La Journée Internationale des hommes est-elle féministe ?

Laetitia Reboulleau
·4 min de lecture

Chaque année, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, certains hommes se plaignent qu'aucune journée dans l'année ne leur est consacrée. Cette dernière existe pourtant, et se déroule ce jeudi 19 novembre. Mais contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, elle est nettement plus féministe qu'il n'y paraît.

"Toujours la journée de la femme ! Et la journée de l'homme, c'est pour quand ?" Cette phrase, vous l'avez sans doute déjà entendue à l'occasion du 8 mars. Les sexistes et anti-féministes ont toujours du mal à comprendre l'intérêt de cette journée de lutte en faveur de l'égalité des sexes, et trouvent tous les moyens possibles de la critiquer. Pourtant, la journée de l'homme existe depuis 1999. Mais elle est loin de correspondre à ce que voudraient les masculinistes.

VIDÉO - Découvrez le témoignage de Julien, qui a décidé de faire une vasectomie :

Une journée sous le coup de stéréotypes

Le 8 mars, c'est toujours la même histoire. Les féministes sont obligées de le rappeler : il s'agit de la journée internationale des droits des femmes, et non de la "journée de la femme". Et il s'agit d'une journée de mobilisation en faveur de la fin des discriminations sexistes, pas d'une Saint-Valentin bis où les femmes rêvent de recevoir une rose, un bijou ou un appareil électroménager. Cette date souffre encore, plusieurs décennies après sa création (l’idée remonte à 1909 !), de préjugés à cause des nombreux détournements dont elle a été la cible.

VIDÉO - Anne-Laure Parmantier nous parle de la charge mentale et sexuelle vue par les hommes :

La journée internationale de l'homme souffre des mêmes clichés. Il suffit de consulter la page Wikipédia qui lui est dédiée pour voir qu'elle est mal comprise par de nombreuses personnes. La page de l'Encyclopédie libre, souvent citée par les personnes qui n'ont pas le temps de faire leurs recherches, statue en effet que le 19 novembre "vise à revaloriser le rôle des hommes au sein de la société ainsi qu'à mettre en lumière les domaines dans lesquels les différences hommes-femmes les désavantagent." Difficile de faire plus à côté de la plaque.

L'occasion de questionner les masculinités

En réalité, la journée internationale de l'homme a un objectif bien différent, mis en place par son créateur, le professeur et historien Jerome Teelucksingh en 1999. L'initiative n'a aucunement pour but de célébrer le machisme ou de mettre en avant les hommes, qui sont déjà omniprésents et encensés par notre société patriarcale. Au contraire, il s'agit d'une journée d'interrogations sur les masculinités en général, et de réinventer les relations entre les sexes pour enfin arriver à atteindre une véritable égalité sur tous les plans, ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui.

VIDÉO - Louis a fait son coming out, il nous raconte :

À l'occasion de la journée internationale de l'homme, ces messieurs sont donc encouragés à se pencher sur les hommes qui les inspirent, et sur lesquels ils modèlent leurs attitudes. Et ce, qu'il s'agisse de membres de leurs familles ou encore de célébrités. Mais il y a encore un long chemin à parcourir pour que le schéma classique de "l'homme viril" soit parfaitement remis en question par la majorité de la population.

La preuve ? Les critiques reçues par la marque Gillette, qui produit régulièrement des publicités allant à l'encontre des clichés sexistes. À l'occasion de ce 19 novembre, la marque de rasoirs a fait un tweet célébrant "la masculinité dans toute sa diversité", en présentant différents profils d'hommes : androgyne, trans, tatoué, gay... Une campagne qui lui a valu un flot d'insultes et de menaces de boycott, preuve que les mentalités ne sont pas encore près de changer.

A LIRE AUSSI

> Pourquoi culpabilise-t-on les femmes célibataires ?

> Est-il impossible d'être belle, intelligente et féministe ?

> OnlyFans est-il le nouveau MySpace (du sexe) ?