Largué.e, délivré.e : "Elle m’a annoncé qu’elle était tombée amoureuse de mon frère"

·6 min de lecture
Largué.e, délivré.e :
Largué.e, délivré.e :

Vous vous rappelez de ce sentiment de vide quand il ou elle prononce l’irrévocabilité ? Pourtant, les ruptures, si elles peuvent apparaître insurmontables, nous apprennent toujours. Largué.e, délivré.e raconte ces moments de la vie où il a été question de se réinventer pour vivre une vie plus belle encore.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Quand il raconte la plus grande rupture de sa vie, Adam est toujours sûr de ses effets : "Au rayon de la rupture la plus dingue et la plus nulle, je suis sûr d’avoir toujours la palme. C’est mon moment de gloire dans la plupart des soirées. Avec les années, j’ai appris à en rire et même à draguer en l’utilisant. Mais à l’époque, je ne faisais pas le malin du tout. J’ai passé des mois au fond du trou. Et j’ai même pensé que je ne m’en remettrais jamais."

"J’étais fou amoureux d’elle" 

Tout commence par ce qui semble ressembler à un conte de fées : "Quand je rencontre L. j’ai 23 ans et c’est le coup de foudre. Elle est super belle, intelligente, passionnée, elle a des rêves plein la tête et elle me donne envie de les partager. On s’installe assez vite ensemble, officiellement pour des raisons financières parce que c’était plus avantageux de prendre un deux pièces que deux studios pour les étudiants que nous étions et puis en réalité, en tout cas de mon côté, c’était parce que j’étais fou amoureux d’elle. Très vite, je lui présente tous mes potes et ma famille. Évidemment, tout le monde l’adore aussi. Mon père la traite comme sa fille et le lui dit. Tout le monde imagine qu’il ne va pas se passer longtemps avant qu’on fasse un grand mariage."

Vidéo. "Non, le célibat n'est pas une anomalie"

"On était en train d’avoir une vie de cons" 

Une épreuve vient enrayer la belle machine : "Et puis en fait, la vie est un peu plus compliquée que ça. L. foire une année d’études et ça la déstabilise beaucoup. Elle a un coup de déprime qui l’oblige à prendre une année sabbatique. Moi de mon côté, j’essaye d’être un roc. Je me fais embaucher vite et je bosse à fond pour que le financier ne soit pas trop un sujet pour elle. Et je ne me rends pas compte qu’à ce moment là, on est déjà en train de se séparer. Elle, je la pousse à voir des amis, mon frère et ma soeur, pour ne pas qu’elle reste toute seule la journée. Moi, je pars le matin en costard et je rentre en fin d’aprem avec plus aucune envie de rien. Je commence à avoir le budget pour un voyage qui nous faisait envie depuis le début de notre relation mais je n’arrive pas à prendre des jours dans ma boîte. On était en train d’avoir une vie de cons et on était pourtant encore super jeunes."

"Elle a vidé son sac"

Adam n’est pas totalement étonné que L. désire le quitter, il est cependant très surpris des raisons de la rupture : "Elle me quitte 4 ans après notre rencontre. J’étais en train de me préparer pour aller au travail et elle était au lit. Elle avait tout l’air de la fille qui ne dort plus depuis plusieurs heures et qui cogite en boucle. Ça allait mieux dans sa vie depuis quelques mois parce qu’elle avait décidé de reprendre ses études pour valider son diplôme mais elle avait encore des petits moments de déprime et des insomnies. Je sentais que quelque chose d’autre la tracassait mais elle refusait d’en parler. Et puis ce matin-là, je ne sais pas pourquoi, elle n’a pas pu garder ça pour elle plus longtemps et elle a vidé son sac. Elle m’a annoncé qu’elle était amoureuse de mon frère : "Je te quitte parce que je suis tombée amoureuse de ton frère". Ils s’étaient vus pas mal pendant les mois où elle n’allait pas bien donc c’est pas totalement illogique mais je sais de source sûre que ses sentiments ne sont pas réciproques : il a prévu de se marier quelques mois plus tard et il est super heureux. Elle m’explique d’ailleurs très vite qu’elle sait que c’est un truc à sens unique, qu’il n’a jamais rien tenté avec elle et qu’il n’en a jamais eu envie, que c’est juste elle et que comme ça ne passe pas elle ne supporte plus de faire semblant d’être en couple avec moi et de le voir comme belle-soeur à des événements de famille ou à des soirées. Bref, elle se casse."

Une histoire taboue

Pour Adam, la pente est dure à remonter : "J’ai eu du mal à accepter qu’elle ne me quitte même pas pour un truc tangible. Après, j’ai compris qu’elle agissait juste pour préserver sa santé mentale et que c’était une bonne chose pour elle. Mais ça m’a dévasté. Elle en a parlé à mon frère dans la foulée "pour lui laisser une chance de la choisir" et il s’est senti super mal aussi. C’est resté une histoire très bizarre, un peu taboue du côté de ma famille."

"Je l’aimais tellement"

Le temps a passé et désormais Adam accepte cette partie de son histoire. Il a repris le cours de sa vie : "Maintenant, je vais beaucoup mieux. J’en fais des blagues. Je le balance presque direct quand je rencontre quelqu’un, un peu pour conjurer le sort et un peu pour m’attirer de la pitié. J’ai eu deux belles histoires depuis qui se sont finies de façon un peu classiques et sereines. Et je suis resté ami avec les deux filles d’ailleurs. Mais L., je ne l’ai jamais revue et je n’ai pas de nouvelles. J’imagine qu’elle m’en donnera un jour si elle en a envie. Je suis juste triste quand je pense que j’aurais voulu lui laisser un meilleur souvenir. Je pense qu’elle a été malheureuse avec moi et ça n’a jamais été mon intention. Je l’aimais tellement."

De la même autrice :

>>Largué.e, délivré.e : “Je suis allé me coucher et quand je me suis réveillé, elle avait pris ses affaires et elle était partie”

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

>> Le Grand Swipe : "Elle est arrivée à notre premier date avec 30 min de retard, j’ai failli partir mais j’ai eu une intuition"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles