Le Grand Swipe : "Je crois que je savais depuis les premiers messages que cette femme était différente"

Lucile Bellan
·5 min de lecture
Le Grand Swipe
Le Grand Swipe

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Morgan et Sabrina, c’est une histoire qui a commencé sur Adopte un mec. Ils sont tous les deux célibataires depuis quelques mois quand ils décident de se créer un compte sur le site. Quand ils commencent à échanger des messages, le courant passe instantanément et puis, au moment d’organiser une rencontre, le duo se fâche. Morgan raconte : "J’ai commencé à lui proposer de venir chez moi, de boire un café sans chichi. Elle, elle voulait que je l’invite au restaurant. On fantasmait tous les deux une première rencontre très différente. Plus je proposais dans mon sens et plus elle était contrariée. Elle a fini par m’envoyer des messages super agressifs où elle me disait en gros qu’elle voulait pas être une fille de plus pour qui j’aurais même pas pris la peine de faire le ménage. On s’est quittés là dessus."

VIDÉO - Dalila Kerchouche : "Beaucoup de femmes ont été brisées par leur mère dans leur éveil à la sexualité"

Un premier rendez-vous digne d’un film romantique

Le temps passe et les deux célibataires restent connectés au même site. Et puis, Morgan retombe sur le profil de Sabrina et tente à nouveau sa chance : "Je trouvais bête qu’on ait arrêté de se parler alors qu’on se plaisait juste pour une question d’organisation. Et puis, j’avais réfléchi et je comprenais un peu plus ce qu’elle attendait et sa frustration de ne pas me voir comprendre. Elle avait déjà dit qu’elle aimait les attentions romantiques et les grands gestes. Et j’étais tout à fait prêt à faire ça pour la femme que j’aime. Je ne l’ai juste pas montré à la femme qui me plaisait".

J’avais prévu un pique-nique au champagne sur des couvertures. Des amis sont même venus jouer de la guitare à un moment.

Il écrit un message dans lequel il formule toute cette réflexion et sa déception de ne pas avoir vécu ce premier rendez-vous. Sabrina lui répond, elle partage la même frustration. Comme pour se rattraper, le jeune homme lui demande de lui laisser toute latitude pour organiser leur premier moment ensemble : "À cette époque, il n’était pas question de la demander en mariage. Mais je voulais juste organiser un rendez-vous digne d’un film romantique, comme un clin d’œil, comme pour lui dire que je pouvais le faire et que je pourrais le reproduire en plus grand encore pour une femme que j’aime vraiment". Il demande à sa conquête de mettre sa plus belle robe et de l’attendre devant la statue d’un grand parc de leur ville : "C’était le début de l’été, il faisait bon. La nuit n’est pas tombée tout de suite et j’avais prévu un pique-nique au champagne sur des couvertures. Des amis sont même venus jouer de la guitare à un moment. Sabrina était aux anges et moi j’étais tellement heureux de la faire sourire comme ça."

Un date qui a bouleversé leur destin

Quand ils se séparent, ils échangent un long baiser et jurent de se revoir vite. Le soir même, par sms, ils se demandent l’un l’autre s’il est sage de garder leurs comptes sur le site de rencontre. Pour le symbole, ils décident de les fermer. Depuis, les amoureux ont emménagés ensemble et ils parlent de faire un bébé.

VIDÉO - Bénédicte, 39 ans, a décidé de faire un enfant toute seule. Elle nous raconte :

Morgan s’amuse aujourd’hui de leurs caractères respectifs : "Notre première dispute, celle qui a repoussé notre premier baiser de plusieurs mois, elle s’est reproduite plusieurs fois depuis. À chaque fois qu’on a un nouveau projet, on a du mal à communiquer sur ce qui compte vraiment pour nous et ce sur quoi on est capables de faire des concessions. Le ton monte et les portes claquent. Et puis l’un ou l’autre vient apaiser les choses et remettre tout à plat. Je crois que c’est notre force en tant que couple : on sait se retrouver quand on se perd un instant. Si on s’engu*ule ce n’est jamais pour longtemps parce que ce n’est jamais si important. Et ce n’est jamais toujours le même qui revient vers l’autre, c’est équilibré."

Je crois que c’est notre force en tant que couple : on sait se retrouver quand on se perd un instant.

Au fond, ces deux-là n’oublient jamais que ce qui compte vraiment c’est qu’ils s’aiment : "Je crois que je savais depuis les premiers messages que cette femme était différente. Maintenant je n’imagine pas ma vie sans elle. Je me dis chaque jour que j’ai bien fait de ranger ma fierté dans ma poche et de revenir vers elle. Les disputes, les raisons des disputes, ça ne compte jamais vraiment. Ce qui a du sens et de l’importance, c’est l’amour qu’on partage."

De la même autrice :

>> Le Grand Swipe : "Elle est arrivée à notre premier date avec 30 min de retard, j’ai failli partir mais j’ai eu une intuition"

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

>> Le Grand Swipe : “J’ai demandé sa main moins de trois mois après notre premier rendez-vous”