Publicité

Hygiène intime : "Prendre des compléments alimentaires au quotidien n'est pas sans conséquence : ce n'est pas une bonne idée !"

Les réseaux sociaux ont décidément le don de donner de mauvais conseils, notamment en matière d'hygiène intime. Sur plusieurs comptes TikTok, l'acide borique sous forme de compléments alimentaires est présenté comme la solution idéale pour sentir bon de la vulve. Mais selon une experte, ce n'est pas une recommandation à suivre.

A woman in underwear holds her hands to her lower abdomen. Close-up. Beige background. The concept of gynecology and women's health.
Hygiène intime : "Prendre des compléments alimentaires au quotidien n'est pas sans conséquence : ce n'est pas une bonne idée !". © Getty Images

Sur TikTok, depuis plusieurs mois maintenant, la grande tendance est à l'esthétique "clean girl". Maquillage léger, chambre bien rangée, alimentation équilibrée, odeur corporelle saine : bref, l'apanage de la propreté. Toutefois, les conseils donnés par différentes influenceuses de toutes origines ont de quoi faire sourciller, notamment lorsqu'elles évoquent l'épineux sujet de l'hygiène intime.

Vidéo. Journée mondiale de l’hygiène menstruelle : "20% des femmes ont déjà été confrontées à la précarité menstruelle"

L'odeur de la vulve, de nouveau au centre de toutes les attentions

Parmi les phrases prononcées par ces influenceuses, l'une d'entre elle a de quoi faire tiquer : Si son odeur est différente, c'est qu'il y a un problème." Une phrase qui peut paraître anodine, mais qui renvoie vers l'idée préconçue selon laquelle une vulve n'aurait pas d'odeur. Or, si une odeur forte et / ou nauséabonde peut être un signal d'alarme, une légère odeur de chair et de sécrétions est tout à fait normale.

Par le passé, bon nombre de comptes recommandaient les savons parfums, le déodorant, les huiles essentielles ou même le bicarbonate de soude pour prendre soin de son appareil génital. Autant de produits inutiles, puisque le vagin est auto-nettoyant et que la vulve se nettoie simplement à l'eau claire, ou avec un nettoyant intime spécialement formulé. Ces produits sont par ailleurs dangereux, puisqu'ils ont le pouvoir d'irriter gravement cette zone si sensible.

L'acide borique : attention, danger ?

Aujourd'hui, le conseil tendance qui revient beaucoup sur les réseaux sociaux est quelque peu différent. Les créatrices de contenu sont nombreuses à faire la promotion de compléments alimentaires à base d'acide borique. Aussi appelé acide boracique, il s'agit d'un composant minéral issu des éruptions volcaniques. Il est composé de bore, d’hydrogène et d’oxygène. Cathie Boquet-Couderc, sage-femme, infirmière et titulaire d'un diplôme universitaire de Physio-Nutrition Clinique et Biologique, précise : "L’acide borique est utilisé en ovule vaginal pour les vaginoses bactériennes débutantes et / ou les pertes vaginales malodorantes. Pour ce qui est des compléments alimentaires, il y a des recommandations de mise en garde pour la voie orale, en ce qui concerne les surdosages, effets secondaires et contre-indications."

Ces produits, généralement vendus sous forme de cures de trois semaines, ne sont donc pas à consommer au quotidien, 365 jours par an : "Ce n'est pas sans conséquences, surtout en ce qui concerne les pathologies rénales", précise la professionnelle de santé. "Prendre des compléments alimentaires d'acide borique au quotidien, ce n'est pas une bonne idée."

L'importance de consulter un professionnel de santé

Cathie Boquet-Couderc le rappelle : "En cas de pertes vaginales et / ou d'odeurs anormales, il convient de consulter : un·e sage-femme, un·e médecin généraliste ou un·e gynécologue." Et précise : "Vous ne pouvez pas savoir à quel point cela me désole de voir tous ces coachs en tout genre, sans diplôme, divulguer des ramassis de bêtises à longueur de posts et commentaires sur TikTok, et sur les réseaux sociaux en général."

Pour elle, les discours de ces vidéos "font des dégâts". "Pour avoir un vagin en bonne santé, il faut un bon microbiote, une bonne flore digestive et vaginale. Les odeurs vaginales font partie du cycle hormonal de la femme, seules les pertes vaginales nauséabondes sont à considérer. Avant de prendre des compléments alimentaires, demandez conseil un·e professionel·le de santé, en l'occurrence à votre pharmacien·ne."

Vidéo. Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, on vous ment sur les gummies pour mieux dormir. On ne joue pas avec ça"

A lire aussi

>> Les bombes pour le bain, dangereuses pour l'hygiène intime ?

>> 4 bons gestes d’hygiène intime à adopter à la ménopause

>> 7 habitudes d’hygiène intime à ne pas ignorer