Publicité

Cardi B affirme avoir l'impression d'être "devenue une vraie femme" en étant mère : pourquoi sa phrase est maladroite

Kim Cattrall, Nelly Furtado... La marque de shapewear et de vêtements SKIMS, co-fondée par la femmes d'affaires et star de télé-réalité Kim Kardashian et l'entrepreneur Jens Grede, parvient souvent à convaincre de grands noms de poser pour ses campagnes. Dernièrement, l'entreprise vient de frapper un grand coup, puisque la rappeuse américaine Cardi B est devenue l'une de ses égéries. À l'occasion de cette nouvelle campagne de SKIMS, l'artiste a récemment évoqué son rapport à son corps et à la maternité, affirmant avoir l'impression d'être "devenue une vraie femme" en ayant eu des enfants. Une phrase maladroite qui peut se révéler douloureuse pour de nombreuses autres.

NEWARK, NEW JERSEY - SEPTEMBER 12: Cardi B attends the 2023 MTV Video Music Awards at Prudential Center on September 12, 2023 in Newark, New Jersey. (Photo by Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic)
Cardi B affirme avoir l'impression d'être "devenue une vraie femme" en étant mère : pourquoi sa phrase est maladroite. (Photo by Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic)

"L'équipe de SKIMS m'a contactée à ce sujet et j'ai pensé que c'était amusant, compte tenu de tout l'argent que j'ai dépensé pour SKIMS... J'aime beaucoup SKIMS", débute Cardi B, lors d'un entretien pour ELLE US, publié le 16 octobre 2023 à l'occasion de la sortie d'une nouvelle campagne de la marque de shapewear et de vêtements co-fondée par Kim Kardashian en 2019.

Voici. Cardi B : visée par un jet de boisson en plein concert, elle lance son micro sur un membre du public

"Personne ne peut me convaincre que je ne suis pas belle"

Selon le magazine, Kim Kardashian et ses sœurs ont continué, à travers leurs business, leurs réseaux et leur émission de télé-réalité, à prouver que le fait d'être désirable ne s'arrête pas après la maternité. "Mère de deux enfants (Kulture Kiari, née en 2018 et Wave, né en 2021, de sa relation avec l'un des rappeurs du trio Migos, Offset; ndlr), Cardi fait de même", écrit ELLE US.

La rappeuse affirme en effet que sa maternité lui aurait permis de gagner confiance en elle. "Outre le fait que mon corps est un peu plus voluptueux, j'ai l'impression d'être devenue une vraie femme. Je ne suis plus une enfant, qu'il s'agisse de mon corps, de ma mentalité ou de ma façon de bouger. Parfois, c'est un peu fou quand je me dis 'Wow, je suis une mère'. Mais je suis une mère cool. Je suis une mère sexy..."

Cardi B semble plus sage et apaisée, selon ses dires. Très exposée, celle qui a dû faire face aux "haters" paraît avoir pris du recul. Elle s'affiche plus confiante et conseille : "Écoutez, vous devez vous aimer parce que ce que je sais, pour avoir été exposée à des millions de personnes, c'est que quelqu'un trouvera toujours un défaut." Malgré des efforts pour correspondre aux attentes sexistes de la société, ce n'était jamais assez. "J'ai fait de la lipo (liposuccion; ndlr). J'ai fait de la musculation. Et si j'ai l'impression d'être au mieux de ma forme. Pour une raison ou une autre, quelqu'un trouvera toujours un défaut", explique-t-elle. Forte de ces -mauvaises- expériences, l'artiste s'est endurcie : "Cela prouve que l'on ne peut pas plaire à tout le monde, il faut se plaire à soi-même... Par exemple, personne ne peut me convaincre que je ne suis pas belle, p*tain."

L'instinct maternel, un mythe

Si ce message vise à décomplexer les femmes, pas certain qu'il soit bien reçu par toutes. En effet, lorsqu'elle dit avoir "l'impression d'être devenue une vraie femme", après sa grossesse, Cardi B oublie les femmes qui souffrent de problème de fertilité (entre 48 millions de couples et 186 millions de personnes seraient touchés par l'infertilité dans le monde, selon l'OMS) et qui souhaiteraient être mères, celles qui viennent de faire une fausse couche, les femmes trans, celles qui ne veulent pas être mères... S'il faut encore le rappeler en 2023, ne pas être mère, dans la vie d'une femme, n'est pas un échec. Être mère devrait être un choix pour toutes, pas une obligation, ou le résultat d'une quelconque pression sociale, défendue par l'argument bancal de "l'instinct maternel", qui prend le dessus dès la naissance de l'enfant.

Vidéo. Chloé Chaudet ("J'ai décidé de ne pas être mère") : "Il faut déconstruire le préjugé tenace d'une seule destinée féminine"

D'autant plus que ce fameux "instinct maternel", amour inconditionnel d'une mère pour son enfant, relève du mythe. Une étude publiée en 2019 dans la revue scientifique International Journal of Nursing Sciences montre que l'ocytocine, l'hormone du plaisir et de l'attachement, est produite lors de certains types de soins apportés aux enfants, et lors de câlins, par exemple. Cette hormone est produite peu importe le sexe du parent qui fait ces tâches.

Tout comme une femme peut rester "sexy" en étant mère, comme le revendique Cardi B, une femme restera "une vraie femme", si elle le souhaite, toute sa vie, avec ou sans enfant.

À lire aussi :

>> Cardi B a confié se sentir 'déprimée' depuis qu’elle a perdu les kilos qu’elle avait accumulés au cours de sa grossesse

>> Camille Cerf évoque ses vergetures et sa prise de poids pendant la grossesse : "Je me demandais si j'allais dépasser les 100 kg"

>> "On a dit que j’étais stérile car je n’avais toujours pas d’enfant" : les femmes en couple face à la pression maternelle