Les amours de l'été : "J'ai recontacté mon ex pendant le confinement et on veut construire quelque chose ensemble"

Les amours de l'été

De nombreux.ses célibataires ont cherché l’amour ou ont tenté de trouver une épaule réconfortante pendant le confinement. Cette rencontre a marqué un tournant dans leur vie amoureuse. Tant et si bien qu’au déconfinement, ils ont décidé de passer un cap : passer leur premier été ensemble. Découvrez leurs histoires.

Gaëtan le raconte avec une pointe d’humour : "Oui, je fais partie de ces personnes qui ont recontacté leur ex pendant le confinement." Ce quadragénaire célibataire a passé plus de deux mois enfermé chez lui à télé-travailler, et en a profité pour faire le point sur sa vie amoureuse. "Ce temps sans drague et sans histoires légères m’a permis de me concentrer sur moi et de me poser des questions sur pourquoi je n’en arrivais jamais au stade où il était question de s’engager. J’ai recontacté en réalité plusieurs ex, avec qui j’avais encore de bonnes relations, pour parler avec elles et avancer un peu plus sur ce chemin. Ça a été comme une thérapie."

Gaëtan en vient à repenser à Émilie, de qui il était très amoureux quinze ans auparavant. "Notre histoire s’était arrêtée parce qu’elle avait été contrainte de s’installer dans une autre ville pour sa carrière et que je n’avais pas eu envie de m’encombrer d’une relation à distance. Je n’étais clairement pas très mature à cette époque et j’ai écouté mon corps (pour le dire poliment) plutôt que mon cœur".

Je voulais m’excuser de l’avoir quittée alors que j’étais amoureux d’elle.

Reprendre contact avec son ex

L’informaticien retrouve son amour de jeunesse sur Facebook et, après une demande en bonne et due forme, commence à discuter avec elle. "Je n’avais aucune arrière-pensée. En fait, j’étais sûr qu’elle devait s’être mariée et être devenue mère de plusieurs enfants depuis le temps. Je n’avais pas pour objectif de la détourner de sa vie ou de lui faire du mal. Au départ, même si j’étais très ému de reprendre le contact avec elle, je voulais surtout m’excuser de l’avoir quittée alors que j’étais amoureux d’elle."

Surprise ! Émilie n’est pas mariée, ni même en couple. Elle explique vite à Gaëtan qu’elle est dans une phase de sa vie où elle désire plus que tout prendre du temps pour elle, écouter ses goûts et ses désirs, se concentrer sur sa carrière dont elle est très fière. "Finalement, comme ça, elle m’a semblé encore plus inaccessible", confie-t-il. Mais à discuter un peu puis beaucoup chaque jour, à partager ensemble leur vision du monde et de leurs avenirs, Gaëtan et Émilie ont fini par trouver des objectifs et des projets communs.

Un couple pas comme les autres

Même s’ils refusent de se considérer comme un couple, ils ont décidé de s’engager dans une forme de relation l’un vis à vis de l’autre. "Ça peut paraître étrange mais on veut passer des bons moments et être là quand l’autre en a besoin sans forcément cocher toutes les cases du couple classique".

Je suis très heureux de vivre maintenant la relation à distance que j’ai refusée il y a dix ans.

Par exemple, ils ne désirent aucunement habiter ensemble, même dans un futur éloigné : "On est tous les deux attachés à nos appartements, à la déco et aux meubles qu’on a installés. C’est un peu une partie de nous dans laquelle on peut inviter l’autre sans pour autant lui faire plus de place." Il n’est pas non plus question pour eux de déménager pour se rapprocher. "Finalement, la relation à distance que j’ai refusée il y a plus de dix ans, je suis très heureux de la vivre maintenant avec nos conditions communes."

Franchir le cap des vacances ensemble

Pour les vacances, ils ont choisi deux destinations, pour se faire découvrir l’un à l’autre des bouts de leurs univers. "Elle, elle m’emmène sur le bord de la mer, en Bretagne, là où elle a grandi. Moi, j’ai choisi de lui offrir un road trip en direction de la frontière avec l’Espagne, avec des moments à chanter ensemble dans la voiture, à tester de bons restaurants et de bons hôtels, à voir la mer aussi."

On ne s’impose rien à part le fait de construire ensemble quelque chose qui nous ressemble.

Ils passeront plus de trois semaines ensemble cet été, dans l’optique de rattraper le temps perdu, de se créer de nouveaux souvenirs et de poser les jalons de leur histoire à venir. "On ne s’impose rien à part le fait de construire ensemble quelque chose qui nous ressemble le plus possible. Une relation respectueuse de ce que je suis et de ce qu’elle est.”

Gaëtan semble désormais en paix avec son histoire : "Je mesure combien j’ai pris de mauvaises décisions pour moi et pour certaines femmes. Combien je ne savais pas qui j’étais et ce dont j’avais besoin. Aujourd’hui, je suis heureux. Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve mais je sais que je suis en train de me donner les meilleures chances possibles pour accéder à une certaine forme de sérénité. Et je le fais avec une femme vraiment formidable."

A LIRE AUSSI

>> Les amours de l'été : "Il a été un soutien virtuel pendant le confinement et au contact de nos peaux, j’ai tout de suite su que j’en voudrais plus"

>> Les amours de l'été : "On était sexfriends pendant le confinement et on a décidé de s'engager"

>> Les amours de l'été : "Je l'ai rencontré pendant le confinement alors que ça faisait dix ans que j'étais fidèle au même mec"