Publicité

Protéger son foie : voici les bons réflexes à adopter, selon un endocrinologue-nutritionniste

La première cause de la cirrhose ne sera bientôt plus l’alcool. La malbouffe et la sédentarité sont en passe de devenir les premiers responsables de cette maladie. Les coupables : les excès alimentaires, en particulier les excès de glucides à index glycémique élevé (boissons sucrées, confiseries, céréales raffinées…), s’ils ne sont pas utilisés par nos muscles, vont être transformés en graisses par le foie et stockés. Selon l’INSERM et les données de la cohorte Constances, 18,2 % des adultes français auraient un foie trop gras et 2,6 % souffriraient d'une NASH (stéato-hépatite non alcoolique). Indépendamment des traitements, le fait d'améliorer son hygiène de vie est déjà très efficace pour "dégraisser" le foie. Cet organe besogneux, qui trie, transforme, élimine, synthétise de nombreuses molécules, a la capacité de se régénérer si on prend soin de lui et s’il n’est pas trop endommagé. Notre rôle : limiter les polluants, bien le nourrir et bouger pour éviter le stockage.

Le meilleur régime alimentaire pour notre foie, selon le médecin, est le régime méditerranéen : beaucoup de végétaux (fruits, légumes, céréales complètes...), des poissons gras (sardine, maquereau, hareng...), peu de viandes, de bonnes graisses (huile d’olive, noix…) et zéro sucrerie. Pour un effet encore plus protecteur, il conseille la variante "verte" en composant son assiette d'une moitié, au moins, de légumes verts. Ceux-ci ont l’avantage d’être légers, rassasiants et surtout riches en antioxydants qui protègent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite