Le Grand Swipe : “J’ai demandé sa main moins de trois mois après notre premier rendez-vous”

Lucile Bellan
·7 min de lecture

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Nicolas et Morgane se rencontrent le 24 septembre 2017 à Toulouse. Nicolas raconte que cette journée d’automne s’annonçait paresseuse et mélancolique : “Je n’avais de prévu qu’un peu de sport le matin avant de regarder défiler les heures jusqu’au soir. Je n’avais que peu d’allant, pas de réel projets à court terme, pas une énergie débordante non plus. De ces moments où l’on attend juste que la vie s’écoule.”

Le jeune homme a passé un été difficile, après la fin abrupte de son premier mariage. Il multiplie alors les rencontres. “Inscrit sur plusieurs sites, j’avais enchainé les échanges, les diners, allant parfois plus loin. Deux mois de ce ‘régime’ ont suffi à me faire comprendre de la vacuité de cette vie sentimentale. Mon cœur ne vibrait simplement plus, je me sentais ridicule de raconter toujours les mêmes choses, faire les mêmes traits d’esprit, jouer un jeu que je n’avais aucune envie de remporter.” Une discussion avec son frère et des amis lui ouvre les yeux : il va un temps faire une pause de ces rencontres sans lendemain.

J'ai reconnu de suite cette superbe jeune femme blonde : j’avais déjà cherché à entamer la conversation avec elle. Sans succès...

“Le seul et unique match Tinder de ma vie”

Un soir, terrassé par l’ennui, il crée un compte sur Tinder et fait une rencontre qui va bouleverser sa vie : “Elle est apparue… Comme par magie. Bien sûr, j’ai reconnu de suite cette superbe jeune femme blonde : j’avais déjà cherché à entamer la conversation avec elle sur Meetic et Attractive World. Sans succès… Pourtant, ce dimanche matin, je reçois ce qui sera le seul et unique match Tinder de ma vie : Dame_blonde31 m’a répondu positivement !” Plus tard, Morgane expliquera à Nicolas qu’elle a eu un coup de cœur pour sa photo choisie à la va-vite “alors qu’elle n’avait pas aimé celles [qu’il avait] pourtant choisies avec soin sur les autres sites”.

Elle a intelligemment glissé des allusions plus intimes (“Je dors toujours nue”) qui font évidemment mouche.

Entre eux, le courant passe instantanément : “Les échanges sont fluides, teintés d’humour. Nous échangeons sur nos vies, nos expériences, notre situation actuelle. Nous partageons notre ras-le-bol des rencontres éphémères. Nous faisons une pause dans notre quête de l’âme sœur. Bref, on ne veut pas d’une nouvelle relation sentimentale. Je dévore ses messages, je réponds sans fard, sans chercher à trouver la “bonne” réponse pour séduire. Une heure passe et l’envie se fait plus pressante. En si peu de temps, j’ai perçu son intelligence, découvert ses valeurs, compris nos points communs et nos différences et j’ai ri, seul dans mon lit, devant son sens de la répartie. Elle a intelligemment glissé des allusions plus intimes (“Je dors toujours nue”) qui font évidemment mouche. Nous décidons logiquement de nous voir l’après-midi même, non pas dans un bar ou au restaurant - un schéma que nous avons trop souvent fait chacun de notre côté - mais au bord d’un lac.”

Un premier date qui aurait pu virer à la catastrophe

Mais les deux célibataires se sont mal compris : ils s’attendent à deux endroits opposés du lac. Nicolas craint qu’on ne lui ait posé un lapin… Avant que Morgane ne se plante devant lui. “Elle porte un short, des baskets, un t-shirt tout simple. Au moins, c’est clair, elle n’est pas en mode séduction. Et pourtant, je tombe immédiatement sous le charme de cette grande blonde mince qui arrive en poussant son vélo. Ses yeux pétillent d’intelligence et son sourire est désarmant. Sa voix est étonnamment chaude.”

Le premier baiser est d’autant plus agréable que je n’osais plus l’espérer.

Ils se racontent leurs vies pendant des heures au bord de l’eau : “Je perds parfois le fil parce que mon esprit bouillonne : je m’en veux de lui avoir dit que je ne recherchais pas une nouvelle histoire.” Nicolas tente d’embrasser Morgane mais elle détourne son visage. Quand vient le temps de se séparer, cette dernière raccompagne son date à sa voiture. Sous le charme, il tente une nouvelle fois sa chance. “En longeant le lac, je lui dis que le paysage m’évoque le Réservoir, ce grand lac en plein cœur de Central Park dans une ville que j’adore. Je lui dis que j’ai prévu d’y retourner au Nouvel An et que j’aimerais qu’elle m’accompagne. Elle s’est arrêtée et quand je me retourne sur elle, je suis frappé à nouveau par ce charme fou… Et cette lueur dans le regard. Le baiser vient naturellement cette fois-ci. Tendre, romantique et passionné. D’autant plus agréable que je n’osais plus l’espérer.”

Rentré chez lui, Nicolas envoie un message à la jeune femme pour lui dire qu’il veut la revoir. Elle accepte. Ils se retrouvent plusieurs fois : “Nos rendez-vous sont de plus en plus agréables, le temps file terriblement vite en sa compagnie. Je n’ai jamais vu un tel concentré de charme, de sensualité et d’humour. Je croyais qu’elle était rare, je découvre qu’elle est unique.”

Une déclaration digne d’un film romantique

Ils finissent par organiser leur premier week-end en Provence. C’est à cette occasion qu’elle répond pour la première fois à son “Je t’aime”. Nicolas est fou amoureux, il ne veut plus attendre et vivre avec passion son histoire même si cela semble déraisonnable. “À cette époque, il y a une campagne d’affichage publicitaire avec un teasing qui dit ‘Qu’allez vous faire le 31 décembre ?’ Sous une affiche devant laquelle elle passe tous les jours, j’ai collé une affiche que j’ai créée et qui répond ‘Je demande la main de Morgane à Times Square’. Elle adore… Même si ça lui fait un peu peur quand même, cet empressement. Mais elle accepte.”

Cette semaine tant attendue dans la Grosse Pomme se déroule comme dans un film : “La semaine a New York est magique et pleine de surprises, je découvre de nouvelles facettes de Morgane : elle est toujours enthousiaste, pleine d’énergie. Elle me surprend par sa culture générale, sa soif de tout voir. Je lui montre la ville que j’aime et elle se moque gentiment quand j’en fais trop.” Ils se marient finalement le 7 juin 2019. “C’était évidemment le plus beau jour de ma vie…. Au même titre que tous les autres jours passés auprès d’elle.”

Trois ans après leur rencontre, Nicolas est plus amoureux que jamais de sa femme : “Nous mesurons la chance de nous être trouvés, pile au moment où nous ne cherchions plus. Il n’est pas un jour sans que d’un sourire, d’un regard, d’une parole, elle ne fasse chavirer mon cœur. Et je sens, je sais au fond de moi que cela ne changera jamais. Ce que je découvre encore aujourd’hui me plait toujours plus, je la trouve plus belle, plus sure d’elle, plus pétillante au fil des mois. J’avais lu une étude pessimiste qui disait que l’amour durait 18 mois avant de s’étioler. Je sais aujourd’hui qu’il suffit de tomber amoureux chaque jour pour que le compteur reparte à zéro.”

Du même auteur :

>> Le Grand Swipe : "Nous sommes convaincus de finir notre vie ensemble"

>> Le Grand Swipe : on s'est rencontrés sur un site de rencontre et ça fait dix ans qu'on est ensemble

>> Le Grand Swipe : "On a eu un premier échange vif, amusant où il a été rapidement question de fessée, de corsets et dentelles"