Fails love du confinement #4 : "Ma meuf m’a dit 'Je vais te quitter mais j’attends la fin du confinement par respect'"

Katia Rimbert
·Journaliste
·5 min de lecture
L'amour au temps du confinement
L'amour au temps du confinement

Les Français sont confinés chez eux depuis plusieurs semaines. Et cela va durer, au moins, jusqu’au 11 mai prochain. Pour conclure ou faire de nouvelles rencontres, on repassera. Et pour ceux qui sont en couple, tout n’est pas toujours rose non plus. Du moins, si on en croit les déceptions amoureuses que vous avez partagées sur Twitter. Morceaux choisis.

Le confinement a été prolongé, et ce n’est pas une bonne nouvelle pour les cœurs à prendre comme pour les amoureux en crise. Surtout que c’est une situation inédite, à laquelle on n’était (absolument) pas préparé. Entre ceux qui se sont précipités pour se confiner ensemble après seulement quelques mois de relation (et qui le regrettent parfois), ceux coincés chez papa-maman sans leur chéri.e, les confinés solo qui tournent en rond, les grands angoissés par le covid-19, les célibataires qui commencent sérieusement à se sentir seuls... Il est grand temps que ça s’arrête pour que l’amour reprenne ses droits, non ?

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Rupture et confinement, la mauvaise recette

Quant à ceux qui voient leurs ex revenir en rang par deux, on hésite entre rire ou pleurer. Et les principaux concernés aussi, visiblement.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Rassurez-vous, il y a aussi des couples qui s’aiment malgré les circonstances et qui n’ont qu’une hâte : se retrouver et se serrer fort l’un contre l’autre. Enfin, si d’ici-là les étreintes, câlins et autres poignées de mains ne sont pas devenus so 2019.

Une autre catégorie de personnes vit mal cet enfermement forcé : j’ai nommé, celles et ceux qui vivent une séparation pendant la quarantaine. Ces personnes fraîchement larguées ruminent toutes seules dans leur 20 mètres carrés ou alors sont contraintes de cohabiter avec celui ou celle qui leur a brisé leur cœur. Au choix. Big up les gars, on pense fort à vous.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Frustration quand tu nous tiens

Le confinement, ce n’est pas non plus la bonne période pour avoir le béguin pour un bel et sombre inconnu. Difficile d’entretenir la conversation avec quelqu’un qu’on connait à peine et avec lequel on échange virtuellement, impossible de se voir dans la vraie vie (ou alors en bravant les interdits, mais on ne le vous recommande pas), et pour conclure... Eh bien il n’y a plus qu’à attendre le 11 mai. Si toutefois le déconfinement a bien lieu à cette date-là. On ne veut pas vous casser le moral, mais ce n’est pas encore fait.

Allez, bon courage les cœurs brisés, dites-vous qu’on vient de terminer une semaine supplémentaire ! Oui, on trouve du positif là où il y en a.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

A LIRE AUSSI

>> Fails love du confinement #1 : "Ça m’aura permis de réaliser que mon mec ne me manque absolument pas"

>> Fails love du confinement #2 : "J'ai trois ex qui sont revenus depuis le début, un par semaine"

>> Fails love du confinement #3 : "J'ai découvert que mon crush était gay"