Le Grand Swipe : "On s’est retrouvés en 10 minutes. Une heure après on était en couple"

Le Grand Swipe
Le Grand Swipe

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Entre Antoine et Candice, tout a été très vite : "Après avoir découvert nos profils, on s’est retrouvés en 10 minutes et une heure après on était en couple. Il n’y avait pas de question à se poser, c’était évident que ça marchait entre nous et qu’on en avait envie." Les deux amoureux se retrouvent sur l’application OKCupid : "C’est ma soeur qui m’avait conseillé d’aller sur cette application parce que, selon elle, c’était moins le supermarché que sur d’autres. Je n’ai pas cherché à en savoir plus et je lui ai fait confiance. J’ai parlé avec une petite dizaine de femmes avant de tomber sur Candice. En quelques messages, il était clair qu’on devait se rencontrer."

Candice et Antoine se mettent très vite à blaguer : "Il y avait une connivence dingue entre nous. Elle a critiqué ma tenue sur une de mes photos et j’ai répondu sur le même ton. Elle m’a littéralement fait éclater de rire. Au bout de quelques messages seulement je lui ai demandé ce qu’elle faisait et elle m’a dit que c’était l’heure de sa pause. On s’est retrouvés dans un café entre mon appartement et son bureau."

Premier rendez-vous avec une inconnue

Le jeune homme avoue avoir ressenti une sensation un peu étrange à l'idée de retrouver une inconnue : "Je ne savais pas ce qu’elle faisait dans la vie, ce qu’elle attendait d’une relation. J’avais juste son prénom, sans savoir si c’était le vrai ou un pseudo, son âge, quelques photos et une liste de films et de musiques qu’elle aimait bien. Mais on avait l’air de parler la même langue et je ne me sentais pas du tout mal à l’aise avec elle. J’ai voulu tout de suite confronter ça au réel."

Vidéo. Mathilde Davril : "À 28 ans, j’ai remplacé Tinder par la prostitution"

Au café, c’est le coup de foudre : "Elle était encore mieux qu’en photo et j’ai adoré son rire. Il n’y avait pas de loup caché, c’était bien son prénom, elle cherchait une relation stable et exclusive, elle voulait des enfants un jour, elle était freelance avec une belle carrière. Je n’ai pas réfléchi longtemps. Je lui ai dit direct qu’elle me plaisait. Pas de jeu, pas de manipulation à la con. Elle a rougi et elle a répondu que je lui plaisais aussi. Je me suis approché d’elle et je l’ai embrassée. Je suis resté ensuite un peu contre elle à sentir son cou. Elle a eu un petit rire adorable. C’était fait, on était ensemble."

Après le coup de foudre, ils veulent partager leur bonheur avec tout le monde

Le couple officialise quelques jours après : "Le week-end suivant on a réuni tous nos potes pour leur dire qu’on était amoureux et pour que tout le monde se présente. C’est un peu excessif mais on voulait réunir autour de nous une grande famille. Pas question encore une fois de faire par étapes convenues par je ne sais qui. On était heureux et on voulait le crier au monde. Ça s’est hyper bien passé."

Vidéo. "Ce qui est en train de se passer est un enjeu essentiel de notre société"

Antoine et Candice ne se quittent plus : "Depuis le premier jour, on est ensemble à la vie à la mort. On se parle tout le temps, on se touche dès qu’on est ensemble. Je ne peux pas être à côté d’elle sans avoir sa main dans la mienne ou sa jambe contre la mienne. Mon groupe d’amis a une tradition au nouvel an, c’est d’élire des trucs qui se sont passés dans l’année : la rupture la plus sale, le plus beau moment de win, la plus belle histoire d’amour. Sans surprise, on l’a gagnée trois ans de suite. C’est devenu une blague à force. Face à notre amour, les autres n’ont aucune chance. Il va peut-être falloir inventer une nouvelle catégorie. Entre nous, c’est tellement fort, qu’on ne calcule plus en temps ou en étapes. Je sais que dans 50 ans, je serai à ses côtés et elle aux miens. C’est mon âme soeur et c’est confirmé à chaque instant."

À LIRE AUSSI

>> Largué.e, délivré.e : "J'ai tout quitté : mon travail, mon logement, ma ville. J’avais besoin d’un nouveau départ"

>> Le Grand Swipe : "On a eu un premier échange vif, amusant où il a été rapidement question de fessée, de corsets et dentelles"

>> Pourquoi les hommes font-ils moins de nudes que les femmes ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles