Publicité

Différents d’âge - Flavien, 61 ans et Magali, 31 ans : "Je suis tombée amoureuse du père de mon compagnon et nous vivons une histoire d'amour"

Différents d’âge - Flavien, 61 ans et Magali 31 ans :
Différents d’âge - Flavien, 61 ans et Magali 31 ans : "Je suis tombée amoureuse du père de mon compagnon"

Crédit : Getty

Selon une étude de l’INSEE, 6 hommes sur 10 sont plus âgés que leurs conjointes mais seuls 8% des couples ont plus de 10 ans de différence d’âge. On constate ces dernières années une évolution : l’écart d’âge moyen semble se creuser. Comment vivent ces couples que presque une génération opposent ? Est-il possible de vivre une relation équilibrée quand les deux partenaires ne sont pas au même moment de leurs vies ?

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com

Magali a 31 ans et était en couple depuis 2 ans avec Kevin avant de se séparer de lui : "Notre couple marchait plutôt pas mal et Kevin était un bon compagnon. Mais je me suis rendu compte que j’étais tombée amoureuse de son père. C’était très gênant. Il n’y avait pas vraiment de séduction entre nous mais il y avait une alchimie palpable quand on était dans la même pièce. Je ne voulais pas que Kevin souffre alors j’ai préféré le quitter. Sur le coup, je ne me suis pas dit que je le quittais pour me mettre avec son père. J’ai pensé que j’allais me cacher le plus loin possible de la tentation. Je n’avais rien dit à Kevin sur mes vraies raisons donc je n’allais pas en plus lui ajouter l’humiliation d’une telle découverte. Bref, j’ai coupé les ponts avec tout le monde."

"Je cherchais Flavien sur les applications de rencontre"

Mais après 6 mois sur des applications de rencontre, Magali pense encore à Flavien, le père de Kevin : "J’ai eu quelques dates mais rien de vraiment fou. À un moment, j’ai agrandi ma recherche en me permettant de choisir parmi des profils d’hommes plus âgés. En fait, je cherchais Flavien ou son équivalent. Mais aucun n’était à la hauteur. Il y avait toujours un truc qui n’allait pas. J’ai fini par décider de voir la vérité et en face et de contacter Flavien pour lui en parler. Je lui ai raconté toute la vérité et j’ai attendu qu’il me réponde. Au fond de moi, j’avais très envie qu’il me dise qu’on pouvait s’aimer et que ça ne serait pas un problème et en surface, je me doutais qu’il allait me dire que j’étais folle et qu’il ne voulait pas blesser son fils."

Video. Michèle Bernier : "Vieillir, ça peut rendre les hommes cinglés."

Flavien propose un rendez-vous : "Je lui plaisais aussi beaucoup et il avait pensé à moi pendant les mois qui s’étaient passé. On a beaucoup parlé lors de ce rendez-vous et on a décidé de se donner une chance… mais uniquement si Kevin était d’accord. L’étape suivante a donc été de faire venir Kevin à un déjeuner chez son père pour qu’on lui parle ensemble. J’étais morte de stress mais je crois que ça s’est bien passé. En tout cas Kevin a accepté qu’on se mette ensemble."

Une fois la bénédiction de Kevin accordée, Magali et Flavien commencent leur histoire : "Depuis le départ, on a l’impression d’être ensemble depuis toujours. En réalité, on a 30 ans d’écart donc ce serait très bizarre que ce soit le cas, et même carrément impossible. Ça pourrait être mon père et je ne l’oublie jamais parce que je pense beaucoup à ce qui va se passer quand il va être beaucoup plus vieux et que sa santé va se détériorer. Mais en dehors de cette angoisse-là, tout se passe très bien entre nous. Kevin a retrouvé quelqu’un et c’est un fille adorable que j’aime beaucoup. On désamorce les moments gênants en faisant des blagues, ce qui permet aux nouveaux membres de la famille de ne pas être mal à l’aise. Et j’aime mon rôle de belle-mère. Je ne veux pas d’enfants moi-même mais j’ai presque hâte d’être belle-grand-mère. C’est drôle parce que ce n’est pas du tout le modèle que j’aurais choisi s'il avait fallu donner son avenir de rêve. Mais je suis plus heureuse que je ne l’ai jamais été et je sais que c’est grâce à Flavien et à sa famille qui est devenue la mienne.".

Une nouvelle qui a réjoui tout le monde

Magali insiste sur le fait que leurs proches ont accueilli la nouvelle avec enthousiasme : "Je n’ai pas eu de réactions ouvertement négatives. Donc peut-être que ça a jasé mais si ça a été le cas, c’est dans notre dos et c’est pas plus mal. Depuis que je suis avec Flavien, je ne vois plus que les sourires. On organise des fêtes entre amis et avec la famille. Je me sens acceptée partout. Je fais tout pour que ce soit pareil pour Flavien et ce n’est pas vraiment difficile. Ça fait 1 an qu’on est ensemble et on a de moins en moins besoin de justifier notre histoire. J’imagine qu’il y aura un moment où on ne la racontera même plus. Ou peut-être à notre mariage, si on se marie un jour. Avec le recul, je pense que j’ai pris les bonnes décisions pour qu’on puisse vivre tout ça sans drame. J’ai bien fait de quitter Kevin dès que j’ai eu des doutes et puis de prendre mes distances. On en avait besoin pour se rendre compte de la force de nos sentiments. Ça a été le bordel dans ma tête mais sur le papier, tout s’est passé parfaitement pour que les éléments soient bien en place. Grâce à ça, on s’est donné une chance de vivre une belle histoire qui dure."

À LIRE AUSSI

>> Largué.e, délivré.e : "J'ai tout quitté : mon travail, mon logement, ma ville. J’avais besoin d’un nouveau départ"

>> Le Grand Swipe : "On a eu un premier échange vif, amusant où il a été rapidement question de fessée, de corsets et dentelles"

>> Pourquoi les hommes font-ils moins de nudes que les femmes ?