Largué.e, délivré.e : "Il m’a quittée quelques heures avant qu’on monte dans l’avion"

·5 min de lecture
Largué.e, délivré.e :
Largué.e, délivré.e :

Vous vous rappelez de ce sentiment de vide quand il ou elle prononce l’irrévocabilité ? Pourtant, les ruptures, si elles peuvent apparaître insurmontables, nous apprennent toujours. Largué.e, délivré.e raconte ces moments de la vie où il a été question de se réinventer pour vivre une vie plus belle encore.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

La grande rupture de Lena a eu lieu chez elle, en 2017. À l’époque, elle est en couple depuis 2 ans avec un homme avec qui elle partage la même passion pour le Mexique. Ce matin-là, ils s’apprêtent à partir pour leur deuxième grand voyage dans ce pays : "J’ai eu un coup de coeur pour le Mexique pendant un voyage avec mes parents quand j’étais ado. J’y suis retournée une fois adulte, seule, et puis une fois avec mon compagnon, au début de notre histoire. On en était au stade où on se fait découvrir nos univers. Je me suis enflammée en me disant que c’était le bon, celui avec qui j’allais rester des années, alors j’avais pris des billets pour Mexico dans les 6 premiers mois de notre histoire. En 2017, on devait faire notre deuxième voyage. Un gros truc qu’on avait préparé longtemps. J’avais tellement hâte. L’avion décollait en milieu d’après-midi donc il devait passer chez moi dans la matinée pour prendre ma valise dans sa voiture. On devait aller ensemble à l’aéroport. Il est arrivé une heure après l’heure du rendez-vous et rien ne s’est passé comme prévu."

Vidéo. Stéphane Rose : se défaire du carcan du couple pour définir son individualité

"Je comprends qu'il y a un problème"

À ce moment-là, Lena commence à stresser : "Même si j’avais super envie de faire ce voyage, je suis angoissée à l’idée de prendre l’avion. Donc quand les minutes passent et que celui qui est devenu mon ex n’arrive pas, je commence à psychoter. Je tourne en rond dans mon appart, je refais ma trousse de toilette, je vérifie que je n’ai rien oublié… deux fois. De son côté, il ne répond pas vraiment à mes SMS. Enfin, il y répond mais de manière un peu trouble en disant qu’il arrive mais sans donner plus de détails ni d’explications. Quand il arrive à mon appart, je trouve bizarre qu’il soit habillé comme pour aller au travail et pas du tout dans une tenue un peu confortable pour prendre l’avion. Il est tout de suite fuyant et je comprends qu’il y a un problème."

Le jeune homme a en effet décidé de ne pas faire ce voyage avec celle qui est encore sa compagne : "Il m’a demandé de m’asseoir et il a commencé à m’expliquer qu’il avait des doutes sur nous. Pour lui, ce n’était pas honnête de sa part de faire le voyage avec moi et de rentrer pour me quitter. Il savait qu’on allait passer des vacances géniales mais il ne voulait pas faire semblant, il savait qu’on ne resterait pas ensemble. Pendant au moins deux heures, j’ai essayé de le convaincre de me donner une chance et de partir avec moi. Mais il avait pris sa décision et ça ne servait à rien de continuer à discuter. Je lui ai demandé de rentrer chez lui et je suis partie seule au Mexique."

Un voyage initiatique

Lena a le sentiment d’avoir fait le voyage le plus important de sa vie : "C’est quelque chose de partager une passion avec quelqu’un. C’était plus important de se retrouver et de se retrouver seule. Plusieurs fois, pendant ce voyage, j’ai eu le sentiment d’être une femme forte, que j’allais avoir une belle vie. Bien sûr, il y a aussi des moments de déprime mais je ne regrette pas du tout d’être partie quand même. Au final, ça m’a rappelé que l’essentiel c’est qu’il y avait toujours le Mexique… et moi. Je ne sais même pas si j’ai envie de repartager ça avec quelqu’un à nouveau. Moi, je veux y retourner mais j’ai plutôt envie d’y retourner seule pour retrouver ce sentiment d’indépendance et de force que j’ai découvert en 2017. Avec la pandémie, je n’ai pas pu partir comme j’en avais envie. Mais je sais que je vais y retourner un jour. J’ai un nouvel homme dans ma vie aussi. Ça se passe bien et je suis reconnaissante du fait qu’il se dise que c’est important que je puisse avoir mon univers, mon jardin secret. Il respecte mes limites. Cette rupture en 2017, elle aurait pu gâcher ma plus grande passion dans la vie. Mais au lieu de ça, ça l’a nourrie."

Vidéo. "À 30 ans, le père de mes enfants m’a quittée et il est parti au bout du monde"

Lena n’a jamais revu son ex : "C’est bien la preuve que ce n’était pas quelqu’un qui comptait tant que ça. Il y a des ex avec qui je m’entends encore bien mais lui a complètement disparu de ma vie. Le Mexique est resté mais pas lui. Je me suis sentie plus vivante et complète sans lui. Parfois les choses arrivent pour une raison même si on ne le voit pas sur le coup. Il a bien fait de ne pas venir, ça m’a permis d’être plus heureuse."

A LIRE AUSSI

>> Largué.e, délivré.e : "J'ai tout quitté : mon travail, mon logement, ma ville. J’avais besoin d’un nouveau départ"

>> Le Grand Swipe : "On a eu un premier échange vif, amusant où il a été rapidement question de fessée, de corsets et dentelles"

>> Pourquoi les hommes font-ils moins de nudes que les femmes ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles