Tout savoir sur le cidre normand

Marjolaine Daguerre
·2 min de lecture

Le cidre normand est la boisson parfaite pour accompagner la  galette des rois ou les crêpes à la Chandeleur, mais ce doux nectar renferme plus d’un secret dans ses bulles. Présentation.

Les pommes, ingrédient de base du cidre normand

Le cidre est uniquement réalisé à partir de pommes, alors que le poiré est produit à partir de poires et de pommes. La robe du cidre va de jaune clair à ambré, et la boisson sera limpide ou trouble selon les fruits utilisés. Quant à son taux d’alcool, il oscille entre 2 et 6°, en fonction du temps de fermentation.

De l’art de créer du cidre

Pour produire du cidre, les cidriculteurs enchaînent différentes gestuelles bien rodées, au moment de la récolte des fruits entre mi-septembre et mi-novembre. Après avoir trié et lavé les pommes, ces dernières sont broyées, peau, chair et pépins confondus. Puis, cette chair broyée va être étalée sur une toile qui agira comme un filtre, avant d’être pressée de façon uniforme pour en extraire le précieux jus. Dernière étape, la fermentation. Le jus de pomme est mis à fermenter dans une cuve pendant 3 à 6 mois selon le cidre que l’on souhaite obtenir, doux ou brut.

Les différents goûts du cidre

Le cidre doux est le cidre le plus sucré et le moins alcoolisé (fermentation la moins longue), alors que le cidre brut, résultat d’une fermentation plus longue, sera plus alcoolisé et moins sucré. Mais si le degré d’alcool et de fermentation du cidre est une donnée importante quant au goût de la boisson, la ou les variétés de pommes utilisées le sont tout autant. A l’image d’un vin, c’est aussi par l’assemblage des différentes pommes...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi