Les amours de l’été : "C’est le moment que j’ai choisi pour départager mes deux crushs"

·4 min de lecture
Les amours de l'été
Les amours de l'été

Entre confinements et restrictions liées à la pandémie, de nombreux.ses célibataires cherchent à trouver l’équilibre dans leurs vies amoureuses et sexuelles. Entre premières fois, espoir de la relation longue et rencontres légères décomplexées, tous et toutes espèrent vivre un été 2021 à l’écoute de leurs besoins et de leurs désirs. Découvrez leurs histoires.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Hannah a 32 ans et elle est célibataire. Ces derniers mois, son coeur a battu pour deux hommes qu’elle souhaite maintenant départager : "J’ai fait toute la pandémie en célibataire alors cet été c’est le moment que j’ai choisi pour départager mes deux crushs. On ne sait pas de quoi la rentrée sera faite alors il est hors de question que je continue dans le même mode de dating et de zooms apéro. Je veux une vraie histoire et commencer à m’engager. Depuis cet hiver, je parle avec deux hommes qui me plaisent beaucoup, mais avec le confinement, le couvre-feu et l’attente de la vaccination, on n'a pas vraiment pu explorer nos sentiments et notre désir IRL ("in real life", dans la vraie vie en français, ndlr). On s’est croisés pour des cafés, on a un peu joué à se caresser, mais rien de plus fou. C’est aussi pour ça que j’ai été incapable de faire un choix jusque-là. Ils me plaisent encore équitablement. Et je sais qu’il ne faudrait qu’un peu plus de temps à deux et peut-être même un peu de sexe pour savoir vraiment pour qui mon coeur bat."

Vidéo. Les femmes et la masturbation... c'est toute une histoire

Un été avec deux hommes 

Une véritable organisation a été mise en place : "J’ai aménagé mes congés d’été en trois parties. D’abord, une première semaine pour mon premier crush. Ensuite, la seconde semaine pour le second et puis pour finir deux semaines avec celui que j’aurais choisi. J’ai loué une maison pour les deux semaines finales, mais pour les premières semaines, je les laisse me surprendre. Je me sens comme une princesse en disant ça, mais c’est vraiment quelque chose que j’ai réfléchi longtemps et avec eux aussi."

Qu'en pensent ses prétendants ? 

Les deux hommes qui plaisent à Hannah n’ont aucune idée de ce qui se trame : "Il ne connaissent pas l’existence l’un de l’autre, mais ils savent quand même que j’attend un déclic pour m’engager plus sérieusement. De leurs côtés, c’est un peu plus clair. Ils ont envie d’une vraie relation avec moi. Et je sais qu’un d’entre eux n’aura pas ce qu’il désire. Mais je n’ai pas l’impression de leur mentir ou de trahir qui que ce soit. J’essaye juste de composer avec une situation compliquée, comme c’est le cas pour beaucoup de célibataires depuis plus d’un an."

Tout sauf un nouveau confinement en solo

Pour Hannah, cette situation a aussi pour but de préparer les mois à venir : "Moi je sais que je ne veux pas refaire un confinement seule. Je ne suis même pas sûre d’être capable de gérer le stress d’une nouvelle vague si je n’ai pas quelque chose de joli dans ma vie. J’ai besoin d’être accompagnée, de partager ça avec quelqu’un. Et je sais que d’ici la fin du mois d’août, ce sera beaucoup plus clair pour moi. J’aurais une personne dans ma vie. Et j’ai le choix en plus ! C’est un luxe que beaucoup de mes copines n’ont pas."

Vidéo. Cette première fois "gênante" qu'elle a vécue pendant le confinement

Un été digne d'une télé-réalité

Consciente de l’originalité de la situation, la jeune femme s’amuse : "Je sais que ça fait un peu télé-réalité alors je m’en amuse un peu. En faisant ma valise, j’ai fait une liste de passages obligés que je veux cocher pour pouvoir un peu les comparer. Je veux tester un massage par exemple, ou certaines pratiques sexuelles, pour avoir des points de comparaison objectifs. Au final, je sais que ça va se jouer sur comment je me sens avec eux et sur notre complicité. Sur un sentiment général. Mais si c’est beaucoup moins clair que je le pense, au moins je sais que j’aurais des trucs cons comme ça pour m’aider un peu. Parce qu’évidemment que c’est possible de s’améliorer en massage ou en cunnilingus, mais c’est beaucoup moins évident de changer le parfum de sa peau ou son caractère en général. J’essaye juste de mettre toutes les chances de mon côté et de ne pas transformer cette idée un peu folle en catastrophe."

De la même autrice :

>>Largué.e, délivré.e : “Je suis allé me coucher et quand je me suis réveillé, elle avait pris ses affaires et elle était partie”

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

>> Le Grand Swipe : "Elle est arrivée à notre premier date avec 30 min de retard, j’ai failli partir mais j’ai eu une intuition"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles