Lion

23 JUILLET - 22 AOÛT

Amour : Vous recevrez maintes preuves d'amour de votre partenaire. Les astres protègent votre ciel amoureux et vous serez comblé ! Célibataire, si vous venez de faire une rencontre, malgré toutes les questions en suspend, vous ne verrez que le positif de cette nouvelle situation.

Travail-Argent : L'agitation qui règne dans le secteur professionnel pourra déboucher sur d'excellentes idées. Montrez-vous ouvert et réceptif ! Ne puisez pas dans vos économies pour satisfaire des envies futiles. Mieux vaut rester raisonnable pour l'instant.

Santé : Ménagez-vous un peu ! Vous devez prendre le temps de vous reposer. Vous êtes en bonne forme physique mais vous allez finir par vous épuiser nerveusement.

04 july
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Ligue des champions: le PSG renverse Barcelone et s’offre une demi-finale face à Dortmund

    Mené dès la 12e minute au Camp Nou, le Paris SG a renversé le FC Barcelone (4-1) après l’expulsion du défenseur central blaugrana Araujo et grâce à un doublé de Kylian Mbappé. Le PSG jouera sa demi-finale contre Dortmund qu’il avait déjà croisé en phase de poules Le Paris-SG va disputer sa quatrième demi-finale de l’histoire en Ligue des champions après 1995, 2020, et 2021, mais il revient de loin. Battu (2-3) lors du match aller au Parc des Princes, le club français était déjà mené sur la pelou

  • Ligue des champions : le PSG fait dérailler le Barça et s'offre sa qualification en demi-finale

    Le PSG est allé battre le FC Barcelone chez lui mardi en quart de finale de Ligue des champions (4-1, 6-4 au cumulé). Paris a dominé les Catalans qui ont perdu le fil du match. Trois buts encaissés, trois cartons rouges et d'innombrables jaunes... Le FC Barcelone a perdu le fil de son match face au PSG mardi 16 avril. Les Parisiens sont allés s'imposer 4 à 1 au stade olympique de Montjuic pour arracher son ticket en demi-finale de Ligue des champions (6-4 au cumulé). Comme au match aller perdu 3

  • RDC: le chef d'état-major fustige la corruption au sein de l'armée

    Le général Christian Tshiwewe, chef d'état-major général de l'armée congolaise, a organisé lundi 15 avril une parade mixte police-armée. L'événement visait notamment à prémunir les militaires et policiers contre toute implication dans des activités politiques partisanes. Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient LigodiLe général Christian Tshiwewe, chef d’état-major général de l’armée, a exprimé son inquiétude face à la corruption au sein de l'armée. Il a révélé que plusieurs officiers de l’a

  • Haut-Karabakh : la France a rappelé "pour consultations" son ambassadrice en Azerbaïdjan

    Emmanuel Macron a reçu ce mardi 16 avril l'ambassadrice française en Azerbaïdjan "pour consultations" face aux "actions unilatérales dommageables" pour les relations diplomatiques, notamment le conflit avec l'Arménie concernant le Haut-Karabakh.

  • Corse: un diacre soupçonné de tenir "une maison de retraite" illégale placé en garde à vue

    Une enquête a été ouverte pour travail dissimulé et blanchiment.

  • Anthony Colette assuré de ne pas gagner Danse avec les stars avec Natasha St-Pier : ce que lui a dit la production au tout début de la saison

    Anthony Colette a fait d'étonnantes révélations lors d'un live Twitch réalisé dimanche 14 avril. Le membre de "Danse avec...

  • Le président sénégalais accorde sa «première visite officielle» aux leaders mouride et tidjane

    Deux semaines après son élection, le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye a rendu visite lundi 15 avril aux responsables des deux grandes confréries du pays, mouride et tidjane. Une visite essentielle, car si le Sénégal est un État laïc, les leaders religieux peuvent se retrouver au cœur des décisions, notamment en cas de tension politiques. Au Sénégal, c'est quasiment une tradition, voire une règle politique. Mais la présidence le précise : cette double visite dans la même journée était t

  • Wall Street termine en ordre dispersé, résiste aux vents contraires

    La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, passant globalement outre l'incertitude au Moyen-Orient, la remontée des taux obligataires et des propos prudents du président de la banque centrale américaine (Fed).La place new-yorkaise a triomphé de plusieurs obstacles, en premier lieu le regain de tension au Moyen-Orient.

  • Géorgie : nouvelles manifestations contre la loi sur les "agents de l'étranger"

    Plusieurs milliers de personnes ont manifesté mardi soir à Tbilissi en Géorgie, quelques heures après le début de l'examen au Parlement d'un projet de loi controversé sur les "agents de l'étranger", à l'origine déjà de manifestations d'ampleur en 2023.Les opposants au texte, à l'origine du rassemblement, le jugent liberticide et comparable à une législation russe utilisée par le Kremlin depuis des années pour persécuter les voix dissidentes.Cette proposition a également suscité des condamnations chez les Occidentaux, certains y voyant une menace pesant sur un rapprochement avec l'Union européenne, que la Géorgie ambitionne de rejoindre."Non à la loi russe !", ont scandé plusieurs milliers de protestataires réunis dans le centre de Tbilissi devant le Parlement. La foule a bloqué l'une des principales artères de la capitale géorgienne, tandis que la police antiémeute a sécurisé les entrées de l'édifice, a constaté un journaliste de l'AFP.Les manifestants ont tenté de pousser les forces de l'ordre, qui ont répliqué en utilisant des bombes au gaz poivre et en procédant à plusieurs arrestations, toujours selon un reporter de l'AFP.Dans un communiqué, le ministère géorgien de l'Intérieur a affirmé qu'un agent de police avait été blessé et a appelé les contestataires à "cesser leurs actions illégales"."Nous, manifestants pacifiques, vaincrons, nous forcerons les laquais russes du Rêve géorgien (le parti au pouvoir, ndlr) à retirer cette loi", avait affirmé plus tôt à l'AFP Kote Tatichvili, un étudiant.- Bagarre la veille au Parlement -Les députés ont commencé mardi à étudier le texte en première lecture, sans vote à l'issue de la journée. Le Rêve géorgien, qui dispose de la majorité au Parlement, devrait être en mesure de le faire entériner.Lundi soir, environ 10.000 personnes avaient déjà manifesté contre ce projet de loi et la police avait interpellé 14 d'entre elles.Les députés du pouvoir et de l'opposition en Géorgie en étaient venus aux mains lundi au cours d'un échange sur le texte, provoquant une bagarre générale dans l'hémicycle.S'il est voté, les organisations qui reçoivent plus de 20% de leur financement de l'étranger seront obligées de s'enregistrer en tant qu'"organisations poursuivant les intérêts d'une puissance étrangère", sous peine d'amendes.Le gouvernement assure que cette loi apportera plus de "transparence" dans le financement des organisations mais ses détracteurs craignent qu'elle ne soit utilisée en tant qu'outil de répression contre les ONG et les médias indépendants.L'Union européenne a demandé l'abandon du texte, estimant qu'il va à l'encontre du programme de réformes que ce pays du Caucase doit entreprendre pour progresser sur la voie de l'adhésion.Le projet de loi actuel "éloignera la Géorgie de l'UE au lieu de l'en rapprocher", a affirmé mardi sur X le président du Conseil européen, Charles Michel.Une première mouture de ce texte avait été abandonnée en mars 2023 après des manifestations massives de protestation qui avaient été dispersées par la police à coups de gaz lacrymogène et de canons à eau.im/pop/rco/bds

  • Barça-PSG: les deux buts de Vitinha et Mbappé pour offrir provisoirement la qualification à Paris

    À la 54e minute, Vitinha a permis au PSG de mener 2-1 ce mardi soir en quart de finale retour de Ligue des champions face au FC Barcelone. Sept minutes plus tard, Paris a provisoirement repris l'avantage sur l'ensemble des deux matchs sur un penalty de Kylian Mbappé (3-1, 61e).

  • Cet autobronzant est celui qu’il vous faut pour un joli teint hâlé sans partir en vacances

    Pourquoi attendre les premiers rayons de soleil lorsqu’on peut avoir un teint hâlé sans sortir de chez soi ? Cet autobronzant signé Charlotte Tilbury est le produit dont vous avez besoin !

  • Trafic de cocaïne en Côte d'Ivoire: la défense plaide «l'excuse atténuante» pour le principal accusé

    Nouvelle journée d'audience ce mardi 16 avril au Pôle pénal économique et financier d'Abidjan, où est jugée, depuis le 22 décembre 2023, une affaire de trafic de drogue. Hier, le parquet a requis dix ans de prison ferme contre treize prévenus et la relaxe d'un responsable de la police. Aujourd'hui c'était au tour des avocats de la défense de plaider. Avec notre correspondante à Abidjan, Bineta DiagnePour Me Zakaria Touré, Miguel Devesa doit bénéficier d’une « excuse atténuante ». Présenté comme

  • Cisjordanie : la France condamne "avec la plus grande fermeté" les récentes violences de colons israéliens

    Le quai d'Orsay a déploré ce mardi 16 avril les attaques de colons israéliens contre des Palestiniens en Cisjordanie ayant fait au moins quatre morts ces derniers jours.

  • L'Union européenne envisage d'étendre les sanctions contre l'Iran suite à l'attaque contre Israël

    L'Union européenne va "commencer le travail nécessaire" pour frapper l'Iran de sanctions plus lourdes après l'attaque aérienne de samedi contre Israël, a déclaré le chef de la diplomatie européenne.

  • La Russie invitée aux 80 ans du débarquement en Normandie, pas Vladimir Poutine

    Le président russe n’est pas convié à la commémoration du 80e anniversaire de l’événement, le 6 juin prochain. Son pays, en revanche, demeure invité.

  • La Cour suprême examine une loi utilisée contre Trump et les émeutiers du Capitole

    Une Cour suprême aux juges divisés a examiné mardi un recours contre l'utilisation d'une loi qui a servi à poursuivre l'ex-président Donald Trump et des centaines de ses partisans qui ont participé à l'assaut contre le Capitole le 6 janvier 2021.Le candidat de la droite à la présidentielle du 5 novembre est visé par quatre chefs d'accusation au niveau fédéral pour tentatives illicites d'inverser les résultats de l'élection de 2020, perdue face au démocrate Joe Biden.Il s'agit de complot contre les institutions américaines, d'atteinte au droit de vote des Américains et d'entrave à une procédure officielle, à savoir la cérémonie au cours de laquelle les résultats du scrutin présidentiel ont être certifiés par le Congrès le 6 janvier 2021.Joseph Fischer, un ex-policier, fait partie des centaines de partisans de M. Trump visés par ce dernier chef ou déjà condamnés à ce titre. Il cherche à obtenir l'annulation des poursuites à ce motif, ce qui pourrait avoir un effet domino sur les autres accusés, dont M. Trump.Un juge fédéral nommé par Donald Trump avait accepté la demande de M. Fischer d'abandon des poursuites pour entrave, estimant que la loi avait été mal interprétée et qu'elle ne pouvait servir de base à des poursuites que dans le cas de délits financiers. Cette décision avait été annulée par une cour d'appel fédérale.La Cour suprême, où six juges sur neuf sont conservateurs (dont trois nommés par Donald Trump), s'est penchée à son tour mardi sur l'affaire.Pour Jeffrey Green, l'avocat de M. Fischer, "essayer d'empêcher un décompte de voix" est "très différent de la modification ou de l'altération d'un document" officiel.Ce à quoi la juge progressiste Sonia Sotomayor a rétorqué, prenant l'exemple de l'interdiction en vigueur au théâtre de photographier ou d'enregistrer les comédiens ou de perturber la représentation: "si vous commencez à crier, personne ne questionnera le fait que vous soyez expulsé, même si crier n'est pas prendre des photographies ou filmer.""Ce n'est pas la façon dont vous entravez, c'est le fait que vous ayez entravé", a-t-elle ajouté.- Retarder les procès -Le juge conservateur Neil Gorsuch s'est lui inquiété de l'utilisation potentielle de la loi se demandant par exemple si "un sit-in perturbant un procès ou l'accès à une cour fédérale" et "un manifestant troublant l'audience d'aujourd'hui" pouvaient être qualifiés d'entrave."Sont-ils tous des crimes fédéraux punis par 20 ans de prison?"Pour l'avocate de l'Etat américain, Elizabeth Prelogar, ces exemples sont incomparables avec les événements du 6 janvier."C'est fondamentalement différent que s'ils avaient pris d'assaut cette cour, passé outre la police de la Cour suprême et obligé les juges et les participants à fuir pour leur sécurité", a-t-elle détaillé, en référence au chaos au Capitole qui avait forcé les élus à fuir pour se mettre à l'abri.Selon elle, M. Fischer avait "spécifiquement l'intention d'empêcher le Congrès de valider le vote et a agi pour entraver cette procédure". Elle a également relevé que 1.350 personnes ont été inculpées dans l'assaut du Capitole, mais seulement 350 pour entrave.La Cour suprême devrait rendre un arrêt vers la fin de sa session en juin, soit quelques mois avant la présidentielle qui doit opposer de nouveau Donald Trump à Joe Biden.Le procès de M. Trump pour ingérence électorale en lien avec la présidentielle de 2020 devait débuter le 4 mars mais il a été différé sine die, en attendant que la Cour suprême statue sur l'immunité pénale qu'il revendique en tant qu'ex-président.La plus haute juridiction du pays ne devrait pas se prononcer avant fin juin.L'entrave à une procédure officielle est passible de 20 ans de réclusion.M. Trump est visé par quatre affaires pénales au moment où il cherche à faire son retour à la Maison Blanche. Lundi, la sélection des jurés a commencé dans son procès à New York pour des falsifications liées à des paiements destinés à acheter le silence de l'ancienne star de films XStormy Daniels, à quelques jours de l'élection de 2016.C'est la première fois de l'histoire des Etats-Unis qu'un ancien président comparaît au pénal.Donald Trump est également accusé de gestion négligente de documents confidentiels après avoir quitté la Maison Blanche et est poursuivi par la justice de l'Etat de Géorgie pour des faits connexes d'ingérence électorale.L'ex-président impute ses tracas judiciaires à l'administration démocrate de Joe Biden, répétant qu'il s'agit d'une "chasse aux sorcières".Ses avocats ont cherché à plusieurs reprises à retarder ses différents procès jusqu'après l'élection de novembre.cl/iba/rle/tmt/eml/cha/seb

  • Le Fonds monétaire international révise sa prévision pour la croissance mondiale

    Le Fonds monétaire international (FMI) se montre un peu plus optimiste que prévu pour l'économie mondiale. L'institution table désormais sur 3,2% de croissance mondiale en 2024. L'optimisme dû au marché de l'emploi stable ainsi qu'à la reprise de la consommation dans certains pays. Le FMI a révisé son estimation en légère hausse par rapport à celle de janvier de 3,1%, et au même niveau en 2025, inchangé par rapport à ses prévisions en début d'année. Il s'agit de la seconde révision positive des

  • Marie (Mariés au premier regard 2024) face à son ex en pleine cérémonie : la confrontation a ENFIN eu lieu (SPOILER)

    Le 22 avril, les téléspectateurs de M6 découvriront un nouvel épisode de "Mariés au premier regard 2024". L'occasion de...

  • Paris : ce défilé de chameaux et dromadaires partant de la tour Eiffel pourra-t-il avoir lieu ?

    « L’incroyable défilé », organisé par une fédération défendant le développement des camélidés en France, doit se tenir samedi dans la capitale. Mais il fait polémique.

  • Barça-PSG: le but de l’espoir de Dembélé, qui refait le coup de l'ex malgré les sifflets et les insultes

    Buteur au match aller, Ousmane Dembélé a récidivé ce mardi soir lors du quart de finale retour de Ligue des champions entre le FC Barcelone et le PSG (1-1, 40e). Il permet à son club de reprendre espoir pour la qualification.