Publicité

Troubles bipolaires : 3 questions sur le test sanguin qui permettrait de les détecter

Une simple prise de sang permettrait de diagnostiquer les troubles bipolaires, dans 80 % des cas. ELLE fait le point sur ce nouveau test, commercialisé depuis lundi 1er avril.

Différencier la dépression des troubles bipolaires. Telle est la promesse de ce nouveau test sanguin, baptisé MyEDIT-B, et lancé par les laboratoires Synlab et Alcediag. Pour cause, plus de 40 % des personnes diagnostiquées comme dépressives en France seraient en réalité atteintes de bipolarité, selon les chiffres de PositiveMinders, relayés par Franceinfo. Pour rappel, le trouble bipolaire est une maladie psychique chronique, qui se caractérise par des dérèglements de l’humeur, avec une alternance d’épisodes maniaques ou hypomaniaques (excitation, insomnies, sentiment de toute-puissance, multiplication de projets) et de dépression (grande tristesse, idées suicidaires).

Lire aussi >>  Maternité et troubles bipolaires : « Je n’arrive pas à cacher mes fragilités à mon enfant »

Quand le test sera-t-il disponible ?

Le test sanguin est commercialisé depuis ce lundi 1er avril, indique France Culture. Une nouveauté puisque les troubles bipolaires touchent entre 1 % et 2,5 % de la population française, soit entre 650 000 et 1 600 000 personnes, et sont diagnostiqués avec un retard de 10 ans en moyenne, rapportent nos confrères. Les erreurs de diagnostics donnent souvent lieu à des errances médicales, plongeant les patients dans une profonde détresse, sans traitement adapté.

Comment fonctionne ce test ?

Les troubles bipolaires seraient liés à des modifications épigénétiques, selon les chercheurs, dont Europe 1 se fait...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi