Publicité

Le Grand Swipe : "À cause de notre rencontre j'ai perdu deux amies"

Le Grand Swipe
Le Grand Swipe

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Quand Nina a un coup de coeur sur Baptiste via l’application Bumble, elle ne pense pas aux problèmes qu’elle aura par la suite auprès de ses amies : "Je suis tombée amoureuse presque instantanément. Il a un truc dans le regard qui me fait craquer et une personnalité parfaite pour moi. J’ai été heureuse de voir que je lui plaisais aussi et on s’est rencontré finalement assez vite, dans la semaine après le premier message."

Un homme (très) loin des attentes de Nina

Mais Baptiste ne ressemble pas aux autres hommes avec qui Nina a été en couple : "Je suis une habituée des grands blonds un peu nordiques. Le genre Alexander Skarsgård. Ça a beaucoup été source de blagues avec mes amies parce que ça m’a donné un côté un peu superficiel. Baptiste est l’opposé de tout ça : charmant mais pas vraiment beau, brun, avec un début de calvitie (j’ai su tout de suite qu’il allait devoir finir par raser tout ça) et des lunettes de myope. Mais en fait ce n’est pas du tout le physique qui m’a plu chez lui, même si je ne le trouve pas rebutant. Je savais que mes amies, par contre, allaient l’accueillir comme le vilain petit canard."

Vidéo. "Ce qui est en train de se passer est un enjeu essentiel de notre société"

Quand son histoire avec Baptiste se confirme, Nina est obligée de lui expliquer la situation : "Je ne voulais pas qu’il soit mal accueilli, et en même temps, j’ai été obligée de lui expliquer de quoi il retourne s'il entend des blagues ou des réflexions. Il ne l’a pas mal pris. Il m’a dit qu’il avait vu mes ex sur mon Instagram et qu’il avait conscience de ne pas être mon type habituel d’hommes. On s’est tout les deux mis d’accord sur le fait que c’était l’amour qui comptait."

De l’autre côté, Nina a une conversation avec ses amies : "J'ai dû préparer mes amies avant qu’elles le rencontrent. Je ne voulais pas qu’elles puissent dire quelque chose de vexant, ou sous-entendre qu’il y avait quoi que ce soit à faire pour "améliorer" Baptiste. Je ne veux pas qu’il devienne mon projet, je m’en fiche complètement. Notre relation n’est pas basée sur les apparences et c’est ce que j’aime chez lui. Mais je savais que ça allait faire grincer des dents, et ça n’a pas manqué. Si la plupart de mon groupe d’amies l’a bien pris, j’ai perdu deux amies que je connaissais depuis plus de 10 ans."

Un rejet douloureux

Nina a tout fait pour comprendre leur rejet de sa relation : "Elles ont estimé que je me bradais ou que je critiquais leurs relations. Je n’ai jamais pensé que je valais plus qu’elles parce que je suis capable de voir au-delà des apparences. J’ai juste longtemps cru que j’avais envie d’un mari parfait, alors que je voulais juste quelqu’un avec qui partager des bons moments, et qui me respecte. J’imagine qu’il y a des mecs beaux qui sont capables de ça mais je ne suis jamais tombée dessus. Ils finissent tous par passer trop de temps à la salle, à vouloir contrôler ce que je mange ou à plus penser à leurs fils insta qu’aux moments qu’on passe ensemble. C’est juste mon expérience mais c’est normal que je veuille tenter autre chose. Deux de mes amies ne l’ont pas accepté."

Nina et Baptiste vivent une relation loin des regards virtuels et sont heureux : "Avec lui, j’ai redécouvert ce que c’était de vivre sans prendre tout en photo et ajouter des filtres. On profite ensemble et c’est génial. Je ne ressens plus le besoin d’être parfaite tout le temps et il m’arrive de sortir avec lui sans être maquillée du tout. C’est bête mais ça ne m’était jamais arrivé avant. Je me sens moi-même sans tous les artifices. Il fallait bien tomber sur une personne comme ça pour découvrir ces plaisirs-là. Et, encore une fois, ça n’influence pas le fait que je le trouve séduisant et même sexy. Lui me fait découvrir que je peux l’être sans être super apprêtée. Ça me donne l’impression d’être beaucoup plus libre. Je souhaite ça à tout le monde."

À LIRE AUSSI

>> Largué.e, délivré.e : "J'ai tout quitté : mon travail, mon logement, ma ville. J’avais besoin d’un nouveau départ"

>> Le Grand Swipe : "On a eu un premier échange vif, amusant où il a été rapidement question de fessée, de corsets et dentelles"

>> Pourquoi les hommes font-ils moins de nudes que les femmes ?