Largué.e, délivré.e : "Comme d’habitude, il a envoyé son meilleur pote" pour rompre avec elle

·5 min de lecture
Largué.e, délivré.e :
Largué.e, délivré.e :

Vous vous rappelez de ce sentiment de vide quand il ou elle prononce l’irrévocabilité ? Pourtant, les ruptures, si elles peuvent apparaître insurmontables, nous apprennent toujours. Largué.e, délivré.e raconte ces moments de la vie où il a été question de se réinventer pour vivre une vie plus belle encore.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Roxanne est séparée depuis 2 ans et demi, mais elle garde de la rancoeur : "Depuis le début de notre histoire, on a jamais été deux, mais trois. Il y avait moi, lui et son meilleur pote Julien qu’il connaissait depuis le collège. Ils ont fait leurs études ensemble, ils ont eu une coloc ensemble et mon ex est le parrain du premier enfant de Julien. Autant dire que ces mecs sont inséparables. Au second rendez-vous, Julien était là pour confirmer à mon ex que j’étais le bon cheval. J’ai compris très vite que si je voulais rester dans sa vie, il allait falloir que Julien et sa femme m’adorent. Alors j’en ai fait beaucoup pour garder une bonne place et confirmer, encore une fois, que notre histoire était sérieuse : j’ai fait des tonnes de cadeaux au bébé, j’ai accepté toutes les invitations à déjeuner et à dîner, je n’ai rien dit quand on passait d’office deux semaines de vacances avec eux tous les étés. Mais il faut croire que ça n’a pas suffi."

Vidéo. "Il faut déconstruire le préjugé tenace d'une seule destinée féminine"

Elle se fait larguer par le meilleur ami de son ex

Le meilleur ami prend une place très importante dans son couple : "Pour tous les trucs de la vie quotidienne, Julien était au courant avant moi. Ça pouvait aller d’une opportunité de promotion au travail, au menu du soir. Je m’étais habituée à ça mais je ne pensais pas que mon ex commentait aussi toute notre vie, même sexuelle à son ami. Le soir de la rupture, je n’ai même pas vu mon ex. Comme d’habitude, il a envoyé son meilleur pote. Je suis rentrée de mon cours de yoga et il y avait Julien sur le canapé qui m’attendait avec une bière. Il a tout fait bien, hein. Comme d’habitude encore une fois. Mais moi j’étais dévastée. Le mec avec qui j’avais passé trois ans n’avait même pas fait le déplacement pour me quitter. Officiellement c’est parce que c’était trop dur pour lui, qu’il avait peur de ma réaction, qu’il était tellement un vrai gentil qu’il ne supportait pas l’idée de me faire du mal. Mais si vous voulez mon avis c’est juste que c’est le mec le plus lâche du monde."

Quand la dernière conversation n'arrivera jamais

Et comme il est là, c’est le meilleur ami qui se retrouve à recevoir toute la frustration et la colère de Roxanne : "Face à Julien, je me suis lâchée. J’ai crié tout ce que j’ai pu, j’ai cassé des trucs, j’ai pleuré de rage en laissant couler ma morve. Je lui ai offert un sacré spectacle. J’avais tellement passé les années précédentes à faire la meuf compréhensive que là, il était hors de question que je continue de jouer la comédie. Je pensais qu’on s’aimait et qu’on faisait des concessions l’un pour l’autre et j’ai réalisé que j’avais juste envie très fort de l’aimer et que je faisais tout pour rentrer dans son moule. Peut-être qu’il faisait des efforts de dingue aussi au quotidien. Ça je ne le saurais jamais parce qu’on a jamais pu en parler."

Vidéo. "Je pense qu'il ne s'attendait pas à ce que j'interrompe le rapport"

L'art de ne plus faire semblant 

Heureusement, cette histoire n’a pas empêché la jeune femme de reprendre sa vie là où elle l’avait laissée… et même, en étant un peu plus elle-même qu’avant : "J’ai eu un mois pour vider l’appart de mes affaires avant qu’il ne revienne s’y installer. Et puis je n’ai plus jamais entendu parler de lui, ni de Julien et de sa femme. Ils ont complètement disparu de ma vie. Je me suis sentie soulagée très vite. Je pense que ça a joué que je puisse faire exploser ma colère le soir la rupture et aussi qu’au fond ça me pesait de devoir être miss parfaite tout le temps. Six moins après, j’ai rencontré quelqu’un. Et dès le départ j’ai été très claire sur le fait que je ne ferais pas semblant. Que si je n’aimais pas ses potes ou sa famille ou même ses passions, je ne ferais pas tout pour arrondir les angles. Et que je lui permettais aussi d’être sincère dans ses sentiments. Ça fait un peu plus de deux ans qu’on est ensemble et je n’ai jamais été aussi heureuse. On n'hésite jamais à se dire "ça me fait chier" ou "tu me fais chier" et en vrai on a peu l’occasion de se le dire, mais la liberté de pouvoir le faire ça nous donne l’impression qu’on peut être totalement nous et qu’on est accepté et aimé pour ce qu’on est."

De la même autrice :

>>Largué.e, délivré.e : “Je suis allé me coucher et quand je me suis réveillé, elle avait pris ses affaires et elle était partie”

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

>> Le Grand Swipe : "Elle est arrivée à notre premier date avec 30 min de retard, j’ai failli partir mais j’ai eu une intuition"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles