Votre compagnon ne pense probablement pas à vous quand il se masturbe

·4 min de lecture
Smiling young man sleeping comfortably in bed at home
© Getty Images

A quoi pensent les hommes lorsqu'ils se masturbent ? Toutes les personnes qui ont déjà été en couple avec un homme se sont sans doute posé la question : est-ce qu'il pense à moi ? A quelqu'un d'autre ? Est-ce qu'il regarde du porno ? Et malheureusement, la réponse ne devrait pas plaire aux plus jaloux et aux plus jalouses. Car selon une étude, le pourcentage de mecs qui pensent à leur partenaire en se faisant du bien est minime, pour ne pas dire insignifiant.

Contrairement au "No Nut November", qui encourage les hommes à ne pas jouir au mois de novembre, le mois de mai est le mois consacré à la masturbation et aux plaisirs solitaires. Plusieurs études ont été dévoilées à cette occasion, notamment celle menée par la marque de sextoys Arcwave, qui affirme que 29% des hommes utilisent des sextoys lorsqu'ils se font du bien en solo : plugs, masturbateurs, godes... Il y en a pour tous les goûts. Mais une autre enquête, cette fois-ci menée par Satisfyer, s'intéresse plutôt à leurs habitudes de masturbation. Et les résultats sont aussi surprenants que passionnants.

Vidéo. Dans Premier Acte, Monsieur Poulpe nous raconte sa première expérience de masturbation

Les personnes jalouses ne vont pas être contentes

Parmi différents points, l'étude se penche notamment sur l'épineuse question que toutes les personnes en couple avec un homme se posent : "A quoi, à qui pense-t-il lorsqu'il se masturbe ?". Et la réponse pourrait bien ne pas plaire à tout le monde. Car si 64% des sondés affirment utiliser leurs fantasmes pour jouir, et que 18% sont des adeptes du porno... Seulement 1% des personnes interrogées affirme penser à leur partenaire lorsqu'elles se masturbent. Le pourcentage est faible, infime, insignifiant. Mais pourquoi est-il si bas ?

Peut-être parce que pour 76% des sondés, le but de la masturbation est de prendre un plaisir personnel, et donc de se détacher de leur réalité. C'est en tout cas ce qu'affirme Jules* : "Je ne pense pas à ma partenaire car je distingue la pratique de la masturbation que j’associe à l’imaginaire et non pas au réel, à celle de la sexualité dans une relation de couple." Son avis est partagé par de nombreux hommes interrogés par nos soins. Gabriel* revendique en effet la masturbation comme "un espace de fantasme où les possibilités sont infinies", précisant : "Les rares fois où je vois ma partenaire, c’est quand je l’imagine à la place d’une femme dans une vidéo."

Vidéo. La masturbation chez les femmes encore considérée comme taboue

Pourquoi ne pensent-ils pas à leurs partenaires ?

La plupart des personnes interrogées par nos soins l'affirment : ils préfèrent utiliser leur imagination ou des supports (pornographie, récits érotiques...) lorsqu'ils se masturbent en solo. Mais pourquoi écarter d'office la personne avec qui ils entretiennent une relation ? "Les moments où je ne pense pas à elle sont les moments où on n'est pas en phase", explique Mathis*. "C'est la vie !" confirme Jasper*, pragmatique : "Au même titre que je n'ai pas tous les jours envie de coucher avec mon mec, je n'ai pas envie de me branler chaque fois en pensant à lui. C'est trop répétitif." Même son de cloche chez Renaud* : "Quitte à passer pour un beauf, je ne pense pas à ma copine quand je me branle parce que je sais qu'elle est accessible. Cela ne suffit pas à me faire fantasmer."

Evan*, lui, affirme être beaucoup trop amoureux de son compagnon pour penser à lui lors de ses plaisirs solitaires. "Quand j'ai envie de mon mec, on couche ensemble. Si je pense à lui en me masturbant, je vais être frustré de ne pas l'avoir dans mes bras." Le romantisme, quoi. Enfin, Thomas* propose une analyse plus poussée : "Notre sexualité est commune, mais la masturbation est l'espace personnel et intime au sein de notre sexualité de couple. J'ai envie d'elle, mais j'ai beaucoup d'envies qui ne sont parfois pas compatibles avec elle, ou qui sont à propos d'autres partenaires qu'elle. On a déjà une sexualité ensemble, donc notre sexualité individuelle a le droit de se balader et d'aller fantasmer ailleurs."

Les sextos, l'exception

Il existe toutefois une exception chez les hommes qui ne pensent pas à leur partenaire lorsqu'ils se masturbent : celle des échanges de sextos et de photos dénudées. Grâce à ce support qui alimente son imagination, Evan* affirme avoir plus de facilités à penser à sa compagne : "J'éprouve beaucoup de difficultés à jouir tout seul dans mon coin, alors généralement, je me masturbe par sexto et échanges de photos et de vidéos avec ma compagne. Du coup, je pense 100% à elle. C'est vraiment le seul truc qui me fait jouir", affirme-t-il.

* Pour des raisons d'anonymat, tous les prénoms ont été modifiés

A LIRE AUSSI

>> Masturbateur, plug, gode... Les hommes aussi aiment les sextoys en solo

>> Et si on arrêtait de se moquer de "l'orteil de chameau" ?

>> Le fantasme numéro 1 des Français est...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles