Le grand Swipe "On a été amis plus d’un an avant de se mettre vraiment ensemble"

·5 min de lecture
Le Grand Swipe
Le Grand Swipe

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Maya et Olivier se mettent à discuter par le biais d’une application de rencontre sans objectif : "Au départ, on a matché l’un et l’autre sans savoir quoi en attendre. Ni lui, ni moi ne cherchions un plan cul. On ne savait pas trop si l’application était le bon endroit pour trouver des amis. Et dans la vie, des amis, on en avait déjà. Mais on se plaisait sur nos photos et on a commencé à discuter pendant des heures et puis toute la nuit. Ça a commencé pendant le premier confinement. On a fini par s’appeler vraiment tout le temps, à se servir de soutien moral quand c’était nécessaire, à se faire des blagues ou des surprises. Au déconfinement, on s’est rencontrés physiquement et notre complicité s’est confirmée. Mais le sexe n’était pas à l’ordre du jour. On en a parlé, on en avait pas envie. On préférait s’organiser des sorties, des soirées, des randos dans la région de mes parents. On avait envie de partager tout sauf la partie vraiment amoureuse avec les bisous, le sexe, les convenances du couple. Ça a duré comme ça un an. Et je ne peux pas dire que c’était bizarre. On a juste suivi notre intuition. Olivier, ça a d’abord été mon meilleur ami."

Le premier "Je t'aime" qui a tout bouleversé

Mais aux beaux jours de 2021, leur relation change : "C’est ce printemps que tout a changé. J’étais restée dormir chez lui après une soirée un peu arrosée. Le lendemain matin, il est descendu acheter des croissants et on a pris un petit déjeuner qui s’est étendu en longueur. Et puis il a dit : 'Maya, je crois que je t’aime' et j’ai eu envie de l’embrasser. On a fait l’amour pour la première fois juste après ça. Je n’ai ressenti aucun malaise, c’était juste évident. Et parfait en ce qui me concerne. On a passé le reste de la journée au lit à organiser la suite. Quelques semaines après je m’installais chez lui. Parce que j’aime bien la symbolique de continuer notre histoire d’amour là elle a commencé."

Maya raconte que le débat a fait rage pour établir une date d’anniversaire à leur histoire : "Depuis, on s’est posé la question de nos vrais débuts, de quelle date on gardait pour notre anniversaire… Moi je préfère celle de notre premier baiser même si c’est un peu réducteur pour nos souvenirs d’avant. Mais je crois sincèrement que ce qu’on a vécu avant c’était une amitié très sincère, on n’en attendait pas plus et je pense que ce n’était même pas le moment. Ça s’est passé pile quand il fallait."

D'amour ou d'amitié... de meilleurs amis à jeune couple

Pour Maya, leur passé d’amicale est une force pour leur couple : "Maintenant, on est un très jeune couple, mais qui se connait très très bien et j’adore. Il n’y aucun stress sur rien, pas de convenances ou de passages obligés à respecter. J’adorais déjà sa famille et ses amis avant que nos lèvres se touchent. Les grandes déclarations n’ont rien changé à nos habitudes au quotidien. Il se moque toujours de moi parce que je ne rebouche pas son dentifrice, qui est devenu notre dentifrice. Je trouve toujours qu’il est un peu bordélique sur les bords. Je suis heureuse qu’il m’ait vue sans maquillage avant, en pyjama, blasée par le travail ou des trucs de la vie. On ne fait pas semblant. C’est ce qui va faire notre force pour la suite, j’en suis sûre. Entre nous, ça va durer."

Vidéo. Salomé Berlioux : "En creusant un peu, on découvre toujours un couple concerné par l’infertilité"

Les premières fois de couple

Et pour la suite, les amoureux ont déjà des projets sur plusieurs années… mais sans angoisse : "Amis, on parlait déjà d’être co-parents dans un futur plus ou moins proche. Là, c’est un projet qui se rapproche. On sait qu’on va avoir besoin de se faire accompagner au niveau médical et on est plus convaincus que jamais que c’est évident qu’on partage ça ensemble. Ça viendra pour 2022 ou 2023. Il y a d’autres choses à faire avant quand même. Comme continuer de profiter un peu à deux, faire nos premières fois de couple, se faire des bons souvenirs d’amoureux. On a le temps, rien ne nous presse. Je crois que j’ai réalisé avec cette histoire que tout vient à point à qui sait attendre. J’étais déjà comblée par une amitié merveilleuse, c’est devenu encore plus beau ensuite. Les choses arrivent quand elles doivent arriver."

De la même autrice :

>>Largué.e, délivré.e : “Je suis allé me coucher et quand je me suis réveillé, elle avait pris ses affaires et elle était partie”

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

>> Le Grand Swipe : "Elle est arrivée à notre premier date avec 30 min de retard, j’ai failli partir mais j’ai eu une intuition"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles