Le grand Swipe : "J’étais convaincu qu’on allait se voir et se sauter dessus"

·5 min de lecture
Le Grand Swipe
Le Grand Swipe

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Christophe n’a jamais eu de relation longue avant de rencontrer Prune : "J’avais 29 ans et depuis la fac, je ne faisais qu’enchaîner les histoires d’un soir. J’ai tout investi dans ma carrière et mon groupe d’amis. Avec les applications de rencontre, c’est facile de se connecter quand on est un peu seul et de se trouver quelqu’un avec qui partager une conversation et un peu de chaleur humaine pour un soir ou un week-end. Je n’avais jamais cherché plus. Et puis j’ai crushé sur Prune".

Vidéo. "À l'heure actuelle, ce sont les célibataires qui couchent le plus, pas les gens en couple"

Un coup de coeur inattendu

Le coup de coeur est inhabituel pour le jeune homme : "J’avais une méthode bien rodée. Je n’allais sur Tinder que quand j’avais besoin de trouver quelqu’un pour la soirée donc je n’y passais pas beaucoup de temps non plus. Je me connectais à ma pause dej et j’organisais une rencontre pour le soir même. Avec Prune, ça ne s’est pas du tout passé comme ça. On a commencé à s’échanger des messages et je me souviens que ça m’a occupé une partie de l’après-midi déjà. Je n’avais même pas eu le réflexe de lui proposer un rendez-vous. Quand je l’ai fait, c’était trop tard, elle avait déjà des plans. Alors on a convenu de se parler le lendemain. Le deuxième jour, c’est moi qui avais un truc de prévu. Mais je n’étais même pas frustré, j’étais même ravi comme un con de savoir que j’allais échanger à nouveau des messages avec cette fille !"

L'attente s'impose

Une semaine passe : "Au bout d’une semaine, mes potes ont commencé à se moquer de moi alors je me suis décidé à lui faire une proposition qu’elle ne pourrait pas refuser. On commençait à bien se connaître, j’ai réservé une table dans un bon restau. Au dernier moment, elle a annulé. Elle allait avoir ses règles, elle ne se sentait pas bien. Je sentais bien dans ses messages que c’était sincère et j’étais désolé pour elle. Je l’ai laissée un peu tranquille pendant quelques jours. Elle est revenue vers moi la semaine suivante et c’est là qu’on a décidé qu’on se verrait quand ça serait simple et qu’on serait tout à fait disponibles tous les deux. On aimait tellement échanger des messages que c’était presque une évidence de continuer à faire durer le moment. Moi, j’étais convaincu qu’on allait se voir à un moment et qu’on allait se sauter dessus. À la fin de la seconde semaine, je me faisais toujours autant vanner par mes potes, mais il y avait dans un coin de ma tête un scénario où je lui demandais carrément de m’épouser au premier rendez-vous. J’étais déjà dingue d’elle".

Vidéo. "Non, le célibat n'est pas une anomalie"

Et puis c'est la libération

Le rendez-vous aura lieu à la fin de la troisième semaine après leur premier message sur l’application : "Ça a pas l’air long trois semaines, mais il faut se rendre compte qu’on se parlait tous les jours. Au quotidien, j’avais déjà l’impression de vivre avec elle. Et j’en rêvais la nuit. Finalement, un soir, je lui dis que j’ai super envie de lui faire un câlin et elle répond 'chiche'. On s’est retrouvés 30 minutes plus tard dans un bar de son quartier et j’ai enfin pu la serrer dans mes bras. On a bu un verre et puis on est montés chez elle. Depuis, on est sans arrêt ensemble".

Ça fait quatre ans que Prune et Christophe sont en couple : "Je me rends compte depuis un moment que j’avais une vie de con avant. Je suis mille fois plus heureux avec Prune dans ma vie. On construit quelque chose, on a des projets ensemble, des envies de voyages. J’ai quelqu’un auprès de moi qui se soucie de mon bien-être et pour qui je fais la même chose. Rien ne compte plus qu’elle aujourd’hui. Et je me rends bien compte que c’est aussi parce qu’on a pris le temps, qu’on a pu vivre cette histoire. Et on a pris le temps parce qu’on a compris tous les deux qu’il se passait un truc de plus. Dès les premiers messages, c’était une évidence que c’était différent de tout ce que j’avais vécu avant. Mes potes me vannent toujours autant d’être aussi amoureux, mais je m’en fous complètement. Je sais que j’ai de la chance".

De la même autrice :

>> Largué.e, délivré.e : “Je suis allé me coucher et quand je me suis réveillé, elle avait pris ses affaires et elle était partie”

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

>> Le Grand Swipe : "Elle est arrivée à notre premier date avec 30 min de retard, j’ai failli partir mais j’ai eu une intuition"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles