Yahoo may receive revenue from links on this page.

Lion

23 JUILLET - 22 AOÛT

Amour : Vous entrez enfin dans une phase positive de votre vie amoureuse. Vos relations familiales et sentimentales s'améliorent nettement. Profitez-en pour donner de nouvelles preuves d'amour à votre partenaire. Il sera particulièrement réceptif à vos témoignages d'affection.

Travail-Argent : Au travail, vous n'aurez plus comme ces derniers temps, l'impression d'effectuer une course d'obstacles. Le rythme va se ralentir et les obstacles vont disparaître un à un. Vous pourrez évoluer plus librement dans le domaine professionnel ce qui vous permettra de souffler un peu. Profitez-en pour faire le point sur vos finances notamment si vous avez des projets en tête.

Santé : Vous retrouvez tout votre allant et votre moral remonte en flèche. Vous aurez peut-être même un peu de temps pour prendre soin de vous sans vous sentir coupable. Vous n'aurez qu'à vous détendre pour faire disparaître votre tension nerveuse.

24 june
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Michael Jackson : 15 ans après, la bataille judiciaire autour de sa succession bientôt réglée

    Une décision provisoire d’un tribunal d’appel californien a mis fin à la guerre judiciaire qui opposait les enfants de Michael Jackson à sa mère, Katherine Jackson, sur la succession de l’artiste.

  • Si les chiens reconnaissent aussi bien nos émotions, c'est grâce à l'évolution

    Le «meilleur ami de l'homme» devrait son surnom à la sélection naturelle.

  • Affaire des "barbouzeries" au PSG: l'ex-majordome de Nasser Al-Khelaïfi mis en examen

    Hicham Karmoussi, ancien majordome de Nasser Al-Khelaïfi impliqué dans l'affaire dite des "barbouzeries", a été mis en examen le 4 juillet pour abus de confiance, complicité de détournement, recel de détournement, accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données et atteinte à l'intimité de la vie privée par fixation d'image

  • Quand les castors échouent : ces circonscriptions où le barrage républicain n’a pas eu lieu

    REPORTAGE. Dans la première circonscription du Val-d’Oise, la candidate Ensemble arrivée troisième au premier tour s’est maintenue au second. Rencontre avec des électeurs à Pontoise.

  • Young Sheldon : L’un des acteurs va être remplacé, premiers détails sur le nouveau spin-off

    C'est confirmé : l'une des stars de Young Sheldon ne reprendra pas son rôle dans le nouveau spin-off centré sur Georgie et Mandy, mais sera remplacée par un autre acteur vu dans une autre sitcom crée et produite par Chuck Lorre.

  • Bangladesh : l'armée dit avoir rétabli l'ordre après trois semaines de manifestations et 163 morts

    L'armée a assuré lundi avoir rétabli l'ordre public au Bangladesh, après trois semaines de manifestations étudiantes au cours desquelles 163 personnes sont mortes et plus de 500 autres arrêtées. De son côté, le principal mouvement contestataire a annoncé suspendre les manifestations pour 48 heures. Des diplomates en poste à Dacca ont critiqué la brutale répression des manifestation. Le mouvement contestataire a été réprimé dans le sang au Bangladesh. L'armée a annoncé, lundi 22 juillet, que l'or

  • Mort d'Esta TerBlanche, actrice de "La Force du destin", à l'âge de 51 ans

    Esta TerBlanche, actrice sud-africaine connue pour son rôle dans le soap-opera culte, est morte à Los Angeles le 18 juillet.

  • Ludivine Sagnier profondément blessée, l'actrice pousse un cri du coeur

    Lundi 22 juillet 2024, l'actrice Ludivine Sagnier s'est emparée de son compte Instagram afin de pousser un gros coup de...

  • "Au niveau du consentement..." : Nagui gêné par les paroles d'une chanson dans N'oubliez pas les paroles (ZAPTV)

    N'oubliez pas les paroles va bientôt céder son créneau horaire aux JO de Paris. Nagui, les Zikos et les ambianceurs étaient encore à l'antenne ce lundi 22 juillet 2024. Alors que la chanson Partenaire particulier a été jouée en plateau, Nagui a exprimé ses doutes sur le texte de ce morceau en 2024.

  • "Je l'appelais Roman la terreur" : Cette star d'Hollywood raconte ouvertement son tournage cauchemardesque avec Roman Polanski

    Dans un documentaire inédit qui lui est consacré, cette icône du cinéma hollywoodien est revenue sur l'un de ses plus grands films, également l'un des plus difficiles à tourner en raison de ses relations houleuses avec Roman Polanski.

  • JO de Paris : la délégation israélienne protégée par le GIGN 24 heures sur 24, annonce Darmanin

    Gérald Darmanin a décidé de rendre publique sa décision en raison des propos de Thomas Portes, député LFI pour qui les athlètes israéliens ne sont « pas les bienvenus à Paris ».

  • Marc-Olivier Fogiel quitte BFMTV : il adresse une lettre d'adieu émouvante à ses équipes

    Après cinq années à la direction générale de BFMTV, Marc-Olivier Fogiel va quitter son poste et être remplacé par Fabien Namias, qui officiait jusque-là sur LCI. Après l’annonce de son départ, il a envoyé une lettre émouvante à ses équipes.

  • Le pirate écologiste Paul Watson arrêté au Groenland: quatre questions pour comprendre

    La flamboyante figure de la protection des animaux marins et ennemi juré des chasseurs de baleines, faisait escale à Nuuk, sur sa route vers le Pacifique Nord, quand la police locale l’a appréhendé, dimanche 21 juillet. Le fondateur de l'organisation Sea Shepherd faisait l’objet d’une notice rouge d’Interpol et risque l’extradition au Japon qui cherche à lui mettre le grappin dessus depuis 2012. ■ Qui est Paul Watson ?Citoyen américano-canadien âgé de 73 ans, Paul Watson est un militant écologis

  • Élections américaines : Kamala Harris salue le bilan « inégalé » de Joe Biden

    Lors de son premier discours depuis l’annonce de sa candidature à la présidentielle américaine, Kamala Harris a salué le bilan « inégalé dans l’histoire moderne » de Joe Biden.

  • Bangladesh: 500 arrestations, l'ordre est rétabli selon l'armée

    L'ordre a été rétabli lundi, selon l'armée, au Bangladesh, après plus de 500 arrestations et trois semaines de manifestations étudiantes réprimées qui ont fait 163 morts.Au moins 163 personnes sont mortes dans les affrontements, dont plusieurs policiers, selon un décompte de l'AFP des victimes rapportées par la police et les hôpitaux. 

  • JO 2024 (basket): "On n’a pas de meneur de jeu pour ce niveau-là", le coup de gueule de Laurent Sciarra sur l'effectif des Bleus

    Laurent Sciarra a allumé les Bleus après leur quatrième défaite en six matchs de préparation pour les Jeux olympiques. L'ancien joueur de l'équipe de France de basket a pointé du doigt ce qui manque - selon lui - le plus au groupe dirigé par Vincent Collet et où seul Victor Wembanyama surnage.

  • Avec le retrait de Joe Biden, les républicains ont perdu leur adversaire préféré

    Après le retrait espéré chez nombre de démocrates de la candidature de Joe Biden, le camp républicain multiplie les attaques à l'encontre de celle qui pourrait reprendre le flambeau de la candidature, Kamala Harris. À commencer par Donald Trump qui a perdu son meilleur ennemi et sa cible préférée. Mais l'option Harris suscite tout de même une certaine inquiétude dans les rangs républicains. Joe Biden a fini par céder. Le président candidat qui faisait jusqu’ici de la résistance s'est attiré les

  • "Ils vont tout claquer dans des machines à sous" : La rectification de Coline (N'oubliez pas les paroles) au sujet de ses 38 000 euros de gains

    Ce lundi 22 juillet, Coline a fait part de ses nombreuses envies, la Maestro de N'oubliez pas les paroles ayant déjà gagné plus de 38 000 euros en moins d'une semaine de participation au jeu de France 2.

  • "La première fois que j’ai pris un billet de train avec une carte sénior, ça a un peu piqué !" Xavier Deluc (Camping Paradis) évoque avec humour l'évolution de ses rôles

    Dans l'épisode de Camping paradis inédit diffusé ce lundi 22 juillet à 21.10 sur TF1, Laurent Ournac accueille un guest de choix en la personne de Xavier Deluc. L'occasion de demander au héros de Section de recherches, également au générique de Demain nous appartient, comment il avait vécu cette nouvelle aventure dans un registre assez inattendu.

  • A Khan Younès, la détresse de Gazaouis après de nouveaux bombardements israéliens

    Des milliers de Gazaouis ont quitté lundi l'est de Khan Younès dans la panique après de nouveaux bombardements dans cette ville du sud de la bande de Gaza par l'armée israélienne qui a dit mener "une opération intensive contre des organisations terroristes"."En raison d'importantes activités terroristes et de tirs de roquettes en direction d'Israël depuis la partie orientale de la +zone humanitaire+, il est désormais dangereux d'y rester", a expliqué dans un communiqué l'armée qui a ordonné aux habitants d'évacuer le secteur.Nombre d'habitants ont décrit à l'AFP des scènes de chaos, expliquant que les frappes les avaient surpris au petit déjeuner. L'intensité des explosions les a poussés hors de chez eux, souvent des tentes installées au milieu des décombres d'immeubles bombardés lors de la récente offensive sur la ville Khan Younès, quelques mois auparavant.Après des bombardements ces dernières semaines sur ce que l'armée israélienne appelle la "zone humanitaire" d'al-Mawasi, nombre de Palestiniens ont peur d'aller dans ces étendues de tentes dont certaines ne sont que des morceaux de bâches accrochées à des piquets de bois.- "On n'en peut plus" -"Nous sommes partis au milieu des bombardements de l'aviation, des chars, et des tirs de drones", raconte Youssef Abou Taimah, 27 ans: "Ils ont bombardé les habitations alors que les gens étaient encore à l'intérieur".Il dit avoir vu "des blessés et des morts transportés sur des tuk-tuk (petit véhicule à trois roues, NDLR) et des charrettes tirés par des ânes vers l'hôpital Nasser" alors qu'il allait en direction d'al-Mawasi avec sa famille.M. Abou Taimah a affirmé s'être déjà déplacé quatre fois depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, il y a plus de neuf mois. Il craint de ne pas trouver où s'installer. "Nous allons vivre dans la rue, et encore, même les trottoirs sont remplis de monde", dit-il: "On est épuisé, on n'en peut plus de ces déplacements".Ahmed al-Bayouk, un habitant de Khan Younès de 53 ans, ajoute: "C'est la troisième fois que nous devons nous déplacer, à chaque fois c'est de plus en plus difficile. On s'installe pour quelques jours mais ensuite l'armée arrive, bombarde, et nous devons nous déplacer à nouveau".Il dit ne rien avoir emporté avec lui et s'inquiète surtout "des maladies et des épidémies" pour ses enfants dans la zone surpeuplée d'al-Mawasi.Resté à Khan Younès, dans le quartier Cheikh Nasser, Mohammad al-Farra est pétrifié: "Si nous restons dans nos maisons, nous mourrons, et si nous sortons sur les routes, nous mourrons aussi".M. al-Farra a raconté à l'AFP entendre les explosions se rapprocher de chez lui depuis le matin.- Morts dans les rues -Au moins 70 personnes ont été tuées lundi et plus de 200 blessées parmi lesquelles des enfants, selon un bilan provisoire du ministère de la Santé de la bande de Gaza, contrôlé par le Hamas.Devant l'hôpital Nasser, des scènes déchirantes ont eu lieu sous le regard impuissant des soignants: un homme brandissant le cadavre d'un bébé en hurlant, une femme effondrée par le chagrin se frappant la tête tandis qu'un proche tente de la raisonner, des gens couverts de sang au regard hagard."Il n'y a plus de place pour les patients" ni dans les couloirs ni dans les blocs opératoires, a déclaré à l'AFP Mohammed Zaqout, le directeur général des hôpitaux du territoire palestinien, ajoutant qu'il ne pourrait soigner tous les blessés.Oum Mahmoud Abou Reida, qui a fui l'est de la ville en catastrophe, alors que sa fille blessée avait à peine quitté l'hôpital cinq jours auparavant, a déclaré à l'AFP avoir vu "beaucoup" de morts sur la route, y compris "des corps démembrés d'enfants, de femmes et de personnes âgées".Dans l'est du gouvernorat de Khan Younès s'éloignent les silhouettes de femmes portant des sacs sur la tête, des hommes avec des enfants dans les bras, des adolescents portant des bidons ou des matelas de mousse dans leurs bras.Des milliers de personnes ont fui des maisons qu'elles venaient parfois à peine de retrouver.str-jd/crb/bfi/cn