Le Grand Swipe : "Nous sommes convaincus de finir notre vie ensemble"

Lucile Bellan
·5 min de lecture

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Sèverine a 22 ans… en 1999. Elle est mutée au Havre pour l’ouverture d’une nouvelle agence de l’entreprise de bâtiment dans laquelle elle travaille. Elle ne connait personne dans la région et s’ennuie un peu dans sa nouvelle ville, alors un collègue lui conseille de s’inscrire sur le site caramail.com pour tchatter avec des inconnu·es sur des centres d’intérêts communs. Elle s’intègre dans le salon Auto/Moto : les deux roues sont sa passion depuis de nombreuses années déjà. Elle passe le temps, fait des rencontres virtuelles amicales et puis se rapproche d’un jeune homme de 26 ans habitant en région parisienne.

Quand le destin fait bien les choses

Elle choisit un week-end pour leur rencontre et s’organise pour se faire héberger sur place par une amie. Une semaine avant, son crush lui demande une photo d’elle : “La dématérialisation n'existant pas vraiment à cette période, je lui en avais envoyé une par courrier postal. Malheureusement, la seule que je possédais et qui était ‘potable’ n'était pas vraiment en ma faveur puisque je devais avoir une dizaine de kilos en plus mais tant pis, j'ai tout de même envoyé.” Il ne lui répondra plus. La jeune femme fait contre mauvaise fortune bon cœur : “J'ai laissé tomber mais j’étais ravie quand même d'aller voir mon amie sur Paris.”

Après cet échange, nous étions persuadés que notre couple - qui n'en était pas encore un - était une évidence.

Quelques jours avant son voyage parisien, Sèverine est accostée en message privée par un garçon de 24 ans. Ce n’est pas la première fois que le jeune homme tente une approche mais Sèverine avait toujours gardé ses distances, le trouvant trop jeune. Ce soir là, elle change d’avis : “Nous avons engagé une conversation qui nous a amené jusque tard le soir (j'étais encore au travail à ce moment-là). Nous avons ensuite décidé de nous appeler une fois rentrée chez moi. De 21h à 4h du matin, nous n'avons fait que parler, parler et encore parler, en trouvant des coïncidences là où il n'y en avait pas forcément, en se trouvant des passions communes, beaucoup de points communs... Après cet échange, nous étions persuadés que notre couple - qui n'en était pas encore un - était une évidence.”

Nous nous sommes vus pour la première fois, et l'évidence s'est avérée. Nous n'avons même pas hésité un seul instant et nous sommes embrassés.

La première rencontre, comme une évidence

Celui qu’elle connait sous le pseudonyme de "Fafa94" habitant en région parisienne, une rencontre lors de son week-end dans la capitale s’impose. Ils prévoient d’aller ensemble en moto à Vincennes : “À cette époque-là, il y avait tous les vendredis soir une rencontre de motards sur l’esplanade.” Leurs retrouvailles sont un vrai moment de cinéma : “Je me suis donc rendue à notre rendez-vous, l'ai attendu quelques minutes. Nous nous sommes vus pour la première fois, et l'évidence s'est avérée. Nous n'avons même pas hésité un seul instant et nous sommes embrassés.”

Nous étions tellement persuadés d'être faits pour être ensemble que nous n'avons jamais baissé les bras. Nous nous sommes battus pour sauver ce couple en perdition.

Changement de vie

Pendant les trois mois qui suivent, Sèverine et Fabrice font des allers-retours entre Paris et Le Havre. Jusqu’à ce que la vingtenaire choisisse de démissionner : quelques semaines plus tard, elle emménage avec son chat chez son amoureux… Qui cohabite déjà avec son frère, son chien et son chat. Les deux premières années de leur histoire sont difficiles. Sèverine a encore une fois le sentiment d’être perdue dans un environnement qu’elle ne connait pas, sans amis. Mais elle est portée par son nouvel amour : “Nous étions tellement persuadés d'être faits pour être ensemble que nous n'avons jamais baissé les bras, et nous nous sommes battus pour sauver ce couple en perdition... Nous avons donc commencé à beaucoup plus communiquer, à nous faire confiance.”

Le jeune couple finit par prendre la décision d’acheter ensemble une maison, de faire un enfant et de se marier en septembre 2004, cinq ans après leur rencontre. Longtemps, Sèverine a des soucis à concevoir à cause de son endométriose. Mais après une opération chirurgicale, elle tombe enceinte très rapidement : Maëlys nait en juin 2006. La famille s’agrandit une nouvelle fois encore avec Lorelyne en avril 2010.

Nous sommes convaincus de finir notre vie ensemble. Ne me demandez pas pourquoi ni comment nous le savons, c'est indéfinissable.

Aujourd’hui, Sèverine et Fabrice partagent toujours le même amour évident. Ensemble, ils sont naturellement heureux. “On parle dans les romans d'âmes sœurs mais je peux vous assurer que c'est ce que nous ressentons. Nous sommes convaincus de finir notre vie ensemble. Ne me demandez pas pourquoi ni comment nous le savons, c'est indéfinissable. Mon mari, Fabrice, dit toujours qu'il n'y a jamais de hasard, que tout est écrit, et pourquoi pas ? Si ce collègue ne m'avait pas parlé de Caramail, si cet homme de 26 ans ne m'avait pas rejetée, si je n'avais pas eu d'amie sur Paris, si "Fafa94" n'avait pas autant insisté à me parler… Aurions-nous quand même eu la chance de nous rencontrer plusieurs années plus tard ?” Avec ces deux-là, le destin semble avoir bien fait son office.

A LIRE AUSSI

>> Le Grand Swipe : "J'ai emménagé chez elle trois jours après notre premier date"

>> Le Grand Swipe : on s'est rencontrés sur un site de rencontre et ça fait dix ans qu'on est ensemble

>> Le Grand Swipe : "On a eu un premier échange vif, amusant où il a été rapidement question de fessée, de corsets et dentelles"