Publicité

Kylie Jenner a changé de style, et non, ce n'est pas à cause de Timothée Chalamet

Depuis que la femme d'affaires Kylie Jenner et l'acteur Timothée Chalamet ont officialisé leur relation, chaque apparition du couple est scrutée de très près. Dernièrement, le changement de style de l'influenceuse a fait beaucoup parler, nombreux étant ceux qui pensent que son petit ami a motivé son choix. Et si les femmes était capables de prendre leurs propres décisions ?

US media personality Kylie Jenner attends the Vanity Fair Oscars Party at the Wallis Annenberg Center for the Performing Arts in Beverly Hills, California, on March 10, 2024. (Photo by Michael TRAN / AFP) (Photo by MICHAEL TRAN/AFP via Getty Images)
Kylie Jenner a changé de style, et non, ce n'est pas à cause de Timothée Chalamet. (Photo by Michael TRAN / AFP) (Photo by MICHAEL TRAN/AFP via Getty Images)

Lorsque leur relation n'était même pas encore officielle, Timothée Chalamet et Kylie Jenner faisaient déjà l'objet de critiques. Du moins, surtout Kylie. En effet, bon nombre d'internautes ne semblaient pas comprendre ce que l'acteur trouvait à la femme d'affaires, jugée "vulgaire" et "superficielle" par certains.

"Vous vous dites : 'Attendez, les tendances ont changé'"

Depuis quelques temps, la jeune femme fait de nouveau l'objet de nombreux commentaires concernant son image, et plus précisément son style vestimentaire, ainsi que son maquillage et sa coiffure. Kylie Jenner a affiché des looks plus "sobres" et plus "naturels", ce qui n'a pas échappé aux internautes. Il n'a pas fallu attendre longtemps avant que certains fassent le lien entre ce changement de look et son petit ami, Timothée Chalamet.

À tel point que le New York Times a directement questionné Kylie Jenner sur ce sujet, lui demandant si elle avait eu vent des spéculations concernant l'influence de Timothée Chalamet sur son style. Une interrogation qui a visiblement agacé la concernée : "Je ne sais pas ce que j'en pense", a-t-elle déclaré, ajoutant : "Je ne veux pas parler de choses personnelles."

Selon elle, elle a effectivement vécu un changement en ce qui concerne les tenues qu'elle choisit. Mais cette modification a eu lieu à peu près au moment où son fils, Aire, a fêté ses un an. "Il me faut un certain temps après la naissance d'un bébé pour me sentir à nouveau moi-même", a-t-elle expliqué. "Puis vous retrouvez votre corps et vous vous dites : 'Attendez, les tendances ont changé'."

Vidéo. La minute de Kylie Jenner

"Avant de savoir comment ça va affecter les hommes de ma vie..."

Ce n'est pas la première fois qu'une célébrité est confrontée à ce préjugé sexiste qui veut que les décisions, les actes, les paroles, le style, bref, la moindre action réalisée par une femme soit directement influencée par son compagnon ou son ex. Ainsi, lors de l'annonce du divorce d'Angelina Jolie et de Brad Pitt, de nombreux internautes et médias ont directement mentionné l'ex de l'acteur, Jennifer Aniston, qui devait "évidemment" se réjouir de la nouvelle, alors qu'elle est séparée de Brad Pitt depuis des années et s'est même mariée avec Justin Theroux (dont elle a divorcé en 2018 après presque sept ans de vie commune). Le New York Post l’a même mise en Une (radieuse évidemment) au lieu de montrer le couple, comme si l'information centrale était autour d'elle.

Et lorsque le lien entre une femme et son petit ami est encore plus difficile à établir ou même inexistant, certains internautes n'hésitent pas à se demander s'ils approuvent les déclarations ou le comportement de leur compagne. Récemment, les influenceuses Léna Situations et Chloé Gervais en ont fait les frais. L'une a dansé un twerk et l'autre a accusé des membres de la communauté du créateur de contenus @abregefrere de misogynie.

Léna Situations a pris la parole à ce sujet dans son propre podcast, Canapé Six Places, le 8 février 2024 : "À partir du moment où ma relation de couple a été publique, ça m'arrive à peu près une fois par mois (...) Quand je suis "sage", ils (certains internautes ; ndlr) peuvent un peu m'oublier et puis après si je continue de vivre publiquement, ça peut m'arriver une fois par semaine. Plus on leur donnera de l'attention, plus ça continuera je pense. (...) C'est rabaissant, avant de savoir comment ça va affecter les hommes de ma vie, parlons de comment ça va m'affecter moi."

À lire aussi :

>> "Je ne suis pas quelqu'un qu'on se voit présenter à ses parents" : Jugées "superficielles", elles sont dévalorisées à cause de leur physique

>> Kylie Jenner se confie sur la pression à perdre ses kilos de grossesse

>> Kylie Jenner déclenche un débat en offrant du maquillage personnalisé à ses jeunes nièces pour Noël