Le Grand Swipe : "Je suis sûre que toi et moi c’est pour la vie alors autant passer au physique"

Le Grand Swipe
Le Grand Swipe

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Paula a 32 ans et est célibataire depuis 4 ans quand elle tombe sur le profil de David sur Tinder : "J’étais inscrite sur cette application de rencontre depuis très peu de temps quand j’ai vu sa photo. En fait, j’ai d’abord essayé de rencontrer quelqu’un en vrai avant de passer par une application. J’ai fait quelques rendez-vous avec des amis d’amis et des gens du travail avant de me résigner à passer par Tinder. J’ai vite vu que j’avais tort de m’être bornée : il y avait l’embarras du choix. J’ai parlé avec quelques hommes avant de trouver le profil de David. Je ne lui avais pas encore parlé que je savais que j’allais me fixer sur lui. J’avais décidé que ce serait le bon."

David swipe en retour : "Je ne sais pas ce que j’aurais fait si je ne lui avais pas plu. J’avais besoin qu’il valide mon profil. Quand il l’a fait, j’ai été soulagée. Je me suis mise à lui parler tout de suite même si ça me donnait l’image d’une meuf un peu désespérée. Avec lui, je m’en fichais des apparences et des codes. Je voulais qu’il ait envie d’être avec moi autant que moi d’être avec lui."

Vidéo. "Les ados ne veulent plus d'une relation passionnelle parce qu'ils disent que ça fait souffrir"

Un sourire qui fait la différence

C’est son sourire qui a conquis la jeune femme : "Je voudrais pouvoir dire que je suis tombée amoureuse de son esprit, à apprendre par coeur sa bio. Mais en fait, il n’y avait pas grand-chose dedans. Ce qui m’a plu chez lui, ce sont ses photos. Il avait un sourire super franc avec un défaut à une dent, comme si elle avait été cassée. J’avais envie de savoir l’histoire. Je me suis empêchée de ne pas plus parler de ça tout de suite, il aurait pu avoir un complexe, mais dès que j’ai senti que la conversation était fluide, j’y suis allée. Il m’a raconté que c’était quelque chose qu’il s’était fait quand il était petit, une bagarre avec son frère qui avait mal tourné. J’ai trouvé ça mignon, comme ce petit défaut est super mignon et lui donne beaucoup de caractère."

Paula est un peu angoissée quand elle échange avec David : "J’avais bien conscience qu’il ne fallait pas grand-chose pour que je passe pour une folle. J’étais dingue de lui alors que je ne le connaissais pas. J’étais sûre qu’on allait se marier ensemble. Avec ma meilleure amie, c’était une blague. Mais dans les messages, je marchais sur des oeufs. Impossible de tout dévoiler d’un coup : "Écoute, David, t’es mignon et je suis sûre que toi et moi c’est pour la vie alors autant passer tout de suite au physique." Il n’aurait pas compris. Pour la rencontre, j’ai attendu que ce soit lui qui fasse le premier pas."

Au cinéma pour la première fois ensemble, même si c'est "risqué"

Ils se retrouvent au cinéma : "C’était un plan un peu risqué parce que ça passe ou ça casse de voir un film avec quelqu’un. Il faut aimer passer presque 2h avec cette personne tout contre soi, aimer parler du film avec lui après. Mais je voulais qu’on fasse un truc de couple, comme si c’était déjà acté. Après le cinéma, on a été dîner ensemble et c’était parfait. C’est là que je lui ai tout déballé. Je lui ai dit tout ce que je pensais de lui depuis le moment où j’étais tombée sur son profil et ce dont j’étais convaincue pour la suite. Il a éclaté de rire. Il m’a dit que j’étais dingue et après il m’a dit qu’il adorait."

Paula ne sait pas que c’est l'histoire même de David qui le pousse à réagir de cette manière : "J’ai appris après qu’il avait beaucoup souffert pendant son histoire précédente. Sa copine ne lui disait jamais qu’elle l’aimait et ne lui faisait jamais de compliments. Il a fini par devenir déprimé. Avec moi, il n’avait aucun risque de revivre ça. Il a aimé que je sois aussi claire avec mes sentiments, aussi connectée à mes désirs et que je n’ai pas honte d’en parler. Je suis heureuse d’avoir pu lui apporter ça. Maintenant ça fait plus d’un an qu’on est ensemble et c’est le bonheur. Vous allez voir que je vais avoir raison : on va passer le reste de notre vie ensemble !"

À LIRE AUSSI :

>> Largué.e, délivré.e : "Je m’étais résignée à vivre comme ça pour le reste de ma vie"

>> Le Grand Swipe : "Elle voulait rencontrer une femme et finalement elle s’est mise en couple avec moi"

>> Wokefishing : "Son délire, c'était de mentir pour se taper des féministes"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles