Sagittaire

23 NOVEMBRE - 21 DÉCEMBRE

Amour : Vous pourriez vous faire de fausses idées à propos d'un enfant ou d'un autre membre de votre famille. Préférez le dialogue à la sanction ou vous créerez de nouvelles tensions.

Travail-Argent : Vous rechercherez en vain une certaine sécurité. Il faudra vous faire une raison, certaines choses ont changé et vous devrez vous adapter à cette nouvelle situation.

Santé : Le stress est en hausse.

04 march
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • « Face à Face », de retour ce soir sur France 3 : découvrez qui sont les invités de ces deux épisodes inédits

    La saison 2 de la série « Face à Face » se poursuit, ce soir sur France 3, avec deux épisodes inédits. Découvrez qui sont les trois comédiens, invités exceptionnels.

  • L’appel du prince Harry sur sa protection policière rejetée par la Haute Cour de Londres

    La Haute Cour de Londres a rejeté son appel contre le refus du gouvernement de rétablir les mêmes services automatiques de sécurité au Royaume-Uni dont il bénéficiait avant son départ de la monarchie en 2020.

  • Meghan Markle lance le premier produit de sa nouvelle marque lifestyle

    La duchesse de Sussex, qui a présenté American Riviera Orchard le mois dernier a envoyé de la confiture de fraises à des amis et à des influenceurs.

  • Découvrez les images marquantes de la cérémonie d’allumage de la flamme olympique

    Le relais de la flamme olympique a débuté ce mardi 16 avril après une cérémonie d’allumage qui a réuni plusieurs personnalités du monde politique et du sport.

  • Nikos Aliagas à la cérémonie de la flamme olympique, Laure Manaudou première relayeuse française

    EN IMAGES - Franco grec, Nikos Aliagas a été choisi pour animer la cérémonie d’allumage de la flamme olympique, aujourd’hui à Olympie (Grèce). Sur place, l’animateur a croisé Laure Manaudou, la nageuse française première à prendre le relais de la flamme.

  • Le Guinéen Naby Keita suspendu par le Werder Brême jusqu'à la fin de la saison

    Naby Keita a été suspendu par son club du Werder Brême jusqu'à la fin de la saison, a-t-on appris ce mardi 16 avril. Une décision ferme que le club a justifiée par un comportement inacceptable du joueur. Il aurait refusé un voyage à Leverkusen, que son équipe a affronté ce week-end, après avoir appris qu'il ne serait pas titulaire pour la rencontre. Le milieu guinéen Naby Keita a été suspendu jusqu'à la fin de la saison par le Werder Brême, pour avoir refusé de se rendre le week-end dernier à Le

  • Dior à New York : luxe, puissance et Marlene Dietrich…

    En présentant le 15 avril sa collection Fall 2024 à New York, Dior affirme sa puissance tout autant que son style. Plus qu’un défilé, un manifeste de luxe contemporain.

  • "Liminal Objects" : la nouvelle garde mode nordique s'expose à la Maison du Danemark

    Du 22 mars au 19 mai prochain, cette exposition en partenariat avec Grazia met en lumière huit jeunes créateurs et leur questionnement entre mode et art.

  • Des propriétaires d’un salon funéraire accusés de fraude : 190 cadavres en décomposition découverts

    Ils avaient fait enterrer une femme dans la tombe d’un vétéran, rendu du béton au lieu des cendres de leur proche à des familles ou encore entassé plusieurs cadavres dans un seul sac mortuaire, mais eux vivaient la grande vie, entre vacances à Las Vegas et virées shopping chez Gucci.

  • Demain nous appartient : le couple Roxane et Sara en grand danger ? Tensions à venir, "Roxane va avoir envie de profiter de la vie"

    Nouveau couple en danger dans Demain nous appartient. Au programme cette fois ? Roxane et Sara. Alors même que le bébé de...

  • “Délicieux” : un plaisir de saison facile et rapide, cette recette de penne aux asperges et parmesan notée 4.8/5 n’attend plus que vous !

    Les pâtes se marient avec un grand nombre d’ingrédients. Dans cette recette, chef Damien a opté pour une association gourmande en ajoutant des légumes de saison et du parmesan. Vous allez vous régaler !

  • Comment les accusations de Karine Lacombe contre Patrick Pelloux ont fait émerger un #MeToo à l'hôpital

    L'urgentiste médiatique Patrick Pelloux a été visé par des accusations de "harcèlement sexuel et moral", faisant éclore le mouvement #Metoo dans le milieu hospitalier.

  • Israël-Iran: l'armée israélienne prévient que l'Iran ne sortira "pas indemne" de son attaque

    En réponse à l'attaque de missiles lancée par l'Iran contre Israël ce week-end, l'armée israélienne a mis en garde, ce mardi 16 avril, le gouvernement iranien.

  • 80e anniversaire de la Libération : Macron rend hommage au maquis du Vercors

    Emmanuel Macron s'est rendu mardi 16 avril dans le Vercors pour un hommage inédit à ce maquis, "incarnation d'une France indissociable de la République" qui fut attaqué, il y a exactement 80 ans, par la milice française, avant un assaut final des troupes allemandes.Lire la suite sur FRANCE 24

  • Combien ça touche un patron du CAC 40?

    Les actionnaires ont validé la colossale et très contestée rémunération du patron Carlos Tavares : 36,5 millions d'euros. Mais ça touche combien un patron du CAC 40? #CarlosTavares #Stellantis #Argent #Economie #Millionnaire

  • Isabelle Saporta, PDG de Fayard, a été licenciée

    L’éditrice avait été écartée de son poste début mars. Son éviction marque la prise en main de Hachette, numéro trois mondial de l’édition, par Vivendi.

  • Patron de Stellantis, Carlos Tavares va gagner jusqu’à 36 millions d’euros, le PS veut légiférer - INTERVIEW

    Le député PS, Arthur Delaporte, revient sur un texte datant de 2020 et rejeté par la majorité. Il saisit au bond la balle lancée par Carlos Tavares pour ressortir la proposition de loi.

  • Macron rappelle dans le Vercors ce "temps où des Français n'aimaient pas la France"

    "Ici, il y a 80 ans, des Français ont tué d'autres Français." Emmanuel Macron a rendu mardi un hommage inédit au maquis du Vercors pour rappeler aussi, lors de cette étape des commémorations de la Libération, ce "temps où des Français n'aimaient pas la France".C'est la première fois qu'un président de la République participe à une cérémonie d'hommage à Vassieux-en-Vercors, dans la Drôme, théâtre en juillet 1944 du massacre de 73 villageois par la Wehrmacht."Ils avaient de 18 mois à 91 ans", a dit le maire, Thomas Ottenheimer, devant le martyrologe, un bas-relief sur la place principale recensant les victimes, dont des jeunes ont ensuite scandé les noms. Il a prôné "apaisement" et "rassemblement" car ces "noms gravés à jamais dans la pierre" montrent "où mène la haine".Charles de Gaulle n'avait fait ici qu'une halte rapide en 1963, et Nicolas Sarkozy s'était rendu en 2009 dans le village voisin de La Chapelle-en-Vercors.La venue d'un chef de l'Etat à Vassieux, "c'est la moindre des choses", estime donc Daniel Huillier, 96 ans, président national des Pionniers du Vercors.Il relève que cette cérémonie tranche avec la tradition, qui veut que l'on commémore à Vassieux le 21 juillet, date de l'assaut final et particulièrement cruel des troupes allemandes qui tua dans le Vercors 840 résistants et civils.Le choix du 16 avril correspond à la première attaque de la milice française."Souvenons nous aussi de ces Français, de leur choix et de leurs fautes", a déclaré entre deux bourrasques glacées et quelques flocons Emmanuel Macron, après avoir salué la mémoire de cette "République du Vercors" qui avait tenu tête à l'occupant. "Français prêts à tuer d'autres Français et avec eux, cette certaine idée de la France. Français rongés par l'esprit de défaite, inséparable de la haine de la République"."Car ce n'était pas seulement un temps où les Français ne s'aimaient pas. C'était aussi un temps où des Français n'aimaient pas la France. Oui, ceux-là n'aimaient pas la France des Lumières ou celle de 1789 et de l'An 2. Ils n'aimaient pas Voltaire, Rousseau, Hugo, Zola. Ils n'aimaient pas de Gaulle et l'esprit de résistance", a-t-il ajouté.Pour le président, "le chemin du Vercors doit être remémoré, vertige de l'abaissement ou sursaut vers la cime".Son entourage assume de "prendre l'histoire en bloc". "Faire mémoire, c'est montrer aussi toutes les zones grises", explique un proche à l'AFP.Dans ce petit village austère de la montagne drômoise, reconstruit après avoir été entièrement détruit à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le chef de l'Etat s'était auparavant rendu à la nécropole de la résistance. Une nouvelle étape de son cycle mémoriel pour marquer le 80e anniversaire de la Libération.- "Temps du patriotisme" -René Heren, 17 ans au printemps 1944, 97 aujourd'hui, se souvient de ce "temps du patriotisme", lui qui avait participé à des opérations de sabotage contre les nazis et au transport de blessés vers l'hôpital de campagne du maquis, à Romans-sur-Isère - "ce qui m'avait évité le massacre du 21 juillet" à Vassieux."On ne voulait pas que notre pays soit envahi", glisse-t-il, la voix serrée par l'émotion.Emmanuel Macron s'est déjà rendu au début du mois sur le plateau des Glières, autre maquis décimé, et à la maison d'Izieu, où des enfants juifs furent raflés par la Gestapo. L'apogée des commémorations aura lieu en juin en Normandie, en souvenir du débarquement allié.Les organisateurs ont fait savoir mardi que la Russie serait bien invitée en juin, mais pas son président Vladimir Poutine, en raison de la guerre en Ukraine.Formé "dès l'invasion de la zone libre" par les nazis en novembre 1942, le maquis du Vercors, d'abord composé de "réfractaires" au service du travail obligatoire - mis en place par Vichy au profit de l'occupant - compta jusqu'à 4.000 hommes, dont une cinquantaine de tirailleurs sénégalais et une trentaine de lycéens polonais, a rappelé un conseiller présidentiel à des journalistes.Avec 10.000 soldats allemands, l'opération de répression de juillet 1944 contre ce maquis fut la plus grosse menée par la Wehrmacht contre les résistants dans toute l’Europe de l’Ouest.Vassieux est l'une des cinq communes élevées à la dignité de Compagnon de la Libération avec Paris, Nantes, l'Ile de Sein et Grenoble.bur-fff/jmt/sp

  • Equipe de France: les deux adversaires des Bleus pour préparer l’Euro 2024 sont connus

    Avant de s’envoler en Allemagne pour y disputer l’Euro 2024 (14 juin-14 juillet), l’équipe de France défiera le Luxembourg (5 juin) et le Canada (9 juin) en amical.

  • L'attaque contre Israël, célébrée par le régime, critiquée sur les réseaux sociaux

    Les missiles et drones n’avaient pas atteint le territoire israélien que le régime iranien organisait déjà des célébrations dans les rues du pays. Dans une vidéo postée une demi-heure avant l’arrivée du premier missile en Israël, des centaines de personnes agitent des drapeaux iraniens et scandent : "Guide suprême, nous sommes prêts [à partir en guerre]." Mais sur les réseaux sociaux, de nombreux Iraniens ont exprimé de profondes inquiétudes quant à l'attaque et à la possibilité d'une guerre. Le