Publicité

Laury Thilleman évoque la pression d'être mère : "On nous annonce notre propre grossesse quand on prend du gras"

BOULOGNE-BILLANCOURT, FRANCE - FEBRUARY 12:  TV Host Laury Thilleman attends the 36th
Laury Thilleman évoque la pression d'être mère : "On nous annonce notre propre grossesse quand on prend du gras" (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)

Laury Thilleman a plusieurs casquettes : mannequin, sportive, chroniqueuse... Ce vendredi 10 février, elle sera animatrice, et présentera les Victoires de la musique 2023, à partir de 21h10 sur France 2. La jeune femme n'en est pas à son coup d'essai, elle a même lancé son propre podcast, "Comment tu fais ?". Cette plateforme lui a notamment permis de s'exprimer sur la maternité : à 30 ans passés, l'ex-Miss France n'a pas d'enfants. Lassée des questions sur le sujet, elle a tenu à mettre les choses au clair.

Depuis son sacre en tant que Miss France, en 2011, la vie privée de Laury Thilleman est scrutée par de nombreux fans, qui l'ont vue grandir et s'épanouir. Le public a également été témoin de son histoire d'amour avec le chef cuisinier Juan Arbeláez. En mai 2022, le couple a annoncé sa séparation après un mariage et sept années de vie commune.

Tout au long de sa relation, et davantage une fois passé le cap des trente ans (Laury Thilleman, née le 31 juillet 1991 à Brest à actuellement 31 ans; ndlr), la jeune femme ne cessait de recevoir la même question, que ce soit dans son entourage, en interview ou sur les réseaux sociaux : "Le bébé c'est pour quand ?"

Agacée par cette intrusion récurrente dans sa vie privée, Laury Thilleman a choisi de prendre la parole dans son propre podcast "Comment tu fais ?", en novembre 2021. Sans dévoiler si le souhait d'avoir un enfant était alors un "projet" sérieux et actuel pour elle à l'époque, l'animatrice a tenu à recadrer certains curieux et à expliquer pourquoi il était temps de "lâcher la grappe" à toutes les trentenaires sans enfants.

"Je me sens dépossédée de mon corps"

"C'est clairement en train de me rendre zinzin", a-t-elle débuté. "Depuis le jour de mes trente ans, j'ai l'impression d'être devenue un objet de fécondité hautement surveillé."

Vidéo. Chloé Chaudet ("J'ai décidé de ne pas être mère") : "C’est possible de regretter d’être mère"

Laury Thilleman a confié ressentir une "pression sociale", vis-à-vis de la maternité. "En gros, si t'as pas de mec, que t'es pas mariée, que t'as pas de projet bébé, t'es ratée, c'est ça ?", s'est-elle interrogée. Avec une anecdote en particulier, l'ex-Miss France, jugée à la moindre apparition publique, au moindre selfie posté sur les réseaux sociaux, a montré à quel point cette "pression" pouvait être pesante et présente dans son cas.

"On est le 2 juillet, je poste une photo banale d'une copine et moi, sortie de plage, pour célébrer le début des vacances. Et là, c'est le drame. Une déférlante de commentaires de félicitations et d'articles annonçant ma grossesse s'abattent sur la Toile. (...) C'est violent et tellement désagréable comme sensation. Pour la première fois de ma vie, je me sens dépossédée de mon corps, de mes ovaires, de mes règles, de mon propre cycle. De ma vie en fait ! Comme si je ne pouvais pas prendre 2 kilos, tranquille, pendant mes vacances. Sérieux, quand est-ce qu'on va nous lâcher la grappe avec ça ? On nous félicite quand on perd du poids et on nous annonce notre propre grossesse quand on prend du gras."

Laury Thilleman, profondément atteinte par cet épisode, a expliqué qu'il avait même "déformé (sa) propre envie de maternité" : "Au départ je n'étais pas trop stressée à l'idée de devenir un jour maman. J'idéalisais même que ça puisse arriver sans l'avoir prédit comme quand j'ai fait irruption dans la vie de mes parents et que j'étais tout sauf prévue", a-t-elle déclaré.

"On nous emm*rde comme si la maternité était l'ultime étape pour être heureuse"

L'animatrice pointe également du doigt le fait que la quasi majorité des questions sur le "projet bébé" sont adressées aux femmes. "Est-ce qu'on pose la même question à nos mecs ?", a-t-elle dénoncé. Elle estime que les mentalités sont "encore trop étroites et en retard sur ce sujet. On nous parle de féminisme, d'émancipation de la femme et derrière on nous emm*rde comme si la maternité était l'ultime étape pour être heureuse et accomplie ?"

Laury Thilleman, journaliste sportive, autrice ou encore animatrice, peut se féliciter d'avoir une belle carrière. Pour de nombreuses femmes, l'arrivée d'un nouveau-né peut être vécu comme un "sacrifice" au niveau professionnel, qui mettrait le travail de côté pendant au moins quelques mois et rendrait moins disponible. Une étude réalisée par l'Insee, dévoilée en 2020, établit ainsi que 31% des femmes qui ont des enfants et qui travaillent sont à temps partiel, contre seulement 4% des hommes.

Vidéo. Aurélia Schneider : "En France, les femmes, ce sont 3h26 de tâches domestiques par jour, contre 2h chez les hommes"

L'animatrice en est parfaitement consciente et partage cette crainte. "Devenir mère peut être un frein dans une carrière. Combien de fois on m'a demandé lors d'un rendez-vous pro si j'avais des projets bébé ?" s'est-elle désolée.

Officiellement célibataire depuis moins d'un an, Laury Thilleman est depuis restée très discrète sur sa vie privée. Une manière de s'éviter de nouvelles remarques désobligeantes ?

À lire aussi :

>> "J’aurais pu être défigurée" : ce jour où Laury Thilleman a tenu tête à ses agresseurs en plein Paris

>> Mimie Mathy n'a pas eu d'enfants : "On a essayé, ça n'a pas marché, ce n'est pas grave"

>> Olivia Colman a souffert de dépression post-partum : "Ça a brisé mon armure"