Le grand Swipe : "C’est comme si on lui dictait exactement ce qu’il fallait dire pour me séduire"

·5 min de lecture
Le Grand Swipe
Le Grand Swipe

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Quand Laurence s’est inscrite sur un site de rencontres peu après son divorce, elle n’en connaissait pas du tout les codes : "J’ai demandé des conseils à mes amies et même à ma fille parce que je ne comprenais rien. J’avais l’impression que les gens parlaient de sexe très vite et je me sentais trop prude pour y arriver. J’avais envie de faire connaissance en ligne jusqu’à ce qu’une rencontre s’impose et certains poussaient aussi beaucoup pour que la rencontre ait lieu tout de suite, dans la soirée. Plusieurs fois, je me suis dit que ce n’était pas pour moi et j’ai éteint mon téléphone les larmes aux yeux. J’en ai parlé à ma fille et c’est elle qui a pris les choses en main. Elle emprunté mon compte pendant quelques jours et a fait le tri pour moi. Elle m’a même dit qu’elle avait adoré s’énerver contre les hommes qui étaient trop entreprenants, ce qui m’a fait rire. Elle m’a aidé à dédramatiser. Quand j’ai récupéré mon compte, elle avait sélectionné trois hommes qui lui paraissaient être de bonnes personnes. Et parmi eux, il y avait André."

Vidéo. "On peut se blinder du ghosting en prenant du doliprane"



"J’ai aimé sa photo de profil"

Laurence est perdue mais elle continue de garder sa ligne de conduite et de ne rien faire qui ne ressemble pas à qui elle est vraiment : "Je n’avais pas envie de parler pendant des jours avec trois hommes différents. Ça ne me ressemble pas. Donc j’ai bien pris le temps de regarder leurs profils et les premiers messages qu’ils m’avaient envoyée quand ma fille était aux commandes. C’est André qui m’a tout de suite tapé dans l’oeil. J’ai aimé sa photo de profil où il était très souriant. J’ai aimé le ton qu’il utilisait pour créer une connexion entre nous. Je n’ai pas hésité longtemps avant de commencer à parler avec lui. Et ça a vite été magique, c’est comme si on lui dictait exactement ce qu’il fallait dire pour me séduire."

"Cet homme là, j’ai l’impression que c’est ma chance"

Entre les deux divorcés, les sentiments s’imposent rapidement : "On s’est rencontrés très vite. Et ça a confirmé qu’on était faits pour s’entendre. Ça a commencé avec un dîner et puis un week-end et puis des vacances ensemble. Très vite, on a voulu habiter ensemble. Et il s’est entendu tout de suite avec ma fille, ce qui était un point qui me stressait beaucoup. Vraiment, cet homme-là, j’ai l’impression que c’est ma chance. Et comme il a connu une longue histoire qui s’est soldée par un échec, il a le même sentiment que moi qu’il ne faut pas gâcher ce qu’on a."

Vidéo. "Je me rends compte de la valeur de la vie"

Un élevage de chiens en projet 

Ensemble, Laurence et André rêvent d’un futur qui fait la part belle à leurs rêves de toujours : "Ça fait un an maintenant qu’on est ensemble. Ce n’était pas la meilleure année pour commencer une histoire mais ça n’a rien changé pour nous. On vit encore plus notre amour à 100% et on a des projets pour la suite. Des voyages, peut-être un grand changement professionnel pour lui comme pour moi et un nouveau déménagement. On a toujours rêvé de vivre à la campagne et j’ai toujours eu le rêve d’avoir un élevage de chiens. Ma fille nous soutient dans cette aventure. Elle bien compris que c’est ma chance d’avoir une vie vraiment heureuse."

On peut se faire aider comme j’ai pu me faire aider par mes amies et ma fille

Aujourd’hui, Laurence veut témoigner pour inciter les femmes de son âge et dans son ancienne situation à sauter le pas des applications de rencontres : "Si j’avais un conseil à donner aux gens qui hésitent, qui se sentent trop vieux, qui n’y connaissent rien en applications de rencontres, c’est de se lancer quand même. On peut se faire aider comme j’ai pu me faire aider par mes amies et ma fille. On peut surtout rencontrer l’amour et c’est un risque qu’il faut être prêt à prendre. J’ai eu plusieurs soirées difficiles avec toute cette histoire de rencontres en ligne mais je ne regrette pas une seconde ce qu’il s’est passé puisque ça m’a amené André. Et qu’on a l’air bien parti pour vieillir un peu ensemble. Lancez-vous, vous ne risquez pas grand-chose. Moi en tout cas, ça m’a réussi."

De la même autrice :

>>Largué.e, délivré.e : “Je suis allé me coucher et quand je me suis réveillé, elle avait pris ses affaires et elle était partie”

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

>> Le Grand Swipe : "Elle est arrivée à notre premier date avec 30 min de retard, j’ai failli partir mais j’ai eu une intuition"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles