Fails love du confinement #6 : "Le confinement, ça me transforme en charo c'est grave"

Katia Rimbert
Journaliste
L'amour au temps du confinement

Vous reprendrez bien un peu d’histoires d’amour impossibles ? On a parcouru Twitter pour récolter vos mésaventures amoureuses pendant le confinement. Et voici le résultat, en attendant (avec impatience) la date fatidique du 11 mai.

L’amour au temps du confinement. Vaste sujet. Pour les célibataires, c’est une situation assez spéciale. Ils se retrouvent seuls, sans avoir une personne aimée à qui penser/parler/raconter ses petits tracas du quotidien et ses angoisses pour moins perdre pied pendant la crise sanitaire. Quand ils sont confinés solo, cette solitude est décuplée.

Les confinés coureurs de jupons

Quand les voisins font un peu trop de bruit pour une raison bien particulière, la cohabitation est tout de suite moins sympathique. Et ça met un peu le seum quand la seule interaction sociale qu’on a eu depuis une semaine, c’est le cassier de Picard, parlons franchement.

Parmi les célibs, certains ont arrêté il y a bien longtemps de se morfondre dans leur lit. Chacun sa team. Ils se sont même transformés en Don Juan des temps modernes. Et s’ils fantasment sur tout ce qui bouge, ils draguent aussi plusieurs targets sur les Internets. Non seulement ça occupe, mais ça leur fait penser à autre chose tout en remontant un peu leur confiance en eux. Après de longues semaines d’enfermement, ça ne fait pas de mal, me direz-vous. Sauf que, forcément, si la personne en face s’attache, ça se complique.

Séduire ou oublier son crush

Certains cœurs à prendre ont quelqu’un en tête, pour de bon. Pas une énième conquête potentielle mais bien un crush du moment. Et ce n’est pas une situation idéale non plus : impossible de se voir donc de concrétiser, difficile de savoir ce que pense réellement l’autre par texto/visio, parfois pas trop de nouvelles de celui ou celle qui était pourtant bien présent avant le début du confinement, ou alors c’est carrément la fin d’une histoire qui n’a jamais vraiment commencé… Bref, on se pose mille et une questions.

Dans ce marasme affectif, il y a quand même des bonnes nouvelles et des amoureux qui s’en sortent. Si, je vous jure.

Au milieu des exs qui rappliquent, des ruptures et des désillusions, il y a des couples qui tiennent le choc voire dont la relation se renforce de jour en jour "grâce" à la situation. Ça fait plaisir à voir ! Euh, pardon, à lire.

Il n’y a plus qu’à attendre de reprendre une vie (presque) normale le 11 mai. Enfin, si cette date de déconfinement est maintenue et si vous ne faites pas partie de ceux qui ont décidé de rester confinés encore quelque temps de leur plein gré. Ça fait quand même pas mal de si, on ne va pas se mentir.

A LIRE AUSSI

>> Fails love du confinement #3 : "J'ai découvert que mon crush était gay"

>> Fails love du confinement #4 : "Ma meuf m’a dit 'Je vais te quitter mais j’attends la fin du confinement par respect'"

>> Fails love du confinement #5 : "Le confinement a clairement bousillé ma vie professionnelle et sentimentale"