Lion

23 JUILLET - 22 AOÛT

Amour : Vous remettez vos sentiments en question et sans raison apparente. Ne vous laissez pas envahir par le doute. Cela ne vous apportera pas les réponses que vous recherchez.

Travail-Argent : Vous aimeriez bien vous voir confier de plus importantes responsabilités. Si vous êtes sûr d'avoir les épaules pour assumer, montrez votre détermination. Cela ne va vous tomber tout cuit !

Santé : Ménagez votre foie. Diminuez le chocolat ou les boissons alcoolisées.

19 august
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Gaza: Kamala Harris dit sa "profonde inquiétude" à Benny Gantz, rival de Benjamin Netanyahu

    Membre du cabinet de guerre israélien, Benny Gantz a rencontré la vice-présidente des États-Unis, qui multiplie ces derniers jours les prises de parole au sujet de la crise humanitaire dans l'enclave palestinienne.

  • Les négociations continuent pour une trêve à Gaza avant le ramadan

    Les négociations entre le Hamas et les médiateurs internationaux continuent mardi au Caire dans l'espoir de parvenir, avant le ramadan, à une trêve à Gaza après presque cinq mois de guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien."Le deuxième jour de négociations au Caire avec les Etats-Unis, le Hamas et le Qatar a pris fin et les discussions doivent reprendre demain pour étudier les moyens de parvenir à une trêve dans la bande de Gaza", a annoncé lundi soir la chaîne égyptienne AlQahera News, proche des services de renseignement du pays, citant "un haut responsable"."Il y a eu un progrès significatif dans les négociations" qui ont repris dimanche sans représentant israélien, a encore dit ce responsable.Les médiateurs égyptiens, américains et qataris tentent d'arracher un compromis aux deux camps afin d'obtenir un accord de trêve avant le début, le 10 ou 11 mars, du mois sacré musulman du ramadan. Un tel accord permettrait une libération d'otages retenus à Gaza en échange de prisonniers palestiniens détenus par Israël.Les Etats-Unis, principal soutien d'Israël, réclament avec de plus en plus d'insistance un cessez-le-feu face à la catastrophe humanitaire que la guerre a causée dans la bande de Gaza.- "Profonde inquiétude" de Harris -Lors d'une rencontre lundi avec Benny Gantz, membre du cabinet de guerre israélien et grand rival politique du Premier ministre Benjamin Netanyahu, la vice-présidente américaine Kamala Harris a exprimé sa "profonde inquiétude" pour Gaza.Elle a aussi "appelé le Hamas à accepter les conditions qui sont sur la table pour une libération des otages qui se traduirait par un cessez-le-feu immédiat de six semaines et permettrait d'augmenter l'aide humanitaire".Mais le Hamas exige, avant tout accord, un cessez-le-feu définitif, une augmentation de l'aide humanitaire entrant dans la bande de Gaza et un retrait militaire israélien du territoire.Israël rejette ces conditions, disant vouloir poursuivre son offensive jusqu'à l'élimination du Hamas.La guerre a été déclenchée le 7 octobre par une attaque menée par des commandos du Hamas infiltrés dans le sud d'Israël depuis Gaza, qui a entraîné la mort d'au moins 1.160 personnes, la plupart des civils, selon un décompte de l'AFP réalisé à partir de données officielles israéliennes.Plus de 250 personnes ont été enlevées le même jour et emmenées dans la bande de Gaza, où 130 sont encore détenues dont 31 seraient mortes, selon Israël.En représailles, Israël a juré d'anéantir le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007, qu'il considère comme une organisation terroriste de même que les Etats-Unis et l'Union européenne.Son armée a lancé une offensive qui a fait jusqu'à présent 30.534 morts, en majorité des civils, selon le ministère de la Santé du mouvement islamiste.Pour parvenir à la "victoire totale", Israël a annoncé préparer une offensive terrestre sur Rafah, une ville située à l'extrême sud de la bande de Gaza, contre la frontière fermée avec l'Egypte, où sont massés, selon l'ONU, près d'un million et demi de Palestiniens dans une situation désespérée.A Khan Younès, au nord de Rafah, des Palestiniens récupèrent les corps en décomposition qui jonchent les rues de cette ville transformée en champ de ruines, et les évacuent dans des couvertures.- "Tout a disparu" -"C'est accablant, inimaginable. Nous avons migré il y a environ 40 ou 50 jours, pour retrouver ce spectacle épouvantable, comme vous pouvez le constater. Nous n'avons plus de voisins, plus d'êtres chers ou d'amis autour de nous. Tout a disparu", se désespère l'un d'eux, Nader Abou Chanab.Selon l'ONU, la famine est "quasiment inévitable" pour 2,2 millions d'habitants de Gaza, soit l'immense majorité de la population, l'aide humanitaire n'arrivant qu'au compte-gouttes alors que les besoins sont immenses.Cette situation catastrophique est aggravée par les tensions entre l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) et Israël, qui réclame son démantèlement. Israël accuse cette agence d'employer "plus de 450 terroristes" du Hamas et d'autres organisations à Gaza, et affirme que 12 de ses employés ont été impliqués dans l'attaque du 7 octobre.Un tel démantèlement serait "irréfléchi", a déclaré devant l'Assemblée générale de l'ONU le patron de l'Unrwa, Philippe Lazzarini. "En le faisant, nous sacrifierons une génération entière d'enfants, semant les graines de la haine, du ressentiment et d'un futur conflit", a-t-il averti.- "Calvaire" pour les détenus -M. Lazzarini a en outre accusé Israël de faire vivre un "calvaire" aux Palestiniens faits prisonniers à Gaza depuis le début de la guerre."Nous avons vu ces gens revenir de détention, certains après quelques semaines, certains après quelques mois. Et la plupart d'entre eux complètement traumatisés par le calvaire qu'ils avaient vécu", a-t-il expliqué."Il s'agit d'une large gamme de mauvais traitements", a-t-il ajouté. "Des personnes systématiquement humiliées, des personnes prises en photo nues, sujettes à des abus verbaux et psychologiques, des menaces d'électrocution", ou encore "des privations de sommeil, l'utilisation de bruit extrême pour empêcher de dormir", "l'utilisation de chiens pour intimider".L'agence avait plus tôt lundi accusé les autorités israéliennes d'avoir commis des actes de "torture" contre certains de ses employés arrêtés dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre."Nos employés nous ont rapporté des choses atroces lors de leur détention et de leurs interrogatoires", notamment "des tortures" et "de l'exploitation sexuelle", a-t-elle dit dans un communiqué.- Violences sexuelles -Israël a rappelé lundi son ambassadeur aux Nations unies, Gilad Erdan, pour dénoncer le "silence" du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres sur les violences sexuelles présumées du Hamas lors des attaques sans précédent du 7 octobre.Dans un discours devant l'Assemblée générale, M. Erdan a accusé l'ONU "d'être elle-même une organisation terroriste à Gaza".Les Nations unies ont été critiquées pour avoir réagi trop lentement aux viols et violences sexuelles dont Israël accuse le Hamas, mais le secrétaire général les dénonce désormais quasi systématiquement dans ses discours.Et lundi, sa représentante spéciale sur les violences sexuelles lors des conflits Pramila Patten a conclu, après une visite en Israël, qu'il existe de "bonnes raisons de croire" que des victimes du 7 octobre ont été violées, tout comme certains otages détenus à Gaza."Cela a pris aux Nations unies cinq mois pour finalement reconnaître les crimes sexuels", a commenté Gilad Erdan, évoquant la "honte de l'ONU exposée à la vue de tous".bur-roc/jnd

  • Egypte : Le guide suprême des Frères musulmans condamné à mort

    tribunal d’exception - Sept autres dirigeants de la confrérie ont écopé de la même peine pour des violences en 2013 après la destitution de l’islamiste Mohamed Morsi

  • Pékin joue la prudence sur l'économie, renforce sa défense

    Pékin va annoncer mardi l'un de ses objectifs de croissance les plus modestes depuis des décennies lors de la session annuelle du Parlement, mais aussi une hausse de son budget militaire.Son budget militaire, le deuxième plus important au monde, même s'il reste loin derrière celui des Etats-Unis, augmentera lui de 7,2%: Pékin prévoit de dépenser 1.665,5 milliards de yuans (231,4 milliards de dollars) pour sa défense - ce qui reste environ trois fois inférieur au budget de Washington.

  • Les femmes plus affectées par la souffrance psychique liée au travail

    Selon une étudée publiée ce mardi 5 mars par Santé publique France et réalisée avant la crise sanitaire, la fréquence de la souffrance psychique liée au travail a augmenté entre 2007 et 2019.

  • Guerre en Ukraine : Macron refuse « d’entrer dans une logique d’escalade » vis-à-vis de la Russie

    calmer le jeu - Le 26 février, le chef de l’Etat avait déclaré qu’un envoi de troupes occidentales en Ukraine ne pouvait « être exclu » à l’avenir

  • Le Royaume-Uni annonce une nouvelle initiative contre les traversées illégales de la Manche

    Depuis le début de l'année 2024, plus de 2.000 migrants ont effectué la traversée, selon un décompte réalisé à partir de données officielles, après 30.000 l'année dernière et un record de 45.000 en 2022.

  • Souffrance psychique au travail : les femmes deux fois plus concernées

    Selon une étude de Santé publique France, 5,9 % des femmes éprouvent une souffrance psychique en lien avec le travail, contre 2,7 % des hommes.

  • Prises pour des sorcières, deux femmes lapidées et brûlées dans l'est de la RDC

    Deux femmes de 60 et 65 ans, accusées de sorcellerie, ont été lapidées puis brûlées en public dimanche dans un village du territoire d’Uvira dans la province du Sud-Kivu. La société civile a condamné cet acte et la recrudescence des cas de justice populaire dans la région. Avec notre correspondant à Bukavu, William BasimikeSelon des témoins, ces femmes, dont l'une est l’épouse d’un pasteur d’une église protestante, ont été extirpées de leurs domiciles à la tombée de la nuit, avant d’être lapidée

  • Fuite de documents classifiés aux États-Unis: un jeune militaire plaide coupable

    Jack Teixeira avait jusqu'ici plaidé non coupable, après avoir été inculpé notamment par un grand jury fédéral de six chefs d'accusation pour "conservation volontaire et transmission d'informations relatives à la défense nationale".

  • Guerre en Ukraine : Macron revient sur l’envoi de troupes occidentales pour la première fois

    Les propos du chef de l’État avaient créé la polémique dans la classe politique française, mais aussi chez les alliés de la France et de l’Ukraine.

  • Basket: en difficulté, le CSP Limoges annonce l'arrivée d'un "nouvel actionnaire national"

    A la lutte pour le maintien en Betclic Elite, le CSP Limoges vit une saison agitée en coulisses. L'état de ses finances est de plus en plus problématique, à tel point que Céline Forte, présidente du conseil de surveillance, annonce l'arrivée d'un "nouvel actionnaire national". Sur fond de tension avec les supporteurs, l'actionnaire majoritaire veut temporiser.

  • États-Unis: l'ex-directeur financier de la Trump Organization plaide coupable de parjure

    Allen Weisselberg, déjà condamné pour fraudes financières, a plaidé coupable de parjure pour avoir donné de fausses informations liées au récent procès civil de Donald Trump, condamné à 355 millions de dollars d'amende.

  • PSG: Riolo dénonce "le foutage de gueule permanent" de Luis Enrique

    Daniel Riolo a fustigé la communication de Luis Enrique et sa gestion de Kylian Mbappé ce lundi à la veille du huitième de finale retour de Ligue des champions entre le Paris Saint-Germain et la Real Sociedad à Saint-Sébastien. Le journaliste de l'After Foot sur RMC a regretté l'omnipotence du technicien espagnol sur le banc du club francilien.

  • France: un hommage rendu après le naufrage d’une embarcation tentant de traverser la Manche

    Ce lundi 4 mars à Calais, un hommage a été rendu à la fillette de 7 ans, décédée dans le chavirage d’une embarcation de migrants dimanche. Cette embarcation circulait non pas en mer mais sur un canal, à une trentaine de kilomètres de la côte, dans l’intérieur des terres. Les migrants projetaient de rejoindre le Royaume-Uni en traversant la Manche. Trois hommes ont été placés en garde à vue. Avec notre envoyé spécial à Calais, Baptiste CoulonCe lundi soir, comme lors de chaque décès de migrants e

  • Saint-Étienne: un homme mis en examen pour avoir frappé à coups de câble électrique sa compagne

    Âgé de 26 ans, il a été mis en examen pour actes de torture et de barbarie et placé en détention provisoire. Sa compagne subissait des violences depuis trois ans, parfois en présence de leur fils de deux ans.

  • En Côte d'Ivoire, l'interdiction d'exporter plusieurs produits vivriers reste en vigueur

    Depuis janvier, le ministère ivoirien du Commerce a interdit l’exportation des produits vivriers pour une période de six mois. À cause de la saison sèche, les autorités veulent éviter des pénuries sur les marchés et garantir des prix abordables pour les consommateurs. Reportage au marché de Siporex 2, dans la Commune de Yopougon. Avec notre correspondante à Abidjan, Bineta DiagneLe gouvernement a levé l'interdiction pour la banane plantain, le manioc et l’igname. Mais la mesure est maintenue pou

  • À Toulouse, 15 pays simulent une guerre spatiale pendant… deux semaines !

    Pendant deux semaines, des militaires de quinze pays prennent part à un exercice hors du commun. Toulouse accueille la quatrième édition d’AsterX, qui simule une guerre spatiale.

  • Un pont en construction s’effondre à Toulouse sur le chantier du métro et fait un mort

    Un accident sur le chantier de la troisième ligne du métro toulousain a fait un mort et trois blessés, lundi 4 mars 2024. «A priori», c'est la «rupture d'un vérin, entre deux piles du chantier du métro aérien», qui a causé la tragédie, a détaillé le procureur de la République Samuel Vuelta-Simon.

  • "C'était un prédateur et j'étais sa proie": l'ex-acteur Valentin Senez accuse un agent de viol

    Sur BFMTV, Valentin Senez, écrivain et ancien acteur, témoigne du viol et des agressions sexuelles qu'il a subis de la part d'un agent de cinéma. Une libération de la parole qui s'inscrit dans le mouvement #Metoogarçon, lancé par Aurélien Wiik.