Publicité

Le pharmacien a-t-il le droit de refuser de vous donner des médicaments si vous n’avez pas votre carte Vitale ?

La carte Vitale est-elle obligatoire pour obtenir des médicaments soumis à prescription ? Non, mais sans elle, vous n’obtiendrez pas un remboursement immédiat des frais engagés. Cela vaut aussi bien pour les consultations médicales que pour les frais de pharmacie.

La carte Vitale remise par la Sécurité sociale rassemble, sous forme numérique, les données administratives de santé du patient (numéro de Sécurité sociale, régime d’Assurance Maladie, ALD, tiers payant intégral…), et l’ensemble de ses droits en fonction de la prise en charge dont il bénéficie. Toutefois, comme le précise l’Ordre des pharmaciens, votre carte Vitale ne contient aucune donnée sur vos médicaments. Grâce à elle, les professionnels de santé ont instantanément accès aux informations dont ils ont besoin, et la feuille de soins, électronique, est automatiquement disponible auprès de la Sécurité sociale. Grâce à la télétransmission, la CPAM peut alors procéder au remboursement des frais. De plus, la carte Vitale permet de ne pas avancer la partie prise en charge par l’Assurance Maladie : c’est le tiers payant.

En pharmacie, il est possible d’acheter des médicaments en vente libre, des compléments alimentaires ou des produits de parapharmacie, sans ordonnance et sans carte Vitale. En revanche, dans le cadre d’une prescription médicale, les médicaments seront remboursés en totalité ou en partie (en fonction des médicaments) sur présentation de la carte Vitale. Sa détention n’est pas indispensable, et le pharmacien (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite