Publicité

Secrets de famille - Macha, 36 ans : "Ma mère a caché son cancer"

Après des années d'errance médicale, Macha, une jeune femme de 36 ans, a découvert la maladie dont elle souffre. Sur demande de ses médecins, elle commence à se renseigner sur les antécédents médicaux des membres de sa famille. C'est à ce moment-là que sa cousine lui révèle le cancer dont a été victime la mère de Macha.

Secrets de famille - Macha :
Secrets de famille - Macha : "Ma mère a caché son cancer"

Crédit : Getty

Macha découvre le secret de sa famille quand elle a 36 ans et qu’on lui diagnostique une polyarthrite rhumatoïde : "J’ai eu quelques années difficiles avant qu’on trouve de quelle maladie je souffrais. Après des mois d’errance médicale, on mettait enfin des mots sur ce que je ressentais. J’ai pu être prise en charge correctement. J’ai pu prendre soin de moi aussi. Et quand ça s’est tassé, j’ai voulu en savoir plus sur l’histoire médicale de ma famille. C’est une question que les médecins me posaient régulièrement et à laquelle je ne savais pas répondre. On ne parle pas trop de ces choses-là dans ma famille. Je sais que ma grand-mère est morte d’un arrêt cardiaque et mon grand-père d’un cancer du poumon. Mais je n’ai jamais su s'il y avait des maladies chroniques qui couraient dans la famille par exemple. Il y a comme une chape de plomb là-dessus. On utilise des euphémismes comme "elle, elle est un peu fragile" et on en dit pas plus. Et c’est toujours formulé comme une sorte de critique. Ce n’est pas bien vu d’être malade, même si on n'y peut rien en fait."

Macha commence tout de même à collecter des informations : "J’ai pris l’arbre généalogique et j’ai commencé à poser des questions à tout le monde. Je m’y suis prise avec méthode. Je notais tout avec des couleurs. Les trucs qu’on me disait sur quelqu’un d’autre, les trucs qu’on me disait sur soi. Parfois je me retrouvais dans une situation où la personne m’avait caché quelque chose de personnel. Je me dis que c’est de la pudeur mais je crois aussi que c’est parce qu’il y a vraiment une culture du secret chez moi. Et ça m’attriste parce que, s'ils parlaient, ça pourrait vraiment aider les gens comme moi qui ont besoin de ces informations."

Vidéo. Sophie Fontanel invite à découvrir en chacun de nous notre "capitale de la douceur"

C’est auprès d’une cousine que Macha apprend le plus gros des secrets : "On faisait le tour de ce qu’elle savait décennie par décennie parce que c’était la méthode la plus simple pour elle. Et c’est là qu’elle a lancé la bombe "les années 80, c’est quand ta mère a eu son cancer". Je n’avais jamais entendu un truc pareil et je n’ai vu aucune photo où ma mère a l’air malade. Elle était jeune à l’époque, elle allait avoir trente ans. Il n’y avait aucune raison que je pense qu’elle pouvait avoir vécu ça. J’étais un tout petit bébé, mon frère était un enfant. On n'en avait jamais parlé. C’est là que j’ai réalisé qu’il y avait toute une partie de la vie de ma mère que je ne connaissais pas du tout. Et dont elle ne m’avait jamais parlé même après, devenue adulte, ou même quand ma maladie s’est déclarée.".

Macha confronte sa mère : "Au début, elle a nié. Elle a essayé de faire passer la cousine pour folle. Ce qui est un peu gonflé, je trouve. Et puis après, elle a avoué. Oui, elle avait eu un cancer du sein quand elle avait été jeune. Elle avait été diagnostiquée après avoir été enceinte de moi. Et oui, elle avait eu peur de mourir. Sur les photos où on me voit bébé, elle n’apparait presque pas. Je n’avais jamais fait attention. Et sur les autres, un peu plus tard, elle a toujours un foulard sur la tête. Elle n’a pas l’air malade. Elle a toujours cet air un peu dur, que je lui connais bien. Je n’ai jamais fait attention que sur les photos qu’il y a d’elle avant, elle a l’air un peu plus légère, un peu plus heureuse."

La mère de Macha lui avoue qu’elle ne voulait pas lui dire : "Pour elle, ça ne me regarde pas. Elle pense encore ça aujourd’hui. Elle ne voit pas pourquoi son histoire est importante pour la mienne. Elle ne veut pas voir qu’il y a certaines choses qui sont héréditaires potentiellement. Je sais que le fait qu’elle ait eu un cancer du sein ne veut pas dire que je vais en avoir un, mais j’estime que c’est quand même important que je le sache. Je ne comprends pas pourquoi elle veut cacher ça à tout prix et ça me force à me demander ce qu’elle me cache d’autre. Elle m’a dit que pour elle, sa vie ne me regarde pas et qu’on est deux personnes différentes avec deux vies différentes. Elle dit que je ne suis pas obligée de tout lui raconter de la mienne. J’ai compris à ce moment-là qu’elle trouvait qu’elle en savait trop sur moi et que je lui parlais trop de ma maladie à son goût. Ça a beaucoup abimé notre relation. Ça a été difficile de lui faire confiance après ça."

Pour Macha, il n’y a aucune raison que le cancer de sa mère soit resté un secret : "Il n’y avait qu’une poignée de personnes au courant et ma mère n’en parlait jamais a priori. La cousine ne savait même pas comment ça s’était fini sinon que ma mère était vivante. On ne parle pas de ces choses-là. Ça me tue. Ce n’est pas comme ça que je veux vivre ma vie. Je pense qu’on peut avoir le soutien des autres dans les moments difficiles et j’ai besoin de ce soutien. Je sais maintenant que je ne peux pas l’attendre de ma mère. Je n’en attendais pas beaucoup de toute façon. Mais maintenant, je me suis recrée une famille avec mes amis. Et on partage les coups durs, comme les beaux moments. On ne se cache rien, on peut parler de tout. Je ne veux pas vieillir comme ma mère."

Certaines familles cachent des secrets qui peuvent avoir des conséquences sur plusieurs générations. Quels sont ces secrets ? Comment refont-ils surface ? Et enfin, quelles sont les conséquences que cela peut avoir sur les personnes qui les découvrent ? La série "Secrets de famille" revient sur cet épineux sujet du mensonge et de dissimulation au sein même des foyers.

Si vous aussi vous voulez raconter vos histoires exceptionnelles, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

À LIRE AUSSI

>> TABOU - Ils préfèrent les femmes plus jeunes: "Je ne veux pas me faire coincer avec une fille mineure, je ne suis pas un pédophile"

>> TABOU - Elles ne veulent sortir qu'avec des hommes plus riches : "S'il n'a pas un bon salaire, c'est qu'il n'a pas d'ambition"

>> Pourquoi les hommes font-ils moins de nudes que les femmes ?