Largué.e, délivré.e : "Elle m’a dit : 'Je veux faire l’amour une dernière fois'"

·5 min de lecture
Largué.e, délivré.e :
Largué.e, délivré.e :

Vous vous rappelez de ce sentiment de vide quand il ou elle prononce l’irrévocabilité ? Pourtant, les ruptures, si elles peuvent apparaître insurmontables, nous apprennent toujours. Largué.e, délivré.e raconte ces moments de la vie où il a été question de se réinventer pour vivre une vie plus belle encore.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Quand Manue annonce à Alexandre que leur histoire est finie, le jeune homme est dévasté : "Elle avait préparé tout un dîner et elle récitait ses phrases comme si elle avait écrit un discours. Je me suis tout de suite demandé depuis combien de temps elle préparait son truc. En plus de la surprise, ça a fini de me briser le coeur. Elle n'aurait pas préparé autrement si elle avait prévu de me demander en mariage ou si elle avait voulu me parler de faire un enfant. J'y ai presque cru pendant quelques minutes avant de tomber des nues. Ça a été l'ascenseur émotionnel".

Manue fait une proposition à laquelle Alexandre ne s'attend pas du tout

Il n'est pas prêt pas à ce qui l'attend ensuite : "Quand elle a fini de dérouler son truc-là, il y a eu comme un blanc. Je me souviens que j'ai demandé si je pouvais la convaincre de rester avec moi et elle a répondu 'non' de façon très affirmée. Ensuite, elle m'a dit qu'elle avait aussi quelque chose à me demander et que j'avais le droit de dire 'non' à mon tour si je ne le sentais pas. C'est là qu'elle m'a dit qu'elle avait envie qu'on fasse l'amour une dernière fois avant de se quitter définitivement. Elle a argumenté que le sexe avait toujours été génial, que ça allait être un moment intense entre nous et un souvenir fort, que c'était pour elle la meilleure façon de finir les choses. Moi, je n'avais jamais fait ça avant. Du sexe après les disputes oui et aussi avec elle d'ailleurs. Mais jamais du sexe de rupture. Je ne sais même pas si c'est un vrai truc qui se fait ou pas. J'en avais jamais entendu parler avant en tout cas. Je ne bandais pas du tout, comme on s'en doute, mais j'ai pas pensé à dire non. On a fini par le faire".

Vidéo. Premier Acte - Aurore : "Un soir, avec ma meilleure amie, on s’est fait des câlins et ça a dérapé"

Alexandre est partagé : "Je ne sais pas si c'est le souvenir impérissable qu'elle m'a vendu. C'était bizarre surtout. Elle a pleuré plusieurs fois et l'ambiance était tendue. Il y avait aussi une partie de moi qui voulait qu'elle reparte avec un orgasme ou plusieurs. Genre comme un truc de réputation ou d'amour du travail bien fait jusqu'au bout. C'est con parce qu'elle va pas faire ma pub auprès de ses copines non plus. Mais après coup, je me suis dit que je l'avais fait plus pour elle que pour moi. D'ailleurs, je n'ai même pas joui, moi. J'avais pas envie. Elle a essayé de forcer un peu, mais ça n'a pas marché alors je lui ai dit de laisser tomber".

Recoucher avec son ex ou pas, telle est la question ! 

Quelques mois plus tard, Manue recontacte Alexandre : "Elle se sentait seule et j'ai l'impression qu'elle regrettait un peu. Elle voulait qu'on recouche ensemble. J'ai toujours aimé le sexe avec elle, mais je ne suis pas objet non plus et je n'étais plus amoureux non plus. Si j'avais accepté cette fois-là, ça aurait été pour un truc de revanche et je ne suis pas comme ça. Je lui ai dit d'installer Tinder ou d'appeler une copine pour passer la soirée, mais que moi, je ne lui ferais pas ce cadeau. Je crois que c'est parce que j'ai accepté de coucher avec elle une dernière fois qu'elle s'est permis ça. Et pour ça, je regrette un peu. Elle mérite mieux, je mérite mieux, c'est un peu une insulte de notre relation ces conneries".

Vidéo. "L’infidélité féminine est plus courant qu’on ne l’imagine. On en parle moins car c’est plus mal vu"

L'art d'apprendre de ses erreurs... et ne pas les recommencer !

Alexandre ne refera pas la même erreur : "J'espère que ma prochaine grande histoire ne va pas s'arrêter du tout donc c'est un peu nul de penser à ça, mais je sais en tout cas que je ne referais plus ce truc du sexe au moment de la séparation. Ce sont des bases malsaines et ça brouille les choses. Moi, une personne que je quitte ou qui me quitte c'est pareil. C'est un échec et ça me rend triste de la même manière. Et je veux respecter les gens. Je crois que ce geste-là, ce n'était pas un geste de respect. Et je lui en veux d'avoir pensé que c'était possible et de l'avoir proposé. Je sais que je vais plus m'écouter maintenant. Si ça ressemble à une connerie ou que dans ma tête je ne suis pas convaincu, alors je n'y vais pas. Je n'y vais plus. Parce que j'assume que je l'ai fait quand même. C'est comme ça qu'on apprend aussi. Et il n'y a pas d'âge pour apprendre des grandes leçons comme ça".

De la même autrice :

>> Largué.e, délivré.e : “Je suis allé me coucher et quand je me suis réveillé, elle avait pris ses affaires et elle était partie”

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

>> Le Grand Swipe : "Elle est arrivée à notre premier date avec 30 min de retard, j’ai failli partir mais j’ai eu une intuition"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles