Largué.e, délivré.e : "La chance que j’ai eue, c’est qu’elle a laissé le chat"

·5 min de lecture
Largué.e, délivré.e :
Largué.e, délivré.e :

Vous vous rappelez de ce sentiment de vide quand il ou elle prononce l’irrévocabilité ? Pourtant, les ruptures, si elles peuvent apparaître insurmontables, nous apprennent toujours. Largué.e, délivré.e raconte ces moments de la vie où il a été question de se réinventer pour vivre une vie plus belle encore.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Yann est en couple depuis 3 ans avec Elodie quand celle-ci lui annonce leur séparation : "On avait tout fait bien : on avait un chouette appartement, un chat, on s’entendait bien avec nos familles respectives. C’est sûr, c’était pas la grande aventure. Mais je me sentais bien avec elle et j’ai cru que c’était réciproque. En fait, elle avait envie d’autres choses et ne les exprimaient pas. Après notre rupture, elle est partie 6 mois en voyage autour du monde. Avec moi, elle n’avait jamais voulu partir plus de 2 jours en week-end."

La rupture est rude pour le trentenaire : "Dans la suite logique de ce qu’on avait construit, on aurait dû parler d’avoir un enfant. Et j’en veux, moi, des enfants. Donc quand elle est partie, je me suis dit que je repartais de zéro et ça m’a beaucoup déprimé. La chance que j’ai eue, c’est qu’elle a laissé le chat."

Vidéo. "On peut se blinder du ghosting en prenant du Doliprane"

Yann et son ex-compagne avait adopté ensemble Toto, le chat : "Ça a été une des premières décisions qu’on a prise quand on a emménagé ensemble. Toto est arrivé dans les 3 premiers mois. C’était un chaton de refuge qu’on avait aussi choisi ensemble. On y était attachés tous les deux mais comme Elodie partait pour son tour du monde il n’y avait aucun moyen qu’elle l’emmène avec elle. Donc c’est moi qui ai eu la garde exclusive. Au début, comme pour tout le reste, je me suis dit que ça complétait un tableau pathétique. Le mec seul, 34 ans, avec son chat. Je rentrais des courses avec mon sachet de litière et je me disais que jamais je n’allais retrouver quelqu’un dans ma vie. Et puis au final, je me rends compte que c’est lui qui m’a motivé à sortir (pour aller lui acheter des croquettes), qui m’a obligé à garder des journées structurées (pour ne pas rater les heures de croquettes) et à qui j’ai pu parler autant que je voulais quand je ne me sentais pas bien."

À la recherche d'une cat sitter de choc

Quelques mois après la séparation, Yann décide de partir quelques jours en voyage dans sa famille : "C’est là que j’ai eu besoin de trouver quelqu’un pour passer voir Toto au moins une fois par jour (toujours pour les croquettes). Un peu au pif, j’ai fait une demande sur un réseau social. Je précisais que j’avais besoin de quelqu’un de confiance qui habitait pas loin de mon quartier pour passer voir mon chat. Plusieurs personnes ont répondu mais c’est une femme qui a retenu mon attention. Je n’étais pas du tout en état de draguer mais j’étais content de la rencontrer pour qu’elle vienne s’occuper de mon fidèle compagnon. Chaque jour, elle m’envoyait des photos. On s’échangeait des blagues. C’était vraiment cool. À mon retour, j’ai proposé de lui payer un verre pour la remercier. Ça s’est transformé en rendez-vous."

Une histoire qui en entraîne d'autres

Yann et la jeune femme se voient plusieurs fois : "Ça a duré quelques mois mais on a arrêté de se voir de manière romantique d’un commun accord. Elle reste une pote et la cat sitter attitrée de Toto au besoin. En tout cas, ça m’a relancé. Et le chat a été un moteur dans l’affaire. J’en ai parlé longuement avec elle, le fait que je sache m’occuper de mon chat et que je l’aime autant a été un élément qui l’a mis en confiance et l’a même charmée. Quand on a arrêté de dater, elle m’a conseillé de m’inscrire sur une application de rencontre et de mettre des photos de Toto et moi. Au début, je me suis dit que c’était n’importe quoi et puis j’ai sauté le pas. De toute manière, si une femme entre dans ma vie, elle va aussi devoir s’accommoder de Toto. Et je préférerais largement qu’elle l’aime aussi en fait. À l’usage, je me rends compte que ça fait un tri, les femmes qui trouvent ça ridicule ne m’intéressent pas et celles que ça fait craquer ont plus de chance d’avoir une bonne relation avec Toto. Après, c’est quand même pas gagné d’avance. Le plus difficile à séduire de nous deux, c’est lui."

Vidéo. "Non, le célibat n'est pas une anomalie"

De la même autrice :

>>Largué.e, délivré.e : “Je suis allé me coucher et quand je me suis réveillé, elle avait pris ses affaires et elle était partie”

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

>> Le Grand Swipe : "Elle est arrivée à notre premier date avec 30 min de retard, j’ai failli partir mais j’ai eu une intuition"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles