Le Grand Swipe : "Elle voulait rencontrer une femme et finalement elle s’est mise en couple avec moi"

·5 min de lecture
Le Grand Swipe
Le Grand Swipe

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Quand Coline s’inscrit sur Tinder, il y a un an, c’est en première intention pour rencontrer une femme : "Coline est une femme bisexuelle donc c’est naturellement comme telle qu’elle s’est signalée sur son profil. Elle sortait d’une relation longue avec un homme et avait plutôt envie d'orienter sa recherche vers une femme. Après des jours de recherche, elle s’est fait une raison et a commencé à sérieusement regarder les profils d’hommes. C’est là qu’elle est tombée sur moi."

Vidéo. "Il y a une double violence pour les personnes bi."

Une discussion s'installe en attendant la bonne rencontre

Coline est directe : "Elle m’a tout de suite expliqué qu’un barbu c’était pas ce qu’elle était venue chercher du tout. Mais ma bio lui avait plu et elle était d’accord pour discuter avec moi "en attendant". C’est comme ça qu’on a commencé à chatter un peu tous les jours pendant 3 semaines. Tous les jours je lui demandais si elle avait trouvé quelqu’un et tous les jours elle me répondait que non et qu’elle était coincée avec moi."

Samuel n’a aucune idée du fait que Coline ne discute avec personne d’autre : "Je pensais très naïvement que je faisais partie d’un groupe d’hommes avec lesquels elle occupait son temps libre aux toilettes ou pendant les pauses au travail. C’est après qu’elle m’a avoué qu’en fait, personne ne lui avait plu autant que moi et qu’elle ne parlait avec personne d’autre. Avec son tact habituel, elle m’a dit qu’ils étaient tous chiants. J’en ai déduit que je lui plaisais."

Samuel ose faire le premier pas

Samuel propose alors une rencontre : "S'il n’y avait pas eu ça, je ne l’aurais jamais fait. Je n’avais pas envie de l’ennuyer avec des avances directes et elle était assez claire sur le fait qu’elle cherchait autre chose, que je ne pouvais clairement pas lui apporter. Mais quand elle a avoué qu’elle ne parlait qu’avec moi, je me suis dit que j’avais ma chance. J’aimais beaucoup nos conversations et j’avais envie de voir si elle était aussi jolie en vrai, même si je n’en doutais pas beaucoup."

Ils se retrouvent pour un verre un vendredi soir : "Elle voulait que ça ressemble le moins possible à un rendez-vous, plus à un moment convivial entre potes. Avec le recul, je me dis que j’aurais dû être beaucoup plus douché par ses mises à distance mais je ne m’en suis pas formalisé sur le moment. Je me disais que j’étais content de connaître une fille cool et que ce serait bien si ça menait à autre chose mais je ne voulais pas forcer. Je l’ai retrouvée pour une bière, le plus naturel possible, et je me suis comporté exactement comme je l’aurais fait avec une amie. On a passé une super bonne soirée."

Vidéo. "Ce qui est en train de se passer est un enjeu essentiel de notre société"

Pas la rencontre attendue mais une belle histoire d'amour tout de même

À l’issue de la soirée, Samuel et Coline décident de se donner une chance : "On avait pas envie de ne pas vivre une histoire qui aurait pu être chouette juste parce que Coline avait des a priori. Je n’ai rien contre le fait qu’elle soit bisexuelle, évidemment. Mais on ne sait jamais à l’avance si on va rencontrer un homme ou une femme qui nous plait. Et il s’avère que cette fois-ci, c’était un homme qui lui plaisait. Et qui lui plait encore. Je ne l’empêcherais jamais de vivre une histoire avec une femme si elle en rencontrait une pour qui elle a un coup de coeur un jour. C’est quelque chose de clair entre nous depuis le départ. Mais pour l’instant, on vit notre vie ensemble et on est très heureux. Elle me fait rire, c’est la personne la plus drôle que je connaisse. Et la plus créative. J’ai de la chance qu’elle m’ait laissé une chance. Et elle me dit souvent qu’elle aurait été conne de ne pas le faire. Je ne sais pas encore ce qu’on va faire ensemble ensuite, partir en voyage, adopter un chat, faire un enfant, je ne sais pas quoi d’autre, mais c’est sûr, ce sera bien. C’est déjà trop bien."

À lire aussi :

>> Largué.e, délivré.e : "J'ai tout quitté : mon travail, mon logement, ma ville. J’avais besoin d’un nouveau départ"

>> Le Grand Swipe : "On a eu un premier échange vif, amusant où il a été rapidement question de fessée, de corsets et dentelles"

>> Pourquoi les hommes font-ils moins de nudes que les femmes ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles