Cancer

22 JUIN - 22 JUILLET

Amour : Tendresse et séduction sont au programme. Vous serez particulièrement gâté aujourd'hui et vous aurez envie de partager des moments privilégiés avec votre partenaire.

Travail-Argent : Une étape dynamique s'annonce. Le moment est bien choisi pour mettre en route un nouveau projet ou se faire épauler. Choisissez les bonnes personnes et toute devrait aller pour le mieux.

Santé : Bon tonus.

04 december
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Calvados : incendie meurtrier dans un haras, 70 chevaux brûlés vifs

    Un incendie s’est déclaré dans un bâtiment d’un haras de Bernesq, situé dans le Calvados, dimanche 16 juin. Les 70 chevaux qu’il abritait ont péri.

  • Portugal : 5 lieux tout droits sortis d'un décor de cinéma qui en mettront plein la vue aux voyageurs

    A l'occasion du lancement de la saison 2 de House of the Dragon, série en partie filmée au Portugal, Grazia vous dévoile 5 lieux de tournage à couper le souffle à voir absolument dans le pays.

  • Législatives 2024 : Kylian Mbappé appelle à « aller voter » face aux « extrêmes aux portes du pouvoir »

    Le capitaine de l’équipe de France était très attendu sur le sujet des élections législatives, qui s’est souvent invité dans la préparation des Bleus avant l’Autriche.

  • Les premières images d'un cristal d'électrons dévoilées

    Pour la première fois, des chercheurs américains ont réussi à imager ce cristal produit à partir de deux fines feuilles de graphène.

  • Quelles pâtes choisir pour votre salade ?

    Vous avez prévu de servir une salade de pâtes pour le dîner ce soir, et vous restez dubitatif devant votre placard. Faut-il opter pour des penne, des fusilli ou des conchiglie ? Voici nos conseils !

  • Éthologie, climat, archéologie… : la sélection scientifique du « Point »

    Des pachydermes qui répondent à leur nom, des idées pour capter le CO2, des tombes surprenantes découvertes dans l’Indre… C’est la sélection d’infos scientifiques de la semaine.

  • Foot: "Je suis contre les extrêmes, les idées qui divisent", affirme Kylian Mbappé

    Le capitaine de l'équipe de France Kylian Mbappé a déclaré dimanche être "contre les extrêmes, les idées qui divisent" à propos des prochaines élections législatives des 30 juin et 7 juillet. Sans prendre clairement position pour tel ou tel camp, l'attaquant des Bleus, présent en conférence de presse à la veille de l'entrée en lice des vice-champions du monde à l'Euro-2024 contre l'Autriche, a également défendu son coéquipier Marcus Thuram, affirmant qu'"il n'a pas été trop loin" en expliquant samedi qu'il fallait "se battre pour que le RN ne passe pas". "Je pense qu'on est dans un moment crucial de l'histoire de notre pays. La situation est inédite, c'est pour ça que j'ai envie de m'adresser à tout le peuple français et à la jeune génération qui peut faire la différence. J'appelle les jeunes à aller voter, on voit que les extrêmes sont aux portes du pouvoir, on a l'opportunité de choisir l'avenir de notre pays", a indiqué Mbappé.      "On a besoin de s'identifier aux valeurs de tolérance, mixité et de respect. J'espère qu'on sera encore fier de porter ce maillot le 7 juillet. La situation est plus importante que le match de demain. Je n'ai pas envie de représenter un pays qui ne correspond pas à nos valeurs", a-t-il ajouté.Les déclarations de Mbappé, sa première prise de parole publique depuis la victoire du Rassemblement National aux élections européennes du 9 juin, interviennent au lendemain de la prise de position de Marcus Thuram contre le RN.Quelques heures après la sortie de Thuram, la Fédération française de football avait demandé à "éviter toute forme de pression et d'utilisation politique de l'équipe de France" au sujet des élections législatives anticipées, appelant à respecter sa "neutralité".   kn/fbx

  • Mbappé "appelle les jeunes" à voter aux élections législatives et se positionne contre "les extrêmes"

    Ce dimanche à la veille de l'entrée en lice des Bleus à l'Euro, l'attaquant star de l'équipe e France Kylian Mbappé a délivré un message très fort, à quinze jours du premier tour des élections législatives qui pourraient voir le Rassemblement national ravir Matignon.

  • En Suisse, le sommet sur la paix réaffirme l'intégrité de l'Ukraine et veut associer la Russie

    La vaste majorité des pays réunis au premier sommet sur la paix en Ukraine ont réitéré leur soutien à l'indépendance et la souveraineté territoriale de l'Ukraine et ont souligné que la Russie devra être partie prenante des discussions pour arriver "à une paix durable et juste".Mais le sommet à peine terminé, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé que la Russie et ses dirigeants - Vladimir Poutine a exigé de facto une capitulation de Kiev pour toute négociation - "ne sont pas prêts à une paix juste".La Russie peut négocier la paix "demain, si elle se retire de notre territoire", a insisté M. Zelensky, lors d'un point de presse à l'issue de cette conférence qui a rassemblé des dirigeants de plus 90 pays dans un complexe hôtelier de luxe du centre de la Suisse.Plus de deux ans après l'invasion russe, la très grande majorité des participants est parvenue à s'entendre sur un communiqué final dessinant des pistes pour mettre fin au plus grand conflit européen depuis la Seconde Guerre mondiale.Mais la question sur "comment et quand impliquer la Russie" reste ouverte, a reconnu la présidente de la Confédération helvétique et hôte du sommet, Viola Amherd. "Il faudra trouver une méthode permettant" à la Russie et à la Chine "de se joindre à ces délibérations", a renchéri à ses côtés le président ghanéen Nana Akufo-Addo.Selon un décompte  officiel environ 80 pays soutiennent la déclaration finale. Le Brésil, l'Inde, l'Arabie saoudite notamment n'en faisaient pas partie.Le texte réaffirme "les principes de souveraineté, d'indépendance et d'intégrité territoriale de tous les Etats, y compris l'Ukraine". Il dénonce "la militarisation de la sécurité alimentaire" et appelle au retour des enfants ukrainiens déportés par la Russie.Il appelle aussi "à impliquer toutes les parties" au conflit pour faire cesser les hostilités, alors que la Russie et son allié chinois ont snobé ce premier sommet.Pékin a choisi de ne pas y participer en raison de l'absence de Moscou. Mais M. Zelensky a assuré dimanche que son pays n'était "pas l'ennemie" de la Chine, en réponse à une question sur ses relations avec Pékin."L'Ukraine n'a qu'un seul ennemi : Poutine", a-t-il martelé.- Second sommet -"Nous savons que la paix en Ukraine ne sera pas obtenue en un coup. C'est un chemin à parcourir. Ce (sommet) n'était pas une négociation de paix. Parce que Poutine ne veut pas sérieusement mettre fin à la guerre", a souligné dimanche la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.Le président ukrainien a expliqué que le sommet serait suivi de réunions au niveau technique et ministériel, avant un second sommet de paix "pour mettre fin à cette guerre et avoir une paix juste et durable". Son objectif est de fédérer la communauté internationale autour d'une proposition de paix qui pourrait être présentée à Moscou. La réunion s'est tenue alors que l'Ukraine est en difficulté sur le plan militaire, mais M. Zelensky a assuré que "ce n'est pas parce que nous devenons plus faibles que nous commençons à parler de paix".L'appel à la reddition lancé vendredi par le président Vladimir Poutine a d'ailleurs été rejeté sèchement par une majorité des participants. Mais le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a estimé dimanche que l'Ukraine devrait "réfléchir" à la proposition du président russe, assurant qu'il ne s'agissait pas d'un "ultimatum" mais "d'une initiative de paix qui tient compte des réalités du terrain".Le président ukrainien a qualifié le sommet de "succès", un succès diplomatique venant s'ajouter notamment au déblocage de l'aide militaire américaine, après des mois de tergiversation et d'un prêt de 50 milliards de dollars garanti par les avoirs russes gelés.- Faire rentrer les enfants -La journée de dimanche a été consacrée à la sécurité nucléaire et à la sécurité alimentaire mondiale, notamment en assurant la liberté de navigation en mer Noire. Le communiqué final exige la libération "par échange complet" des prisonniers de guerre mais aussi "de tous les enfants ukrainiens déportés et illégalement déplacés". "Nous avons vu environ 20.000 enfants ukrainiens enlevés à leur famille, à leur communauté et à leur pays. C'est terrifiant de dire cela, et comment le monde peut-il tourner le dos?", s'est indigné le Premier ministre irlandais Simon Harris.Le texte réclame aussi que tous les civils ukrainiens illégalement détenus soient "rendus à l'Ukraine".- Sécurité alimentaire et nucléaire -Les discussions sur la sécurité alimentaire ont porté sur la crise de la production et des exportations agricoles, qui a créé un choc alimentaire et inflationniste au début de la guerre, l'Ukraine étant l'un des greniers à céréales du monde. Le communiqué final souligne que "la sécurité alimentaire ne doit être en aucune manière être militarisée" et qu'il faut garantir la liberté de navigation sur la mer Noire et la mer d'Azov.Les discussions portaient non seulement sur les destructions de terres fertiles, mais également sur les risques posés par les mines et les munitions non explosées. Le communiqué final demande par ailleurs que l'Ukraine récupère un "contrôle souverain total" sur la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande centrale nucléaire d'Europe occupée par les Russes. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a mis en garde à de nombreuses reprises contre le risque d'une catastrophe nucléaire majeure dans cette installation. "Les centrales et installations nucléaires ukrainiennes, y compris la centrale nucléaire de Zaporijjia, doivent fonctionner en toute sécurité sous le contrôle souverain et total de l'Ukraine", indique le communiqué. rjm-apo-vog/lpt

  • Antonia de Rendinger a déjà été confondue avec… Elle dit tout au bar de La Scène Voici

    La 78e édition du Festival d'Avignon sera encore un très bon cru, parole de Voici. Et cette année, ne manquez pas Antonia de Rendinger. L'artiste y pose ses valises avec son spectacle Scènes de corps et d’esprit. Un savoureux moment où vous découvrirez une galerie de personnages hauts en couleur.

  • Grèce: trois touristes retrouvés morts en une semaine, deux Françaises portées disparues

    Trois touristes ont été retrouvés morts au cours de la semaine écoulée en Grèce, dans un contexte de vagueur de chaleur précoce dans le pays. Trois autres touristes sont portés disparus, dont deux Françaises.

  • Euro 2024: Kylian Mbappé «invite tout le monde à aller voter» et «espère qu'on va faire le bon choix»

    Le capitaine de l'équipe de France de football ne s'est pas caché en conférence de presse, ce dimanche 16 juin, à la veille de l'entrée des Bleus dans l'Euro 2024 contre l'Autriche. Questionné sur la situation politique française, il a invité les Français à aller voter et lutter « contre les extrêmes ». Alors qu'Olivier Giroud et Benjamin Pavard ont botté en touche en conférence de presse, Kylian Mbappé s'est inscrit dans la lignée de Marcus Thuram, son coéquipier de l'attaque en équipe de Franc

  • La chanteuse belge Jodie Devos nous a quittés à seulement 35 ans

    Elle se battait contre un cancer du sein depuis plusieurs mois... Ce dimanche 16 juin 2024, l'agence Intermezzo annonce...

  • Dany Boon et Laurence Arné font des confidences sur les disputes dans leur couple

    De passage dans l'émission Quelle époque ! sur France 2 ce samedi 15 juin, Dany Boon et sa compagne Laurence Arné se sont confiés, sans filtre, sur leurs disputes au sein de leur couple.

  • Législatives 2024 : Kylian Mbappé se dit "contre les extrêmes" et appelle à voter

    En conférence de presse ce dimanche avant le match face à l'Autriche, Kylian Mbappé a été pressé de parler politique. Il a appelé la jeunesse à aller voter, estimant "les extrêmes aux porte du pouvoir". La prise de parole était attendue. Lors de la conférence de presse obligatoire avant le premier match de la France à l'Euro 2024, Kylian Mbappé a été pressé par les journalistes de s'exprimer sur la situation politique en France et les élections législatives des 30 juin et 7 juillet qui pourraien

  • "Il y a une magie": Clovis Cornillac revient sur le carton inattendu d'"Un p'tit truc en plus"

    Alors que le film d'Artus semble en bonne voie pour dépasser les 7 millions d'entrées, l'acteur se confie sur ce succès que personne n'avait vu venir.

  • Guerre en Ukraine : ce que contient la déclaration finale du sommet suisse pour la paix

    Malgré un soutien réaffirmé à Kiev, l’absence de la Russie interroge sur la manière d’impliquer le pays de Vladimir Poutine dans le processus de paix.

  • "Je ne sais pas comment nous allons survivre à cet hiver" : le redressement de l'Ukraine passe par l'énergie

    Le Programme des Nations unies pour le développement et la Banque mondiale discutent des modalités du redressement de l'Ukraine qui risque de graves pénuries d'énergie en hiver.

  • Cyclisme: avec Yates et Almeida, UAE a écrasé le Tour de Suisse

    Le Britannique Adam Yates a remporté dimanche le 87e Tour de Suisse en résistant au retour de son coéquipier Joao Almeida, vainqueur du contre-la-montre final vers Villars-sur-Ollon, pour une ultime démonstration du tandem de l'UAE. À 31 ans, le troisième du dernier Tour de France, lieutenant de luxe de Tadej Pogacar, empoche sa 28e victoire en professionnel après avoir notamment remporté le Tour de Catalogne 2021 et le Tour de Romandie 2023."On ne saura jamais", a-t-il répondu, préférant soulig

  • Mask Singer 2024 : démasquée, la star cachée sous la Perle se lâche sur son aventure, "Quelle torture..."

    Ce samedi 15 juin, TF1 diffusait l'épisode 7 de Mask Singer 2024. En plus du démasquage de l'Avatar, le deuxième enquêteur...