Lion

23 JUILLET - 22 AOÛT

Amour : Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Vous serez totalement impliqué dans votre relation et vous vous montrerez attentionné et chaleureux. On vous trouvera même très disponible. L'ambiance familiale s'améliorera nettement.

Travail-Argent : Méfiez-vous de l'indolence même passagère. Il faudra la secouer si vous voulez être dans les temps. Manipuler les gens est une activité dans laquelle vous excellez et vous serez impitoyable si votre intérêt personnel est en jeu.

Santé : Vous faites de gros efforts pour manger plus équilibré mais pensez aussi à votre hygiène dentaire.

26 september
Illustrations by Jo Ratcliffe
  • Lupin : découvrez la bande-annonce de la deuxième partie de la série de Netflix

    Lupin : découvrez la bande-annonce de la deuxième partie de la série de Netflix

  • VOICI - Capitaine Marleau : cette grande chanteuse qui va donner la réplique à Corinne Masiero

    VOICI - Capitaine Marleau : cette grande chanteuse qui va donner la réplique à Corinne Masiero

  • Voici - Vitaa maman : la chanteuse partage la nouvelle "passion" de sa fille et c'est hilarant

    Voici - Vitaa maman : la chanteuse partage la nouvelle "passion" de sa fille et c'est hilarant

  • Sophie Davant se confie sur l'arrêt de l'émission La Lettre

    Sophie Davant se confie sur l'arrêt de l'émission La Lettre

  • Voici - Matt Pokora met sa belle-mère à la porte, la raison est hilarante

    Voici - Matt Pokora met sa belle-mère à la porte, la raison est hilarante

  • Voici - Mort d'Adama Niane : l'acteur de Plus belle la vie et Lupin était âgé de 56 ans

    Voici - Mort d'Adama Niane : l'acteur de Plus belle la vie et Lupin était âgé de 56 ans

  • L'amour est dans le pré : la saison 18 arrive sur M6 !

    L'amour est dans le pré : la saison 18 arrive sur M6 !

  • Chimène Badi se livre sur cette rencontre qui l’a "bousillée" et lui a fait reprendre du poids

    Chimène Badi se livre sur cette rencontre qui l’a "bousillée" et lui a fait reprendre du poids

  • L'Iran frappé par une attaque de drones sur un site militaire

    Trois quadricoptères, des drones munis de quatre rotors, ont visé "une usine de fabrication de munitions" située dans le nord de la ville. Téhéran a dénonce un "acte lâche".

  • VOICI : James Middleton marié à Alizée Thévenet : il dévoile son remède contre la dépression

    VOICI : James Middleton marié à Alizée Thévenet : il dévoile son remède contre la dépression

  • Le pari du français Orano : produire plus d'uranium enrichi pour se passer de la Russie

    Sur le Tricastin, le plus grand complexe nucléaire d'Europe situé dans le sud de la France, le français Orano va augmenter ses capacités de production d'uranium enrichi, composant stratégique pour alimenter des réacteurs du monde entier: depuis la guerre en Ukraine, l'uranium russe a moins la cote.Ce complexe industrialo-nucléaire de 6,5 km2 aux allures de Fort Knox abrite un "secret bien gardé": la production de l'uranium enrichi, ou l'ultime étape avant la fabrication du combustible nucléaire qui sera chargé dans les réacteurs pour générer de l'électricité.Dans l'unité d'enrichissement Georges-Besse II, le téléphone portable reste sagement au vestiaire par crainte d'espionnage industriel et la conception de l'outil d'enrichissement est "classifiée". Elle n'est "connue que de +ceux qui doivent en connaître+", résume le chef d'installation, Kévin Longuet de la Giraudière.Derrière des portes lourdement blindées, le minerai d'uranium une fois purifié et converti (transformé chimiquement) est introduit sous forme gazeuse dans des centrifugeuses tournant à très haute vitesse pour obtenir une concentration commerciale de l'ordre de 4%.Après plusieurs semaines d'enrichissement, il peut alors être envoyé à l'état solide vers des fabricants qui vont conditionner le combustible pour son utilisation en centrale. Les cylindres d'uranium enrichi produit sur le site permettent d'alimenter en courant 90 millions de foyers par an, l'équivalent de la population de la France, Allemagne et Royaume-Uni, réunis, avance-t-on à Orano.Avec 12% de parts de marché mondial de l'enrichissement et 60 clients dans le monde, dont l'énergéticien Electricité de France (EDF) et la Corée du Sud, Orano (ex-Areva) est déjà un important acteur du marché. Mais la guerre en Ukraine a aiguisé de nouveaux appétits.Dans la foulée de l'invasion russe, Orano a relancé un projet d'agrandissement de son usine d'enrichissement inaugurée en 2010, pour un investissement estimé entre 1,3 et 1,7 milliard d'euros. Comme pour tout projet à enjeu environnemental, le public est appelé à débattre de cette possible extension sous l'égide de la Commission nationale du débat public, du 1er février au 9 avril. Or pour Greenpeace, ce projet ne "fait que remettre une pièce dans la machine". "La filière continue à produire des combustibles qui vont devenir des déchets dangereux pendant des milliers d'années", souligne Pauline Boyer, chargée de campagne "nucléaire". - Nouvelles routes de l'uranium? -En poussant les murs, Orano, qui travaille de l'uranium venu de mines au Niger, au Canada ou au Kazakhstan, compte augmenter ses capacités d'enrichissement d'un tiers et peut-être faire bouger les routes de l'uranium.Le marché qui ne compte que quatre acteurs "enrichisseurs", se partage entre le russe Rosatom (43%), premier exportateur, le groupement européen Urenco (31%), le chinois CNNC, qui sert son marché intérieur, et Orano, indique celui-ci.Situé à proximité de la centrale nucléaire EDF du Tricastin, le site Orano est le seul en France à réaliser la conversion et l'enrichissement d'uranium à des fins civiles.Même si l'uranium n'est à ce stade pas visé par des sanctions internationales liées à la guerre en Ukraine, Orano parie sur le fait que des clients "cherchent des alternatives pour moins dépendre de l'uranium russe". "Depuis la guerre en Ukraine, on a réexaminé cette extension, parce que des clients notamment américains nous ont contactés", indique François Lurin, directeur du site d'Orano Tricastin.Le marché américain est prometteur: le plus gros parc nucléaire du monde avec 93 réacteurs utilise 20% d'uranium enrichi d'origine russe, selon le ministère américain de l'Energie, le DOE. A la fin de la concertation publique, Orano devra toutefois obtenir des contrats commerciaux fermes et le feu vert de son conseil d'administration pour valider le projet.Pour l'heure, les Etats-Unis martèlent qu'ils veulent renforcer leur indépendance avec de l'énergie "Made in USA". Le ministère américain de l'Energie (DOE) envisage une ébauche de proposition pour stimuler la production domestique d'uranium moyennement enrichi: celle-ci serait financée avec des crédits de l'Inflation Reduction Act (IRA), un plan massif largement consacré au climat, comme une alternative aux approvisionnements russes existants.Orano qui vise un début de mise en service de l'extension en 2028, avance la carte d'un déploiement rapide de ses nouvelles capacités pour peser dans les tractations. jum-nal/cho/jbo/ial/

  • Tchao pantin - 7 mai

    Tchao pantin - 7 mai

  • Au Kenya, la stérilisation d’un lion en captivité crée la polémique

    Des responsables d’un programme de réhabilitation ont pratiqué une vasectomie sur un jeune lion, alors que la population demandait sa remise en liberté pour qu’il puisse se reproduire.

  • Exclu : Guerlain lance le fond de teint Terracotta et une campagne naturelle

    Découvrez le nouveau fond de teint embellisseur de la marque et prochain produit de beauté culte, en vidéo.

  • Affaire Thierry Saman : pourquoi le gardien d'immeuble qui en savait trop a-t-il été assassiné ?

    Thierry Saman, un gardien d'immeuble, a disparu le 15 janvier 2003. Six ans après sa disparition, son corps a été retrouvé calciné. Il aurait été assassiné pour une raison très précise.

  • Attaques à Jérusalem : Sergueï Lavrov appelle les Israéliens et Palestiniens à la « responsabilité maximale »

    Implication - La Russie ne veut pas laisser Anthony Blinken, qui doit rencontrer Benjamin Netanyahu dans la semaine, user seul de son influence

  • Kenya: deuxième meeting de la semaine de Raila Odinga pour rejeter le résultat de la présidentielle

    C’est la guerre des mots entre William Ruto et Raila Odinga. Les deux se lancent des attaques par discours interposés. Dimanche 29 janvier, Odinga a tenu son deuxième meeting politique en moins d’une semaine dans la capitale kényane, Nairobi. Lundi dernier déjà, il avait annoncé devant ses partisans qu’il rejetait les résultats de l’élection présidentielle d’août dernier, déclarant ne pas reconnaître William Ruto comme président du Kenya, ni son gouvernement qu’il qualifie « d’illégitime ». Dima

  • VOICI - "J'étais en train de me détruire" : ancien complexé, François Alu se confie sur ses troubles alimentaires (ZAP TV)

    Ce dimanche 29 janvier, François Alu était l'un des trois invités de Frédéric Lopez dans Un dimanche à la campagne. Aux côtés de Chimène Badi et Michel Boujenah, le célèbre danseur s'est laissé aller à des confidences sur ses élans de boulimie.

  • GALA VIDEO -“Pathétique”, “pitoyable”… Mémoires du prince Harry : Stéphane Bern ne mâche pas ses mots !

    GALA VIDEO -“Pathétique”, “pitoyable”… Mémoires du prince Harry : Stéphane Bern ne mâche pas ses mots !

  • En France, le vitrail craint d'avoir du plomb dans l'aile

    Une baguette magique, faute de baguette de plomb ? Héritiers d'un savoir-faire ancestral, les artisans de "La Maison du Vitrail" à Paris redoutent l'interdiction de ce matériau à l'échelle européenne, pourtant indispensable à leur métier.Sous un arc-en-ciel de morceaux de verre colorés, quatorze personnes travaillent dans cet atelier familial du 15e arrondissement de Paris, dont Emmanuelle Andrieux, maître-verrier, tient désormais les rênes.Un temple du vitrail où l'on restaure autant que l'on crée. "Du petit au monumental, d'un morceau de verre dans une cage d'escalier à la coupole des Galeries Lafayette", précise-t-elle. Et, comme du temps des bâtisseurs de cathédrales, "toujours dans les règles de l'art". Autant de techniques ancestrales que sont les maquettes à l'aquarelle, la découpe des plaques de verre, la peinture et cuisson à 630°C... et le sertissage des pièces qui consiste à les assembler sur des baguettes de plomb. "Le plomb a des propriétés extraordinaires. Il est à la fois très solide et très flexible, et peut tenir des années, voire des siècles sans se détériorer", indique Emmanuelle Andrieux.Pourtant, son utilisation pourrait à terme être interdite, s'il est intégré parmi les substances dangereuses pour la santé et l'environnement que l'UE souhaite bannir à horizon 2030, listées par le règlement "Reach".- "Dommage collatéral" -Selon l'OMS, "il n'existe pas de seuil au-dessous duquel l'exposition au plomb n'aurait pas d'effets nocifs". L'intoxication au plomb, le saturnisme, fait chaque année près d'un million de morts dans le monde. Dans le viseur de l'UE: l'industrie des batteries pour véhicules, à laquelle plus des trois quarts du tonnage mondial de plomb est destiné. Mais les métiers du patrimoine, des vitraillistes aux fabricants d'orgues, ne seraient pas épargnés. "On nous a clairement dit que nous étions un dommage collatéral", regrette Emmanuelle Andrieux. Ce "manque à gagner énorme" aurait des conséquences "affreuses" pour les quelque 450 ateliers indépendants du vitrail en France, prévient-elle, qui sont déjà soumis à des prises de sang annuelles et portent des protections pour prévenir des maladies professionnelles. "Cela signerait la mort de notre métier, notamment pour ceux qui se sont consacrés à la restauration", laquelle ne connaît encore "aucune alternative". De Notre-Dame de Paris à la Sainte-Chapelle, en passant par nombre de monuments historiques, la France abrite la plus grande surface de vitraux au monde, et 60% du patrimoine vitrail européen. Selon Emmanuelle Andrieux, seulement 15 à 20% ont jusqu'ici été restaurés. Dans son atelier, les anciens vitraux abîmés sont minutieusement opérés, dans un silence de cathédrale, sur une table rétro-éclairée qui fait ressortir couleurs et détails. Une rue plus loin, en sous-sol, un stock de 18.000 m2 de panneaux de verre attend de trouver preneur.- Exception -Pour la création, il existe bien une autre méthode: la "Tiffany". Dégageant un petit vitrail contemporain bleu aux joints plus fins que d'ordinaire, la maître-verrier de 42 ans indique toutefois que "cette technique est moins solide, moins architecturale, et qu'elle n'est pas étanche".Un ruban de cuivre, une soudure à 60% d'étain... et 40% de plomb. "Passer au 100% étain nous coûterait au moins trois fois plus cher. Comment, ensuite, vendre nos vitraux ?", questionne-t-elle, lorsqu'un client débourse déjà entre 1.000 et 4.500 euros du mètre carré.Depuis plusieurs mois, certains politiques comme Catherine Dumas, présidente du groupe d'études Métiers d'art au Sénat, tentent de "sensibiliser" sur le sujet, auprès du gouvernement comme au Parlement européen.Objectif ? Que les métiers dotés d'un "vrai savoir-faire et d'un fonds patrimonial important bénéficient d'une exemption", soutient la sénatrice LR, qui parle d'une "affaire de mois" avant que la Commission européenne ne rende sa proposition de révision, initialement prévue pour fin 2022."Qu'on nous donne aussi les moyens de faire des recherches pour trouver une alternative", plaide Emmanuelle Andrieux, dont la revendication première est avant tout de "continuer à vivre de (notre) passion".bla/may/gvy