Cancer

22 JUIN - 22 JUILLET

Amour : Célibataire, vous serez déterminé à agir pour faire évoluer votre situation sentimentale. Fini les plateaux télé et d'exercer votre vengeance sur la pâte à tartiner ! Vous aurez envie de faire des nouvelles rencontres en privilégiant les sorties. En famille et en couple, la journée s'annonce animée ! Les choses ne se passeront pas forcément comme vous l'aviez prévu.

Travail-Argent : Vous vous sentez plus libre d'agir à votre guise aujourd'hui. Vous ne vous poserez pas des centaines de questions avant d'agir et surtout vous ne demanderez pas l'autorisation à vos collègues. Vous prenez de l'assurance. Les démarches financières sont favorisées. Si vous devez gérer une transaction immobilière ou régler un problème administratif qui n'a que trop duré, vous serez efficace et ferme.

Santé : Détendez-vous. Vous êtes vraiment trop stressé.

07 december
Illustrations by Jo Ratcliffe
  • Retraites : 11 000 forces de l'ordres mobilisées en France, dont 4 000 à Paris

    Après le succès du mardi 31 janvier, les syndicats ont appelé à des manifestations et des grèves contre la réforme des retraites ce mardi 7 février.

  • GALA Léa Salamé : ce qu'il faut connaître

    GALA Léa Salamé : ce qu'il faut connaître

  • GALA - L'amour est dans le pré 2023 : ce qu'il faut connaître

    GALA - L'amour est dans le pré 2023 : ce qu'il faut connaître

  • SYNERGIE : AMF - Déclaration mensuelle des droits de vote au 31 janvier 2023

    Information Réglementée Nombre total de droits de vote et d’actions composant le capital social au 31 janvier 2023 (Article L.233-8 II du Code de Commerceet les articles 221-1 et 223-16 du Règlement Général de l’AMF) 31 janvier 2023Nombre total d’actions composant le capital24 362 000Nombre total de droits de vote exerçables40 565 706Nombre total de droits de vote, calculé sur la base de l’ensemble des actions composant le capital, y compris les actions privées de droits de vote* 41 124 940 *Act

  • Assassinat d'Yvan Colonna : Darmanin va déclassifier des notes de la DGSI

    Les notes s'étalent du 11 septembre 2012 au 2 mars 2022, date de l'agression de l'indépendantiste corse à la prison d'Arles par Franck Elong Abé.

  • "J'en ai 200 000" : Perrine (L'amour est dans le pré 2023) surprend Karine Le Marchand avec le nombre d'animaux qu'elle élève !

    "J'en ai 200 000" : Perrine (L'amour est dans le pré 2023) surprend Karine Le Marchand avec le nombre d'animaux qu'elle élève !

  • Voici - Anisha (Star Academy) : son album déjà "tout prêt" ? Elle se confie

    Voici - Anisha (Star Academy) : son album déjà "tout prêt" ? Elle se confie

  • Incendies au Chili: arrivée de l'aide internationale

    Pompiers et experts internationaux ont commencé lundi à combattre, aux côtés des forces chiliennes, les incendies qui ravagent depuis plusieurs jours le centre du pays et ont fait en moins d'une semaine 26 morts, des centaines de blessés et détruit plus d'un millier de maisons.Selon un dernier bilan lundi du Service national de prévention et de réponse aux catastrophes (Senapred), les incendies ont fait depuis jeudi 26 morts, 1.260 blessés et laissé 3.000 personnes sans logement. Au moins 1.159 habitations ont été détruites par les flammes.Les incendies, qui ont ravagé jusqu'à présent 270.000 hectares soit une superficie supérieure à celle du Luxembourg, pourraient après une relative accalmie repartir de plus belle à partir de mardi en raison d'une "alerte météo" pour chaleur extrême dans les régions de Maule et de Ñuble."En cinq jours, nous avons eu une surface brûlée équivalente à ce qui est habituellement brûlé en deux ans d'incendies", a souligné lors d'une conférence de presse la ministre de l'Intérieur Carolina Toha.Les Chiliens connaissent un été avec des températures record de plus de 40 degrés Celsius dans certaines régions. "Nous essayons d'approvisionner toute la communauté ici en eau et en produits de base", a indiqué à l'AFP Carmen Cuevas, une bénévole de la ville de Santa Juana, l'une des plus touchées de la région de Biobio, à 500 km au sud de la capitale Santiago, se disant émue de voir sa ville "réduite en cendres".Quelque 5.600 pompiers et agents de la Corporation nationale forestière (Conaf) sont aux prises lundi de 69 incendies sur les 280 toujours en cours. L'aide internationale commence cependant à arriver, avec notamment l'entrée en action de l'avion américain DC-10 "Ten Tanker", capable de larguer 36.000 litres d'eau. - De l'Argentine au Portugal -Dimanche soir, un autre appareil, un A330-200 en provenance d'Espagne, est arrivé avec à bord un contingent de 50 personnes, dont six experts en lutte contre les incendies de forêt, 38 militaires d'un bataillon d'intervention d'urgence et une équipe de six pilotes de drones. L'Argentine s'est jointe à l'effort international avec l'envoi de dix pompiers et cinq camions tout-terrain équipés de matériel forestier. Cinquante autres pompiers et un hélicoptère Chinook sont attendus. Un contingent de 150 spécialistes de la lutte contre les incendies de forêt, comprenant du personnel militaire et civil, est également arrivé du Mexique.Le président français Emmanuel Macron a déclaré sur Twitter que "le peuple chilien peut compter sur le soutien de la France pour lutter contre ce fléau".Le ministère chilien des Affaires étrangères a annoncé de l'aide également en provenance d'Equateur, de Colombie, du Pérou, du Paraguay et du Venezuela.Le président colombien Gustavo Petro a annoncé qu'il allait envoyer un avion avec du matériel et des experts dans la lutte contre les incendies de forêt. "La crise climatique brûle le Chili", a-t-il estimé dans un message sur Twitter.Le gouvernement portugais a exprimé lundi sa volonté d'envoyer une équipe de 140 militaires.Le gouvernement chilien a déclaré l'état de catastrophe dans plusieurs régions du centre-sud du pays, une zone agricole et forestière où les scènes de désolation se multiplient avec des parcelles réduites en cendres, des animaux gisant sans vie et des habitants ayant tout perdu.ps-pb/sf/mm 

  • États-Unis : George Clooney va réaliser le remake du « Bureau des Légendes »

    L chaîne américaine payante Showtime a annoncé avoir commandé une saison entière de « The Department », le remake américain du « Bureau des légendes ».

  • Sur le front, les soldats ukrainiens attendent plus d'obus et de chars

    Dans un champ gelé de la région du Donbass, dans l'est de l'Ukraine, un char T-64 ukrainien émerge d'un filet de camouflage, transformant la neige en boue sous ses chenilles.Depuis le début de l'invasion russe il y a près d'un an, ces vieux engins souvent rouillés, datant de l'ère soviétique, ont mené la riposte ukrainienne contre les forces de Moscou, ciblant directement les positions ennemies à une courte distance ou bien plus profondément derrière leurs lignes.Igor Khonko, le jeune tireur de 26 ans de l'équipage du T-64, n'a aucun doute sur le rôle clé joué depuis le début du conflit par la 1ère Brigade de chars à laquelle il appartient."Pour moi, je vois cette guerre plutôt comme une guerre d'artillerie et d'armes lourdes, pas d'infanterie", explique-t-il à l'AFP, alors que le bruit sourd de canons proches déchire l'air matinal froid."Bien sûr, il y a des combats d'infanterie, mais l'essentiel, c'est l'artillerie, les chars et la puissance aérienne", estime le jeune homme."Je pense que le cours de la guerre sera changé lorsque nous recevrons des armes lourdes : des chars, des véhicules blindés de transport de troupes et des roquettes à longue distance", poursuit-il, alors que les assauts russes redoublent d'intensité dans l'est du pays ces derniers jours.Après de longues tergiversations par crainte de provoquer une aggravation du conflit, les Occidentaux ont finalement accepté d'envoyer des chars modernes à l'Ukraine, des Leopard de conception allemande, des Abrams américains et des Challenger britanniques.Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a présenté la livraison de ces blindés comme "une étape importante pour la victoire finale".Mais pour Igor Khonko, ces nouveaux chars n'arriveront pas assez tôt et le besoin le plus urgent, selon lui, est de disposer rapidement d'un nouveau stock de munitions.- Fuite d'huile -"En ce moment, nous manquons d'obus. A certains endroits du front, on utilise plus les chars que l'artillerie", regrette-t-il."Il peut arriver que vous tiriez 28 obus en 10 minutes... Alors une fois que vous avez terminé, vous devez retourner en chercher de nouveaux", explique-t-il.Son vieux T-64, fabriqué 24 ans avant sa naissance, montre chaque jour ses limites : des obus restent coincés au chargement, il y a des fuites d'huile et le moteur peut s'arrêter soudainement, obligeant à des réparations d'urgence.Signe de l'âge avancé de ces blindés, son collègue Volodymyr, 57 ans, a commencé à en conduire au milieu des années 1980, lorsqu'il était alors dans l'armée soviétique. Malgré quelques modifications, les engins n'ont pas beaucoup changé depuis.Le quinquagénaire, charpentier de profession, qui a refusé de donner son nom de famille, s'est engagé après l'invasion le 24 février 2022, à nouveau comme pilote de char.Il manœuvre habilement la machine de 38 tonnes à travers la campagne à des vitesses pouvant atteindre 50 km/h, dans un rugissement assourdissant et un brouillard de fumée crachée par son moteur diesel."Nous avons besoin de chars parce que nous n'en avons pas de nouveaux", explique Volodymyr, après avoir coupé son moteur.Avec les anciens modèles, "une chose se casse, puis une autre, puis encore une autre. Nous avons besoin de chars. (Les nouveaux) ont de meilleures armes. Ils ne se cassent pas", assure-t-il.Igor Khonko, lui, est impatient d'être formé à l'utilisation des nouveaux modèles occidentaux, même s'il n'a jamais vu que sur Internet les M1 Abrams promis par les États-Unis."La capacité de tir et les dégâts causés (à l'ennemi) sont beaucoup plus élevés avec un char moderne. Le blindage est meilleur, l'équipage est donc mieux protégé", énumère-t-il."Les Abrams ont le meilleur blindage au monde. Les Russes disent qu'ils ne seront pas adaptés à ce terrain, mais ça ira", dit-il, confiant.- Retraite -Il y a un an, le jeune homme n'aurait jamais imaginé devoir passer sa vie sur la ligne de front du Donbass, retranché pour s'abriter du froid mordant et des obus russes, avec pour seule compagnie celle de ses camarades et d'un chat adopté.Il dit craindre pour la sécurité de ses parents si la Russie intensifie ses attaques à l'approche du premier anniversaire du déclenchement du conflitMais avec de nouveaux approvisionnements en munitions et en armes lourdes, il espère que l'Ukraine sera en mesure dans les mois à venir de récupérer des territoires conquis par les forces russes.Son contrat a pris fin en septembre, mais il est resté. "Quand il y a une guerre, vous ne pouvez pas partir", dit-il. "Je ne pense pas que je serais capable de démissionner de toute façon, car je ne pourrais pas rester assis à la maison".Volodymyr, lui, espère la fin de la guerre, le retour sain et sauf de son fils unique en poste sur le front et, peut-être comme le T-64 vieillissant, la retraite.phz/epe/jg

  • VOICI Guillaume Genton a-t-il fait une sextape ? Sa réponse cash

    VOICI Guillaume Genton a-t-il fait une sextape ? Sa réponse cash

  • Argentine: perpétuité pour cinq jeunes rugbymen dans un procès phare pour meurtre

    Des peines de prison à vie ont été prononcées lundi contre cinq jeunes rugbymen argentins pour un passage à tabac mortel au sortir d'une boîte de nuit il y a trois ans, épilogue d'un procès hyper-médiatisé, à la mesure de l'émotion qu'avait suscité le meurtre.Outre une fascination médiatique frôlant la démesure, avec images (de vidéo surveillance) en boucle de l'agression, le "procès des rugbymen", comme il est connu en Argentine, a aussi suscité des débats sur des thèmes dérangeants dans la soc

  • L'amour est dans le pré : la saison 18 arrive sur M6 !

    L'amour est dans le pré : la saison 18 arrive sur M6 !

  • "Elle n'est jamais revenue": des parents ukrainiens déplorent le vol de leurs enfants par les Russes

    Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, des enfants sont transférés en Russie, sans l'accord de leurs parents. À Kherson, libérée des envahisseurs, la "stratégie militaire" du Kremlin est désormais révélée au grand jour.

  • VOICI Milla Jasmine révèle avoir accouché, les internautes très surpris par un détail

    VOICI Milla Jasmine révèle avoir accouché, les internautes très surpris par un détail

  • La Lazio accrochée à Vérone par l'Hellas

    La Lazio n'a pu faire mieux qu'un match nul (1-1), en déplacement à Vérone pour y affronter l'Hellas, ce lundi. Le club romain reste quatrième de Serie A.

  • La nuit où Laurier Gautreault s’est réveillé - 6 février

    La nuit où Laurier Gautreault s’est réveillé - 6 février

  • RDC: l’ONU alerte sur le sort des déplacés, notamment à Kitchanga

    En République démocratique du Congo (RDC), de plus en plus de civils sont toujours forcés de quitter leur domicile. Au total, plus de 5 millions de Congolais sont considérés comme déplacés, d'après l'ONU, et les récents combats autour de Kitchanga ne cessent d'inquiéter les humanitaires. Depuis une douzaine de jours, impossible de ravitailler le camp de base de la Monusco, à Kitchanga, récemment prise par les rebelles du M23. Des centaines de civils congolais sont protégés sur place par les casq

  • George Clooney réalisera le remake du "Bureau des Légendes"

    L'acteur et réalisateur George Clooney réalisera le remake américain du "Bureau des Légendes", rebaptisé "The Department", ont annoncé lundi la chaîne payante américaine Showtime et les producteurs français de la série originelle.George Clooney sera aussi un des co-producteurs de la série aux USA. "On ne pouvait rêver plus belle affiche que George Clooney et Showtime pour la version nord-américaine du +Bureau des Légendes+", commente Guillaume Pommier, responsable de Federation dans ce communiqu