Les cours d’adulting, des leçons pour (enfin) apprendre à devenir adulte

Katia Rimbert
Journaliste
Les cours d’adulting, des leçons pour (enfin) apprendre à devenir adulte

Vous êtes un grand enfant ? Vous êtes incapable d’avoir des responsabilités ? Si devenir adulte, ça s’apprend, c’est désormais le cas dans certaines universités américaines. Oui, il existe des enseignements pour vous faire grandir.

Dur dur d’être un bébé… Et de ne plus en être un. Pour les millenials, le passage à l’âge adulte est assez compliqué. La preuve, il n’y a jamais eu autant de Tanguy en France. Vous savez, ces trentenaires ou jeunes actifs qui vivent encore chez leurs parents. Pourquoi ? Parce que la durée des études s’allonge, que ces grands enfants commencent à travailler (et donc à gagner leur vie) plus tard, qu’ils n’ont pas toujours les moyens de quitter le cocon familial, que leurs géniteurs ont parfois tendance à les infantiliser un peu plus puisqu’ils ne quittent pas le nid… Bref, ils ne sont pas aidés. Surtout qu’une récente étude affirme qu’on ne finirait en réalité sa crise d’adolescence qu’à un âge très tardif.

Devenir adulte sur les bancs de l’école

Si ces éternels ados ont des circonstances atténuantes, certains n’arrivent aussi tout simplement pas à s’assumer seuls, qu’ils aient pris leur envol ou non. C’est en partant de ce postulat que deux américaines ont eu une brillante idée. Et si on nous inculquait comment devenir adulte à l’école ? Tiens, c’est pas bête ça.

En théorie, cela devrait nous tomber dessus un beau jour, c’est ça ? On réveillerait tous un matin avec une prise de conscience, en se disant ‘Fini les soirées en boîte, la grasse mat’ jusqu’à 13h en semaine, le compte en banque à découvert et l'éternelle chambre d’ado, ma vie d’adulte commence aujourd’hui’” ? La réponse est non, évidemment. Et surtout, on nous instruits sur tout un tas de choses dans le milieu scolaire, mais pas à se débrouiller tout.e seul.e au quotidien. Donc si on a manqué d’éducation sur certains points, fatalement, il y a des points sur lesquels on est largué.e.

Savoir-faire et savoir-être

Belle Lau et Jenny Zhou, étudiantes à l’Université de Berkeley, ont mis au point une toute nouvelle matière au sein de leur établissement pour les 20-30 ans : l’adulting. Concrètement, pendant douze semaines, les élèves apprennent à savoir (presque) tout faire sans l’aide de papa-maman. Parmi les thèmes abordés, il y a des “life skills” - comprenez des aptitudes dont on se sert au quotidien - mais aussi des “soft skills” aka des comportements et attitudes matures.

Dans ces cours, on apprend donc aussi bien à faire la cuisine ou le ménage, remplir sa déclaration d’impôts et respecter un budget qu’à gérer ses relations amoureuses, régler un conflit et passer un entretien d’embauche. Résultat, ça cartonne ! Les jeunes femmes ont dû refuser des étudiants pour leur première session en 2019 et d’autres universités s’y sont mises. Et cela ne nous étonnerait pas que le concept s’exporte rapidement dans d’autres pays.

A LIRE AUSSI

On connaît l’âge auquel vous allez vous comporter comme vos parents

Certains parents semblent avoir du mal à mettre du temps de côté pour le sexe : voici quelques solutions

Le nombre de jeunes mères et femmes enceintes SDF n’a jamais été aussi élevé