Largué.e, délivré.e : "Je n’ai jamais cru aux statistiques qui disent que l’on trouve son compagnon sur son lieu de travail"

Lucile Bellan
·7 min de lecture
Largué.e, délivré.e
Largué.e, délivré.e

Vous vous rappelez de ce sentiment de vide quand il ou elle prononce l’irrévocabilité ? Pourtant, les ruptures, si elles peuvent apparaître insurmontables, nous apprennent toujours. Largué.e, délivré.e raconte ces moments de la vie où il a été question de se réinventer pour vivre une vie plus belle encore. Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Mathilde a 25 ans quand elle rencontre Thomas par le biais d’un ancienne bande de camarades de lycée. Ils se croisent à quelques fêtes, échangent toujours des banalités. Et puis un soir, elle décide de le charmer. Lui, esquive la drague en allant se chercher un verre. Elle en conclut qu’elle ne lui plait pas. Ils reprendront contact via Facebook et iront boire un verre. Ils resteront ensemble sept ans.

Pour Mathilde, ce sont des années d’insouciance. Ils font beaucoup la fête, voyagent, choisissent toujours de “privilégier le fun aux responsabilités”. Des connaissances lui rappellent sans cesse que Thomas a toujours trompé ses exs et qu’elle a de la chance qu’il lui reste fidèle. La vingtenaire a l’impression que pour garder sa place elle doit toujours être au top : “marrante, dispo, pas prise de tête, à ne pas demander de compte, à ne pas faire des plans d’avenir trop précis sur la comète pour ne pas mettre la pression”.

Une jalousie grandissante

Parce que Thomas est quelqu’un qui aime bien flirter, Mathilde angoisse. Elle le quitte plusieurs fois parce qu’elle souhaite s’engager et entamer une cohabitation. Lui revient toujours vers elle avec des promesses auxquelles elle veut croire. Ils emménagement ensemble dans l’appartement de Mathilde : c’est la lune de miel. Mais la jeune femme sent au fond qu’elle se force toujours un peu pour être ce qu’elle estime être la compagne idéale. Malgré les bons moments, elle vit dans l’insécurité permanente de se voir trompée et devient jalouse.

J’ai évidemment trouvé des choses, trop de choses. Des filles, plusieurs filles, plusieurs relations en parallèle dont j’ignorais tout.

Quand le projet d’enfant pointe le bout de son nez, Thomas se dérobe. Il dit le souhaiter mais devient absent, refuse les gestes tendres et coupe le dialogue. Un soir, alors qu’elle rentre de son footing (“Je m’y suis mise pas par plaisir mais car il m’a dit que j’avais grossi”), Mathilde aperçoit le téléphone portable de Thomas sur la table basse. Très calmement, elle s’installe sur le canapé et se met à chercher par elle-même les informations qu’il ne lui donne pas.

Une séparation difficile

La trentenaire ne s’étonne même pas de ses découvertes : “J’ai évidemment trouvé des choses, trop de choses. Des filles, plusieurs filles, plusieurs relations en parallèle dont j’ignorais tout.” Elle est écartelée par l’ambivalence de ses sentiments. D’un côté elle est fière d’avoir pressenti tout ça, de l’autre elle est détruite par le constat sur leur histoire. Mais elle voit le positif : elle va le quitter et elle va refaire sa vie.

À 32 ans et elle sait que ce ne sera pas facile : “Je m’imagine que je vais rester seule des années, que j’ai perdu toute chance d’avoir des enfants, que je vais retourner dans les étapes du dating glauque où l’on doit attendre trois jours pour rappeler un mec sinon on passe pour l’hystéro de plus de 30 ans qui veut se poser selon les injonctions qui pèsent sur les femmes à cette période.” Dans l’heure qui suit sa découverte, elle appelle un ami commun pour se confier. Celui-ci lui reproche d’avoir violé la vie privée de son conjoint et lui raccroche au nez. Elle reste pragmatique, imagine tout de suite que comme c’est lui qui s’est installé chez elle, il va également en partir. Elle gardera un toit au dessus de sa tête. Le couple s’explique le lendemain. Thomas dit à Mathilde qu’il ne peut pas vivre sans elle mais après quelques heures d’explications et de pleurs, il prend ses affaires et disparaît.

Regarder celui qu’elle n’avait jamais vraiment vu

Le matin de la séparation, elle arrive au travail avec les yeux rouges. Elle se confie naturellement à celui qui partage son bureau depuis deux ans, Julien. Elle lui raconte les infidélités de Thomas et découvre son collègue vraiment touché par son histoire. Lui-même lui raconte les doutes qui l’étreignent avec la femme qui partage sa vie depuis neuf ans.

C’est loin des élans romantiques que j’ai connus jusqu’à présent, et pourtant très rassurant, très enveloppant.

Trois semaines après sa rupture, la jeune femme est invitée par Julien à aller voir une exposition qui lui faisait envie depuis longtemps au Palais de Tokyo. Le soir venu, il discutent pendant des heures et le jeune homme se livre : il pense quitter sa compagne parce qu’il a quelqu’un d’autre en tête. Un peu plus tard, il lui précise qu’il s’agit d’elle. Mathilde est sous le choc, elle s’assoit par terre dans la rue. Julien lui partage ses sentiments, explique qu’il pense qu’ils ont un avenir ensemble, combien leurs caractères sont complémentaires et la force qu’ils gagneraient à connaître déjà parfaitement leurs défauts. Son argumentaire est bien documenté, il a été longuement réfléchi. Sa collègue est rassurée : “C’est loin des élans romantiques que j’ai connus jusqu’à présent, et pourtant très rassurant, très enveloppant. C’est juste quelqu’un qui vous dit : ça va aller, ça va être super, fais-moi confiance.” Elle est bouleversée mais elle est aussi heureuse. Son cœur est encore brisé et elle ne se fait pas confiance. Mathilde passe une nuit blanche à essayer de démêler ses sentiments. “Je n’ai jamais cru aux statistiques qui disent que l’on trouve son compagnon ou sa compagne sur son lieu de travail”, concède-t-elle.

Julien quitte sa compagne et quelques jours plus tard il échange un premier baiser avec Mathilde, à son initiative à elle. Leur histoire débute mais la période est difficile. D’un côté, la jeune femme vit de beaux moments avec son nouvel amoureux, de l’autre, elle retrouve le soir un appartement vidé par son ex. Son cœur balance “entre les plans sur la comète d’un avenir possible ensemble, et les cendres à déblayer du passé”. Dans sa relation avec Julien pourtant, elle se sent totalement elle-même. Elle découvre la sérénité. Elle se sent amoureuse, sans les hauts et les bas de sa précédente relation. Et puis, petit à petit, elle se révèle à elle-même. Grâce à ce socle solide et cet amour loyal, elle peut enfin affirmer sa personnalité.

Je sais qu’il sera une fois de plus à la hauteur en tant que papa.

Cela fait désormais quatre ans qu’ils sont ensemble. Julien et Mathilde ont partagé des moments difficiles, des voyages, un appartement ensemble. À deux, ils ne doutent pas, leur amour les porte. Et cette année, ils vont devenir parents : “Depuis le début, il connaissait mon désir d’enfant. Il le partage et nous allons être parents cette année. Cela soulève évidemment des questionnements nouveaux : entre nous, dans le quotidien, dans nos liens, dans nos visions de l’avenir, de la société, de l’éducation, de l’égalité, ce n’est pas toujours facile mais cela ouvre une page passionnante entre nous. Je sais qu’il sera une fois de plus à la hauteur. À nouveau, c’est le mot ‘sérénité’ qui me vient dans ce chaos de pensées.” Pour ces amoureux, la suite s’annonce heureuse… en toute confiance.

A LIRE AUSSI :

>> Largué.e, délivré.e : un après-midi autour de la piscine qui chamboule sa vie

>> Largué.e, délivré.e : "Je suis restée absente jusqu’à ce qu’il prononce les mots"

>> Le Grand Swipe : "Avant de matcher sur Tinder, je n'avais jamais fait attention à cette personne"