Publicité

Qui veut une soupe à l’oignon maison pour se réchauffer ?

Ce que l’on préfère dans la soupe à l’oignon ? Sans aucun doute, sa simplicité et son côté réconfortant. Découvrez l’histoire et la recette de cette soupe rustique.

À l’origine de la soupe à l’oignon

Selon la légende, Louis XV serait à l’origine de la soupe à l’oignon, telle qu’on la consomme aujourd’hui. Une nuit, alors qu’il logeait dans son pavillon de chasse, le roi se serait mis en quête de provisions pour se restaurer. Ne trouvant que des oignons, du beurre et du champagne à sa disposition, il se hasarda à confectionner une soupe. Finalement, le résultat lui plut tant qu’il en fit l’un de ses repas favoris.
Par la suite, la soupe à l’oignon s’est imposée à la cour, puis popularisée chez les classes inférieures. Devenu un plat de pauvre, simple mais nourrissant, elle était particulièrement appréciée pour sa capacité à masquer les relents d’alcool. C’est d’ailleurs grâce à cela qu’elle acquit le surnom de « soupe des ivrognes ».

Notons, tout de même, que cette histoire est fréquemment remise en cause par les historiens. En effet, la plupart estiment qu’il y a peu de chances que le roi eut à préparer son repas lui-même. D’autres objectent que Louis XV étant réputé être un excellent cuisinier, la chose est tout fait plausible. Il était notamment célèbre (en plus de son titre) pour ses omelettes « à la fanatique », pâtés de mauviettes (des sortes d’alouettes) et son poulet au basilic. Il serait donc possible que Louis XV ait pu réaliser cette fameuse soupe à l’oignon !

Vraie ou non, nous ne saurons sans doute jamais la vérité. Toujours est-il que cette...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi