Les amours de l'été : "On était sexfriends pendant le confinement et on a décidé de s'engager"

Lucile Bellan
·5 min de lecture
Les amours de l'été
Les amours de l'été

De nombreux.ses célibataires ont cherché l’amour ou ont tenté de trouver une épaule réconfortante pendant le confinement. Cette rencontre a marqué un tournant dans leur vie amoureuse. Tant et si bien qu’au déconfinement, ils ont décidé de passer un cap : passer leur premier été ensemble. Découvrez leurs histoires.

"Au début, c’était juste un plan cul." Bruno a rencontré Malik via une application en février dernier. Par la suite, ils se sont vus environ une fois par semaine… Principalement pour des moments entre adultes consentants, parfois précédés d’une pizza. Les deux hommes s’entendent bien mais aucun n’a envie d’une relation sérieuse. Ils sortent en effet tous les deux d’histoires longues dont ils font encore leur deuil.

"Quand celui qui est devenu mon ex a quitté l’appartement qu’on partageait ensemble depuis quatre ans, je n’ai rien pu faire. Les premières fois où Malik est venu, je n’avais remplacé aucun meuble. Je regardais la télé assis sur une chaise, puisqu’il avait emporté le canapé, et dans les bibliothèques il y avait de grands espaces vides."

On s’est dit que ce serait plus simple de se confiner ensemble pour les envies de sexe.

Deux sexfriends confinés ensemble

Quand le confinement est annoncé, les deux sexfriends décident d’en profiter pour s’offrir du bon temps ensemble. "On s’est dit que ce serait plus simple de se confiner ensemble pour les envies de sexe, tout en acceptant de se laisser de la place pour nos temps de travail et d’intimité respectifs". Le deal est simple : Bruno s’installe chez Malik le temps du confinement, ils ont chacun leur chambre et sont libres d’avoir tout le temps en solitaire dont ils ont besoin. Si une envie de sexe ou de tendresse se faisait sentir, l’un et l’autre s’engagent à rester disponibles. "Ça a été un confinement idéal".

Les deux hommes partagent très vite beaucoup plus que des moments sexy. Ils apprennent à mieux se connaître et ne ratent jamais un repas ensemble. "J’ai découvert que Malik était un vrai cordon bleu et moi, pour ne pas passer pour un nul, j’ai commencé à faire des tests dans sa cuisine. Après plusieurs mois de confinement, j’ai maintenant plusieurs recettes que je maîtrise à la perfection". Ils prennent aussi le temps de se découvrir des goûts en commun. "Même si ce n’était pas dans le contrat de base, on vite trouvé nul de suivre nos séries sur nos écrans chacun dans notre chambre. On a fini par établir un programme culturel commun avec des séries qu’on avait envie de faire découvrir à l’autre et des replay de trucs qu’on adore".

Notre complicité au lit et en dehors était évidente.

Passer le cap du “couple”

Petit à petit, Bruno et Malik se mettent en couple. "Ça s’est fait vraiment naturellement. Notre complicité au lit et en dehors était évidente, ça aurait été bizarre de se séparer bons amis et chacun chez soi à la fin du confinement". Au déconfinement, Bruno déplace donc ses affaires dans l’appartement de Malik et ils commencent officiellement une vie à deux. Au milieu du mois de juin, ils décident de s’offrir quelques jours de vacances ensemble : "Ça aussi, c’est une nouvelle étape".

Ça a confirmé notre envie de nous engager ensemble.

Ils ont choisi de se rendre dans la maison de vacances des parents de Bruno, en Bretagne. "Normalement, j’aurais choisi une destination un peu exotique, à l’étranger… Pour avoir l’occasion de boire des cocktails au bord de la piscine. Mais la situation a un peu changé nos plans". Ils ne regrettent rien : "La lune de miel a continué en Bretagne. Au lieu de cocktails, on a bu du cidre et de la bière. On a fait de longues promenades ensemble, on a parlé. Ça a été des vacances vraiment douces et qui nous ont confirmé notre envie de nous engager ensemble". Bruno et Malik ont en effet prévu de se pacser avant la fin de l’année. "On se dit que si on a survécu à un confinement ensemble, on devrait être capable de passer quelques années ensemble… Au moins".

Des vacances lourdes de conséquences

Et l’été n’est pas fini : une nouvelle destination de vacances a déjà été choisie par les deux hommes. "On a prévu de rendre visite aux parents de Malik à la fin du mois de juillet dans le sud de la France". Au programme, les cocktails tant rêvés sur le bord de la piscine de leur hôtel à Cannes. "On a déjà réservé la chambre et on espère profiter de la plage autant que la piscine. Et je n’oublie pas que ce voyage sera aussi l’occasion d’un vrai tournant dans notre histoire : la rencontre des parents. J’espère vraiment les impressionner avec ma maîtrise de la recette de la mousse au chocolat !"

Bruno voit l’avenir sereinement : "Je pense que notre histoire était écrite, ce n’est pas possible autrement. Tout est tellement simple et doux. Et notre complicité avec Malik ne fait que grandir. J’essaye de ne pas faire trop de plans sur la comète mais en réalité c’est assez évident que notre histoire va durer. On a vécu le pire ensemble : la douleur des ruptures et le stress du confinement. Qu’est ce qui peut nous arriver ensuite ? Rien que du plus beau et du plus facile, j’imagine".

A LIRE AUSSI

>> Les amours de l'été : "Je l'ai rencontré pendant le confinement alors que ça faisait dix ans que j'étais fidèle au même mec"

>> Le crush à l'épreuve du déconfinement : "On n'aurait jamais tenté ça avec un homme en face. Trop risqué"

>> Ces motifs inavouables de rupture : “J'ai quitté un ex à cause de son nez. J'avais peur que nos enfants soient moches"