Combien de temps conserver les aliments ?

Delphine Gautherin

Pour éviter le gaspillage, et jeter à tort des aliments dont la date limite serait à peine dépassée, voici quelques indications à connaître et à adopter pour mieux conserver ses aliments, sans risque.

Quelle différence entre la DLC (date limite de consommation) et la DDM (date de durabilité minimale) ?

Pour faire connaître au consommateur la date limite au-delà de laquelle un aliment est susceptible d'avoir perdu ses qualités microbiologiques ou ses qualités nutritives, gustatives, ... la DLC indique une limite impérative. Elle s'applique à des denrées fragiles et très périssables qui se conservent souvent au réfrigérateur (yaourts, charcuteries et viandes fraîches, plats cuisinés réfrigérés ..) qui, après une courte période, peuvent présenter un danger immédiat pour la santé. Elle s'exprime sur les conditionnements par la mention : « A consommer jusqu’au ». La DDM au contraire, n'a pas le caractère impératif de la DLC. Une fois la date passée, la denrée peut avoir perdu tout ou partie de ses qualités spécifiques, sans pour autant constituer un danger pour le consommateur (le café peut perdre son arôme, les biscuits secs leurs qualités gustatives…). On n'hésite pas à les conserver dans des boîtes hermétiques. La DDM s'exprime sur les conditionnements par la mention : « A consommer de préférence avant le ». Sont exemptés de DLC ou de DDM les aliments vendus non-préemballés, comme les fruits et légumes frais, les boissons alcoolisées, les vinaigres, les sels de cuisine, les sucres solides, les produits de la boulangerie et de la pâtisserie normalement consommés dans les vingt-quatre heures après leur production et...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi