Cancer

22 JUIN - 22 JUILLET

Amour : Vous connaîtrez des moments agréables en compagnie de votre partenaire. Célibataire, les conditions ne sont pas réunies pour rencontrer le grand amour en ce moment. Privilégiez le secteur amical.

Travail-Argent : Vous ne manquerez pas d'allant. On pourrait bien vous confier la responsabilité d'une équipe à laquelle vous insufflerez votre énergie. Vous ferez preuve d'une grande motivation et l'on n'hésitera pas à vous prendre pour modèle.

Santé : Bougez-vous, vous avez de l'énergie à dépenser.

05 october
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Vieilles Charrues 2024: une nouvelle facture pour les organisateurs qui alertent sur l'avenir du festival

    L'association derrière le festival organisé en Bretagne chaque année en juillet s'inquiète de la pérennité de l'événement. "Si rien n'évolue d’ici cet été, l’édition 2024 des Vieilles Charrues pourrait bien être la dernière", alerte-t-elle dans un communiqué.

  • Au Royaume-Uni, le projet de loi sur l’expulsion de migrants au Rwanda adopté malgré la controverse

    Le Premier ministre Rishi Sunak a présenté le texte en 2022. Après de nombreux revers, il est finalement validé par le Parlement.

  • Thaïlande: les droits des personnes trans, nouveau combat de la communauté LGBT+

    La Thaïlande est en passe de devenir le premier pays d'Asie du Sud-Est à adopter le mariage pour tous, mais la communauté LGBT+ n'a pas fini de lutter car la reconnaissance des droits des personnes transgenres reste en suspens.En fin de compte, elle espère qu'une meilleure connaissance de la communauté LGBT+ changera les perceptions.

  • "Kendji Girac est la fierté des gitans": la tristesse d'un fondateur des Gipsy King après la blessure par balle du chanteur

    Nino Baliardo, cofondateur des Gipsy Kings et ami de Kendji Girac, réagit à la blessure par balle du chanteur ce lundi 22 avril dans les Landes.

  • Israël n’a toujours pas fourni de preuves liant l’UNRWA au Hamas, selon un rapport indépendant

    L’enquête, menée par l’ancienne cheffe de la diplomatie française, Catherine Colonna, a trouvé quelques « problèmes liés à la neutralité » de l’UNRWA, mais aucun élément permettant de lier l’agence aux crimes du 7 octobre 2023.

  • En Moselle, 20 ans après, l'héritage du dernier puits de charbon de France

    "On a la mine dans le coeur": pour une trentaine d'anciens mineurs de Moselle, l'attachement au charbon, même 20 ans après sa fermeture, le 23 avril 2004, reste présent et le travail de mémoire, indispensable.Mardi marque les 20 ans de la fermeture à Creutzwald du puits de la Houve, dernière mine de charbon en France, après trois siècles d'exploitation.

  • Environnement, travail forcé: les eurodéputés votent pour responsabiliser les entreprises

    Les eurodéputés votent mardi pour bannir les produits issus du travail forcé --la Chine dans leur viseur-- puis mercredi pour entériner un "devoir de vigilance" imposé aux entreprises pour protéger l'environnement et les droits humains dans leurs chaînes de production.- "Implications majeures" - Les eurodéputés doivent par ailleurs entériner mercredi une législation distincte imposant aux entreprises un "devoir de vigilance".

  • Aux Canaries, des militants réclament un changement “radical et définitif” du modèle touristique

    Le tourisme fait la richesse de l’archipel espagnol des Canaries, tout en lui nuisant. Plusieurs associations locales font pression pour repenser le fonctionnement du secteur afin de le rendre plus durable, rapporte la presse.

  • Maroc : Darmanin « remercie » Rabat pour son aide contre le terrorisme

    sécurité - En visite dans le royaume, le ministre de l’Intérieur a salué la coopération du Maroc notamment pour sécuriser les Jeux olympiques de Paris

  • A son procès, Trump sous la menace d'une condamnation pour outrage au tribunal

    Donald Trump revient mardi au tribunal de New York où l'attend la menace d'être condamné pour outrage à cause de ses attaques contre des témoins et jurés en marge de son procès pénal pour des paiements dissimulés à une ancienne star de films X en 2016.Le procès en lui-même expose le candidat des républicains à la présidentielle de novembre au risque d'une condamnation pénale, en pleine campagne électorale.Donald Trump est jugé pour 34 falsifications de documents comptables de son groupe d'entreprises, la Trump Organization, pour dissimuler le paiement de 130.000 dollars à l'ancienne star de films X Stormy Daniels dans la dernière ligne droite de la campagne présidentielle de 2016.L'argent avait servi à acheter le silence de l'actrice qui affirme avoir eu une relation sexuelle en 2006 avec le milliardaire républicain -- ce qu'il nie --, alors qu'il était déjà marié à Melania Trump.Après la sélection des jurés la semaine dernière, le procès est entré lundi dans le vif du sujet.En présentant les charges au jury, les procureurs de Manhattan ont accusé Donald Trump d'avoir "orchestré un complot criminel" pour fausser le jugement des électeurs avant le scrutin de 2016 et sa victoire serrée contre Hillary Clinton, puis d'avoir "menti dans des documents comptables" pour "dissimuler" ce stratagème.Faux, a rétorqué la défense, qui a assuré que Donald Trump étaient "totalement innocent" et que les paiements n'avaient rien d'illégal.- "Menteur" -Mais les débats ont à peine commencé que le tribunal se penche mardi sur la parole débridée de Donald Trump sur son réseau Truth Social et d'éventuelles violations de l'interdiction fixée par le juge Juan Merchan d'attaquer témoins ou jurés.Dès le premier jour du procès, le 15 avril, le parquet avait demandé au juge de sanctionner Donald Trump d'une amende de 3.000 dollars, notamment pour des invectives virulentes à l'égard de Stormy Daniels et de son ancien avocat Michael Cohen, devenu son ennemi juré et un témoin clé de l'accusation.Le parquet était revenu à la charge trois jours plus tard, avec sept nouvelles publications sur Truth Social ou son site de campagne. Le candidat républicain s'en prend encore à Michael Cohen, qualifié de "menteur en série". Mais il reprend aussi à son compte les propos de Jesse Watters, un animateur en vue de la chaîne préférée des conservateurs Fox News, assurant sans preuve qu'"ils sont en train de choisir des activistes progressistes infiltrés qui mentent au juge pour faire partie du jury".Le lendemain de cette publication, une jurée avait jeté l'éponge, disant craindre d'être reconnue. Pour éviter intimidations et pressions, le juge a imposé l'anonymat des jurés. C'est aussi pour cette raison et face à la rhétorique parfois violente de Donald Trump qu'il lui a interdit de s'en prendre aux jurés, aux témoins, au personnel du tribunal et aux représentants du ministère public, à l'exception du magistrat lui-même et du procureur de Manhattan Alvin Bragg.Donald Trump conteste ces interdictions, qu'il considère comme des atteintes à sa liberté de faire campagne et qualifie d'injustes car Michael Cohen ne se prive pas de le critiquer.Pour punir d'éventuels outrages au tribunal, le juge peut ordonner des amendes mais aussi un emprisonnement n'excédant pas 30 jours."Si ce charlatan, complètement partisan, veut me mettre en taule pour avoir dit la vérité la plus évidente (...) cela serait un grand honneur", avait défié Donald Trump lors d'un meeting.Après avoir entendu les arguments des parties, le juge prendra sa décision ou la mettra en délibéré.Les débats au procès lui-même doivent reprendre à 11H00 (15h00 GMT).arb/bpe

  • Reprise au Canada des négociations sur un traité contre la pollution plastique

    Parvenir au premier traité mondial contre la pollution plastique: c'est le but des négociations internationales qui reprennent mardi à Ottawa, au Canada, mais de nombreux points de désaccord restent encore à trancher.Et la pollution plastique ne cesse de s'aggraver.

  • Cabossé en Bourse, Tesla attendu au tournant sur sa stratégie

    Le constructeur Tesla, qui publie mardi ses résultats trimestriels, traverse une période agitée dans un contexte de concurrence accrue et de marché du véhicule électrique moins sémillant qu'anticipé, rendant les analystes fébriles et fourmillant de questions sur sa stratégie.Entre janvier et mars, le constructeur a livré moins de véhicules qu'un an plus tôt et, surtout, bien moins qu'anticipé par les analystes.

  • Les eurodéputés votent sur la réforme des règles budgétaires de l'UE

    Les eurodéputés, réunis en session plénière à Strasbourg, doivent approuver mardi la réforme des règles budgétaires de l'UE censée garantir le redressement des finances publiques des Etats membres tout en préservant les investissements."Les nouvelles règles permettront aux pays de l'UE d'investir (...) tout en consolidant leurs finances publiques", avait-elle affirmé.

  • Guadeloupe : A Pointe-à-Pitre, le couvre-feu pour les mineurs est entré en vigueur

    délinquance - Ce couvre-feu est effectif entre 20 heures et 5 heures du matin, les contrevenants s’exposant à une amende pouvant atteindre 750 euros

  • Corée du Nord: Kim a supervisé une simulation de "contre-attaque nucléaire"

    Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a supervisé un exercice militaire simulant "une contre-attaque nucléaire", en riposte à des exercices aériens américano-sud-coréens, a rapporté mardi l'agence d'Etat nord-coréenne KCNA. M. Kim "a dirigé un exercice tactique combiné simulant une contre-attaque nucléaire impliquant des lanceurs de fusées multiples de très grande taille", a indiqué KCNA. Selon l'agence, les projectiles "dotés d'ogives nucléaires simulées" ont atteint leur cible située à 352 km d

  • Regain de tensions autour de manifestations pro-palestiniennes sur les campus américains

    Des tensions électrisent les campus américains lundi, des manifestants pro-palestiniens se disant déterminés, malgré la forte présence policière, à se battre pour leur liberté d'expression face à la droite qui les accuse d'antisémitisme.Membre d'un groupe d'enseignants pro-palestinien, il accuse "l'extrême droite américaine" de vouloir museler les "opinions politiques qu'elle n'aime pas".

  • Serie A : L’Inter Milan décroche facilement son vingtième titre de champion d’Italie

    FOOTBALL - Le club est dans l’histoire du Calcio : avant lui, seule la Juve avait atteint les 20 titres nationaux donnant droit à deux étoiles dorées sur ses maillots

  • Royaume-Uni: le Parlement adopte le projet de loi pour expulser les migrants vers le Rwanda

    Le texte vise à envoyer au Rwanda les demandeurs d'asile (d'où qu'ils viennent) entrés illégalement au Royaume-Uni, notamment en traversant la Manche sur des canots pneumatiques.

  • Le projet d'expulsion de migrants vers le Rwanda adopté par le Parlement britannique

    Les membres de la Chambre des Lords ont adopté, dans la nuit de lundi à mardi, le projet de loi controversé d'expulsion vers le Rwanda de demandeurs d'asile entrés illégalement au Royaume-Uni, garantissant son entrée en vigueur. Après une interminable bataille entre la chambre haute et la chambre basse, la mesure phare du gouvernement conservateur, ayant pour objectif de décourager l'immigration illégale, va entrer en vigueur. Le Parlement britannique a approuvé, dans la nuit de lundi 22 à mardi

  • Le Parlement britannique adopte le projet sur l'expulsion de migrants au Rwanda

    Le Parlement britannique a approuvé dans la nuit de lundi à mardi le projet de loi permettant l'expulsion vers le Rwanda de demandeurs d'asile entrés illégalement au Royaume-Uni, après une interminable bataille entre la chambre haute, réticente face à ce texte controversé, et la chambre basse.Annoncé il y a deux ans par le gouvernement conservateur de Rishi Sunak et présenté comme une mesure-phare de sa politique de lutte contre l'immigration clandestine, ce projet vise à envoyer au Rwanda les d